Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Voici le réseau des 41 milliards de cocaïne saisis entre San Pédro et Koumassi
 

Côte d'Ivoire : Voici le réseau des 41 milliards de cocaïne saisis entre San Pédro et Koumassi

 
 
 
 41182 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 mai 2022 - 16:55

Les principaux membres du réseau après leurs arrestations (ph montage koaci)



Le 23 avril dernier, nous vous révélions la saisie par les services de police, de plus de deux tonnes de cocaïne, estimée à plus de quarante-et-un milliards de francs Cfa, entre Abidjan et San Pédro et l'arrestation d'une quinzaine d'individus.


KOACI lève ce jour le voile sur le réseau de trafiquants qui tentaient de faire de la Côte d'Ivoire leur ancrage stratégique pour distribuer la cocaïne à l'Europe.


Blocs de cocaïne saisis à San Pedro le 20 avril dernier

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Dans cette affaire qui trouve son origine avec une plainte déposée au 20e arrondissements le 15 avril dernier par une femme de joie violentée après avoir été maltraitée à Abidjan dans le quartier Sopim de la commune de Koumassi, se retrouvent des Espagnols, des Colombiens, une Marocaine, un Libanais et des Ivoiriens.


 

Si l'enquête est toujours en cours, à ce jour, une vingtaine de personne ont été arrêtées et placées en détention à la Maca. Parmi eux, entre autres, un capitaine de police, un commissaire, un directeur régional d'une entreprise, un cadre d'un conseil régional, un militaire ou encore un chef d'entreprise dans le milieu de la chimie.


Les faits en résumé, le 15 avril dernier, une jeune femme qui prête son corps pour quelques sous, est violentée à Koumassi. Elle dépose plainte. Le lendemain, une équipe de police du 20é arrondissement débarque sur les lieux, odeur méconnue qui parfume les lieux, elle procède à une fouille et tombe sur des petits paquets remplis de substances blanches, poudreuses, suspectes à ses yeux. Un homme, colombien, 55 ans, dénommé Valencia Sepulueda Gustavo Alberto, est trouvé sur place, il se fait passer pour le majordome d'un autre sorti. Une fois la drogue identifiée, de la cocaïne, il avouera être le chimiste.


L'enquête lancée mènera vers l'autre, Devesa Miguel Ange, un Espagnol de 51 ans, Daf de l'entreprise "Kibor Africa" basée à San Pédro. Les policiers découvriront son pédigrée, celui d'un policier radié et impliqué dans plusieurs affaires criminelles, meurtre et trafic de drogue.


Résidant à San Pédro dans une villa où seront découverts 1650 blocs de cocaïne, il sera arrêté le 20 janvier au bord de l'eau du côté d'Assinie, avant d'embarquer sur un bateau pour le Ghana avec sa famille (femme, marocaine de nationalité, enfant, mère), ses animaux de compagnie et d'autres individus.


C'est ainsi que tout un réseau tombera après le parfait travail de coordination du Général Kouyaté avec les différents services de police, des stup, en passant par les commissariats de Koumassi, d'Assinie et de San Pedro. Le cerveau présumé, le directeur de la société "Kibor Africa", la gérante de ladite société, un marin et un collaborateur.


Le cerveau présumé, Picabea Carnes Aitor, Espagnol de 53 ans, tatoué de partout, Directeur de la société "Kibor Africa" et le marin espagnol de 47 ans, Muniz Cabdal José Maria, alias "Virus". À la suite des investigations post-arrestation, les policiers découvriront que tous deux étaient déjà cités dans une affaire de trafic de drogue au large des côtes ghanéennes en décembre 2021 et recherchés par les autorités espagnoles.


 

Perez Garcia Hebert alias "Hector", colombien de 47 ans, membre du groupe et la gérante de "Kibor Africa", une Ivoirienne de 37 ans, Akpoue Marcelle Assa-Bla.


Enfin, nous apprenons également qu'un autre espagnol, muni, lui d'un passeport diplomatique bissau-guinéen et, étrangement, d'un laissez-passer ivoirien émis par le tribunal militaire, contrôlé à un poste frontière avant que l'enquête ne révèle son implication, a lui, disparu des radars. Tout indique qu'il s'agirait du poste frontière de Noé, là où ses documents auraient été photographiés par des agents.



Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Trafic de cocaïne, la police saisie 2,57259 tonnes à Abidjan...
(Ph Archives)Beau coup de filet réalisé par la police. Elle a fait une importante saisie de cocaïne le vendredi 15 et le jeudi 21 avril 2022...
Côte d'Ivoire | Société      il y a 2 mois
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Voici le réseau des 41 milliards de cocaïne saisis entre San Pédro et Koumassi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Ca c'est du journalisme. Bravo aussi à Kouyaté pour avoir fait tomber pareil réseau, super coup !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
hmm on se régale, je suppose que Ange Kessy va devoir s'expliquer sur le laisser passer émis à un narco traficant hein
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Oui oui. Il doit être épinglé ce Ange Kessy de tous les gouvernements.
 
 il y a 1 mois
Joperfal
Il reste à donner la liste de leur complice ici au pays. Trop facile ça.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter