Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  Autorisation du port d'armes à feu à Zamfara, opposition d'un groupe
 

Nigeria : Autorisation du port d'armes à feu à Zamfara, opposition d'un groupe

 
 
 
 1517 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 juin 2022 - 16:29


Une arme à feu (ph)


Le gouvernement de l'État de Zamfara, au nord du Nigeria, a autorisé les habitants à se procurer des armes à feu pour se défendre contre les bandits qui font des incursions dans le milieu. La garantie de soumettre l’autorisation à une licence de la police est critiquée et rejetée par une ONG.


Le feu vert donné pour le port d’arme a été donné le samedi 25 juin par Ibrahim Magaji Dosara, le commissaire de l’Etat à l'information. Le gouvernement de Zamfara a motivé l’autorisation par la détérioration de la situation sécuritaire dans certaines parties de l'État.


Avant d’en arriver à cette décision un peu controversée, le gouverneur de l'État de Zamfara, Bello Muhammad Matawalle, a mis en avant la recrudescence du banditisme et de terrorisme. De ce fait, il a « décidé de prendre de nouvelles mesures pour faire face à les récentes attaques croissantes, les enlèvements et les prélèvements criminels imposés à nos communautés innocentes ».


Partant des réalités sur le terrain, le gouvernement de Zamfara dit avoir ordonné aux populations de se préparer et d'obtenir des armes à feu pour se défendre contre les bandits. Avant d’être autorisé à porter une arme, le communiqué a précisé que « le gouvernement a ordonné au commissaire de police de l'État de délivrer une licence à tous ceux qui se qualifient et souhaitent obtenir de telles armes pour se défendre ».


 

Dans le cadre de la lutte et la prévention des attaques et agressions, le gouvernement de Zamfara a annoncé la fermeture des stations-service dans les districts de Mada, Wonaka et Ruwan, lesquels sont en proie aux violences et a devisé que « toute personne trouvée à moto dans les zones est considérée comme des bandits et les agences de sécurité sont donc invitées à tirer sur ces personnes à vue ».


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Critique et appel au gouvernent fédéral


L’option prise par le gouvernement de Zamfara d’armer les citoyens contre les bandits suscite une polémique et la décision est critiquée par certains nigérians.


 

La direction du Concerned Northern Forum (CNF) a rejeté la directive du gouverneur de l'État de Zamfara demandant aux civils de porter les armes pour se défendre contre l'augmentation des attaques terroristes.


En s’opposant à la décision du gouvernement de Zamafara, le CNF a prétexté n’etre pas contre l'autodéfense, mais qu’ils ne peuvent pas soutenir la décision ordonnant aux civils de porter eux-mêmes les armes. Au regard de sa position, le CNF a rappelé que « nous sommes tous témoins des incapacités des pays développés à disposer de données précises à tous les niveaux avec de telles politiques et leur incapacité à arrêter les conséquences de la violence armée ».


Craignant que le port d'armes ne conduise à davantage d'abus, le Forum a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à déployer plus de personnel de sécurité dans l'État de Zamfara, pour responsabiliser les groupes d'autodéfense locaux et aidera à la collecte de renseignements.


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : Autorisation du port d'armes à feu à Zamfara, opposition d'un groupe
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter