Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaflé, la femme violemment battue par son mari au point de perdre d'usage de ses membres, est finalement décédée
 

Côte d'Ivoire : Bouaflé, la femme violemment battue par son mari au point de perdre d'usage de ses membres, est finalement décédée

 
 
 
 5775 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 juin 2022 - 17:21

Feu dame Raymonde N'guessan en évacuation après avoir été battue par son mari à Débézré (Ph KOACI)


Dans le village de Débézré, une localité située dans le département de Bouaflé, dame Raymonde N’guessan, avait été violemment battue par son mari à la suite d’une dispute, comme nous l’avions annoncé dans un précédent article.

 

Cette dernière aurait refusé de satisfaire les désirs libidinaux de son mari et également de lui rétrocéder l’argent qu’il lui avait confié.

 

Ces deux faits ont suscité la colère de l’époux qui s’en est violemment pris à celle avec qui il partageait sa vie dans ce village de Débézré.

 

Dame Raymonde N’guessan qui a eu un craquement cervical après avoir été battue par son mari, a aussi perdu l’usage de ses quatre membres.

 

Évacuée au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Treichville le 1er juin 2022, elle y recevait des soins. Le chef de l’Etat Alassane Ouattara, lors d’un Conseil des ministres s’était même dit préoccupé par le cas de cette dame.

 

Paralysée des quatre membres à la suite des coups qui lui ont été administrés par son conjoint, le 23 avril 2022, au champ.

 

Dame Raymonde N’guessan est finalement décédée ce mardi 28 juin 2022, apprend KOACI de source bien introduite. En effet, l’information a été donnée par Nassénéba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant.

 

Malgré la prise en charge totale du gouvernement, grâce à une collaboration entre le ministère de la Santé, de l’Hygiéne publique et de la CMU et celui de la Femme, dame Raymonde N’guessan est passée de vie à trépas.

 

Même si le conjoint de la victime, auteur des coups et blessures, est incarcéré à la prison civile de Bouaflé, il aura la mort de sa femme sur sa conscience.

 

Jean Chrésus, Abidjan  


 
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaflé, la femme violemment battue par son mari au point de perdre d'usage de ses membres, est finalement décédée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Il y a vraiment de quoi à rétablir la peine de mort. RIP
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre