Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Secteur de la restauration, la filière dépendante à 85% de protéines animales et halieutiques importées, les Ivoiriens invités à faire de l'élevage le « futur café-cacao »
 

Côte d'Ivoire : Secteur de la restauration, la filière dépendante à 85% de protéines animales et halieutiques importées, les Ivoiriens invités à faire de l'élevage le « futur café-cacao »

 
 
 
 1487 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 août 2022 - 13:12


Les Ivoiriens dans leur grande majorité sont friands des protéines animales et halieutiques sous toutes ses formes culinaires. Il ne se passe pas de jour sans qu'on ne les retrouve autour de très bons plats de mouton, boeuf, poulet ou de poissons braisés pour certains, et de porcs au four pour d'autres. Ces protéines constituent incontestablement leur base alimentaire. 


Seulement voilà, la Côte d'Ivoire ne produit qu'environ 15% de ses besoins en ressources animales et halieutiques. Un gros déficit de 85% qui pèse sur le secteur de la restauration, pourtant très important dans l'économie ivoirienne.


Présente le 06 août 2022, à la première édition du festival des grillades de Grand-Bassam, Ziola Roux Lenoux, la cheffe de cabinet du ministre Sidi Tiémoko Touré en charge des ressources animales et halieutiques, a relevé cet état de fait. Selon elle, "si les Ivoiriens veulent continuer à déguster de bons plats de garba, de poulet, de poisson, de porc, de mouton ou de kedjenou, ils doivent s'impliquer davantage dans les productions locales de ces protéines animales et halieutiques". 


La représentante du ministre Sidi Tiémoko Touré au premier festival des grillades de Grand-Bassam, a exhorté les Ivoiriens à considérer ce gros déficit comme une grosse opportunité de création d'emploi et de richesse. 


 

" Le secteur des ressources animales et halieutiques peut créer à lui seul, 700 mille emplois. Chers jeunes, chers participants, je vous invite à vous tourner vers l'élevage. Rassurez-vous, l'élevage nourrit son homme, c'est le futur café-cacao de la Côte d'Ivoire. Au nom du ministre Sidi Tiémoko Touré et en mon nom propre, je vous souhaite un bon festival des grillades ", a-t-elle indiqué.


Il est bon de signaler que selon le rapport de la banque mondiale, les activités d'hôtellerie et de restauration ont augmenté de 100% au deuxième trimestre de l'année 2021.


Le festival des grillades, une plateforme culinaire qui met en avant les protéines animales et halieutiques.


C'est en 2008 qu'a eu lieu pour la première fois, le festival des grillades d'Abidjan. Depuis lors, cet événement est devenu une institution qui se déroule chaque année dans la capitale économique ivoirienne, mais aussi dans certaines grandes villes du pays. Sous la houlette de Florence Koné, la promotrice, les férus de la bonne bouffe ne boudent pas leur plaisir autour des grillades et des fritures les plus prisées de Côte d'Ivoire. Pour la première fois, ce festival a posé ses valises à Grand-Bassam, ville balnéaire et historique à la périphérie au sud d'Abidjan, du 6 au 7 août 2022.

Durant tout le weekend des festivités de l'indépendance, les habitants de la ville chère au député-maire Jean-Louis Moulot vibreront au rythme des bonnes odeurs dégagées par les différentes grillades. Selon Florence Koné, la promotrice, ce sont au moins 20.000 festivaliers qui ont visité la vingtaine de braiseurs mobilisée au stade municipal de la ville, où s'est déroulé l'événement parrainé par Sidi Tiémoko Touré, ministre des ressources animales et halieutiques.


Pour sa part, Jean-Louis Moulot, premier magistrat de la première ville ivoirienne inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, a considéré le choix de sa cité comme un véritable honneur à lui fait par les organisateurs de ce festival. A l'en croire, l'événement a offert aux jeunes de la commune, plusieurs centaines d'emplois.


 

Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Secteur de la restauration, la filière dépendante à 85% de protéines animales et halieutiques importées, les Ivoiriens invités à faire de l'élevage le « futur café-cacao »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Quand vous ne faites rien pour encourager les éleveurs (baisser le cout des provendes, acheter les produits des éleveurs à des prix incitatifs, arrêter les importations sauvages de produits français) vos discours ne servent à rien. Bandécon!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter