Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Bonoua, des planteurs formés à la production de champignons comestibles à partir des cabosses de cacao, des feuilles de bananiers et d'épluchures de manioc à Yaou
 

Côte d'Ivoire : Bonoua, des planteurs formés à la production de champignons comestibles à partir des cabosses de cacao, des feuilles de bananiers et d'épluchures de manioc à Yaou

 
 
 
 936 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 23 août 2022 - 17:45



En milieu rural, les producteurs étaient confrontés à des problèmes naturels liés à la raréfaction des pluies depuis le début de l’année 2022. Cette situation a entrainé une baisse de la production et par ricochet une baisse des revenus des agriculteurs. Pour faire face à ces problèmes naturels à l’avenir, la GIZ à travers le projet Centre d’Innovations vertes (ProCIV) pour le secteur agro-industriel a introduit des techniques culturales innovantes dans les chaines de valeur du manioc, de la banane plantain et du cacao.


L’activité de ProCIV se concentre sur la production, la transformation et la commercialisation des produits dérivés de ces trois chaines de valeur (manioc, banane, cacao). C’est dans le cadre de la mise en œuvre de la « Composante transformation et commercialisation du cacao, du manioc et de la banane plantain » que ProCIV procède à la valorisation des sous-produits de ces chaînes de valeurs.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Parmi les diverses possibilités de valorisation des sous-produits qui existent, la production de champignons comestibles est intéressante car elle peut être une réponse à la paupérisation continue des cacaoculteurs, du fait du potentiel marchand des champignons comestibles qui constitue une opportunité de création d’activités génératrices de revenus et d’emplois. Les champignons tropicaux sont beaucoup consommés en Côte d’Ivoire dans les villes et en milieu rural.


Leur production et leur commercialisation est susceptible de renforcer le pouvoir d’achat des producteurs. Après la récolte des champignons, les substrats de culture peuvent être utilisés comme engrais organiques pour les cultures maraîchères. 


Pour vulgariser la culture des champignons tropicaux en milieu rural, la GIZ organise une formation destinée à des porteurs de projets. La formation se déroule du 16 au 26 août 2022 à Yaou (Bonoua), et elle porte sur la production de champignons comestibles de type « Pleurotes & Volvaires » sur trois différents substrats : Cortex de cabosse de cacao, feuilles de bananier et épluchures de manioc.


La formation est dispensée par Dr OKA N’zué Kouadio Christian de l’Université Félix

Houphouët Boigny et une entreprise, sous la supervision d’un cabinet.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Magnus Schmid, Responsable du projet Centre d’innovations vertes en Côte d’Ivoire, Bastian Beege, responsable du projet Centre d’Innovations vertes au Togo et Sonia Lehmann, responsable du projet Pro-planteurs ont effectué une visite sur le site de formation et d’expérimentation à Yaou (Bonoua).


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bonoua, des planteurs formés à la production de champignons comestibles à partir des cabosses de cacao, des feuilles de bananiers et d'épluchures de manioc à Yaou
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter