Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Béoumi, résurgence de la violence, la finale d'un tournoi de football pour la cohésion vire en affrontement entre supporters
 

Côte d'Ivoire : Béoumi, résurgence de la violence, la finale d'un tournoi de football pour la cohésion vire en affrontement entre supporters

 
 
 
 1872 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 13 septembre 2022 - 20:23

Des supporters et joueurs sur le terrain (ph KOACI) 



La localité de Béoumi semble renouer avec le spectre de la violence. Après le dramatique conflit intercommunautaire qu'a vécu cette commune de la région de Gbêkê, des personnes vraisemblablement adeptes de querelles de tout genre, veulent installer le KO dans cette cité qui continue de penser ses plaies. Le tournoi communal de football de la cohésion sociale et la paix doté du trophée Vah Yao Josué, président du parlement des jeunes de Côte d'Ivoire, dont la finale était sensée avoir lieu ce samedi 10 septembre 2022, a viré à l'affrontement entre deux camps.


Rassemblés en grand nombre au stade Henri Konan Bédié de Béoumi pour assister à ladite finale, les supporters des deux équipes à savoir Konsou et celle d'Assengou N'Gotran, avant même le coup d'envoi de l'arbitre, ont préféré se mettre en exergue en s'adonnant à une bagarre rangée, transformant l'air de jeux en champ de bataille. Selon les informations reçues, rien ne présageait cette rixe, eu égard au bon déroulement du tournoi avec les 16 équipes depuis son entame le 10 juillet 2022.


 

À en croire des indiscrétions, des personnes non identifiées, qui auraient été manipulés par des personnalités politiques, ont fait irruption sur le terrain, munies d'armes blanches en vue d'instaurer le désordre pour saper l'apothéose de ce tournoi. Action qui a vite dégénéré, avec les supporters des différentes équipes qui se sont invités dans ce cafouillage. Une situation de belligérance extrême, qui a contraint les invités notamment la chefferie traditionnelle, le comité d'organisation, les guides religieux, le parrain et bien d'autres amateurs du ballon rond à quitter les lieux, sous l'impuissance des deux éléments des forces de l'ordre commis à la sécurisation de la finale. Ces derniers, quelques moments plus tard, ont eu le soutien de leurs frères d'armes du commissariat de police de Béoumi, arrivés en nombre dans leur véhicule afin de rétablir l'ordre mais en vain.


L'on apprend par ailleurs, que la notoriété du parrain qui n'est autre que Vah Yao Josué, serait la raison de ce désordre savamment mis en œuvre. En effet, les différentes actions menées par le président du parlement des jeunes dans sa localité, auraient fait de nombreux jaloux au niveau des politiciens en mal de popularité. Sentiment de jalousie matérialisé ce samedi là, jour de la finale.


Enfin, notons que ce tournoi dont la finale a été reportée à une date ultérieure en attendant une concertation avec les différentes entités, a été initié par Vah Yao Josué un fils de Béoumi, dans l'optique d'amener les jeunes de sa commune à prôner la cohésion et la paix. Avec ce qui a été donné de voir, il est indéniable que beaucoup reste encore à faire en matière de paix et cohésion sociale à Béoumi.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Béoumi, résurgence de la violence, la finale d'un tournoi de football pour la cohésion vire en affrontement entre supporters
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BAHEFOUE
Cette expérience doit servir de leçon à tous pour tous ceux qui voudrait utiliser le football à des fins politiques et non de cohésion sociale. Nous avons procédé autrement pour désamorcer une bombe entre communautés. D'abord par des visites de proximité via notre mutuelle en associant les parties prenantes. La procédure de rapprochement s'est terminée par un match de gala où les équipes étaient composées par 1/2 des joueurs de chaque camp. Une collation populaire à la fin qui a été appréciée de tous. Et depuis plus de velléités. Arrêtons un peu la politique et pronons le vrai vivre ensemble. God help US..
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Ce n'est pas Béoumi seulement. C'est la culture de la violence (pendant plusieurs décennies) entretenue par le régime Dramane qui continue de produire ses effets. Pour un oui ou un non, ... c'est la violence disproportionnée.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter