Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali : Quand Bamako réclame ses opposants mais ne respecte pas la réciprocité, le cas Ben Souk
 

Côte d'Ivoire-Mali : Quand Bamako réclame ses opposants mais ne respecte pas la réciprocité, le cas Ben Souk

 
 
 
 14087 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 26 septembre 2022 - 11:28

Ben Souk le 22 septembre 2022 à Ségou au Mali




Récemment, dans l'affaire des 46 soldats injustement détenus au Mali, la junte au pouvoir à Bamako dans son chantage en cours, réclamait qu'Abidjan livre des opposants maliens présents en Côte d'Ivoire.


Si en Côte d'Ivoire, comme rappelé par le CNS, les opposants sont contraints de respecter l'obligation de réserve, ce qu'ils font au constat, au Mali, c'est le contraire.


En témoignent les sorties publiques d'opposants ivoiriens au Mali, sous le coup de mandat d'arrêt émis par la justice ivoirienne, à l'image de Sess Soukou Mohamed dit "Ben Souk".


L'ancien député-maire de Dabou, mandaté par Guillaume Soro pour le représenter au Mali, s'en est en violemment pris au Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, vendredi dernier lors des festivités d'indépendance à Ségou.


 

Arrêté après la chute d'IBK, gardé un mois durant et libéré sans être extradé, il argue désormais "se battre pour Assimi Goïta", selon ses propos relevés. Ben Souk pour rappel, est poursuivi en Côte d'Ivoire pour atteinte à l'autorité de l'État pour des faits mortels liés aux événements survenus à Dabou lors de la présidentielle de 2020.


Au-delà du cas Bensouk et des suspicions de connivence entre la junte et Soro, nous apprenons qu'au moins trois autres proches de l'ancien président de l'Assemblée Nationale, également sous le coup de mandat d'arrêts datant de plusieurs mois pour atteinte à la sureté de l'État, ont été localisés au Mali.


Par ailleurs, en mars 2022, depuis Abidjan, Ainea Ibrahim Camara s'était proclamé « président de la transition civile malienne ». Sous le coup d'un arrêté d'expulsion émis par les autorités ivoiriennes, il avait été activement recherché par la police avant de finalement rejoindre Freetown.


Conclusion, sachant la convention d'extradition qui lie la Côte d'Ivoire et le Mali se base sur la réciprocité, au constat, Bamako viole cette convention tout en entendant la faire respecter par Abidjan, comprendra qui voudra...


 

Sortie anti-Ouattara de Ben Souk vendredi à Segou



 
 
 
 



AK


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Quand Bamako réclame ses opposants mais ne respecte pas la réciprocité, le cas Ben Souk
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Quittez là-bas! Djouvernement 20 ans. On connaît vos méthodes barbares là. Ko le cas Ben souk. Tampiri
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Des vrais farfelus ces gars de soro, rien d'étonnant de les voir dans tout ça. Qui se ressemble s'assemble.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Eh oui, actuellement un monde sépare la Côte d'Ivoire et le Mali. N'allons pas chercher une rationalité chez ceux qui ont perdu la tête, manipulés par la Russie et dans une logique d'enrichissement coute que coute.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Très pertinent comme article.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Tout le monde sait désormais que ce sont des voyous qui sont au pouvoir au Mali. Mais les maliens s'en rendront très bientôt compte et prendront très vite leur responsabilité lorsque la fasse de la répression de la partie adverse va rentrer en jeux. Ça ne va plus tarder, c'est juste une question de mise au point.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Lui là, il va dans cérémonie officielle d'indépendance malienne pour parler d'Ado, vraiment dans la même veine que le tocard qui va à l'ONU pour parler de chameau et de dribble.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter