Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Visitant les travaux de l'échangeur de l'amitié Ivoiro – Japonaise, Amédé Kouakou relève les raisons des retards sur  les chantiers
 

Côte d'Ivoire : Visitant les travaux de l'échangeur de l'amitié Ivoiro – Japonaise, Amédé Kouakou relève les raisons des retards sur les chantiers

 
 
 
 7863 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 octobre 2022 - 17:18

Le Ministre Amédé Koffi face à la presse ce jeudi à Abidjan (Ph KOACI)

 

Après la visite la semaine dernière des travaux de construction du contournement d’Abidjan dénommé Y4, Amedé Koffi Kouakou, Ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier, a effectué une visite de chantier ce jeudi 27 octobre 2022, à l’échangeur de l’amitié Ivoiro – Japonaise (carrefour SOLIBRA) à Treichville.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Au terme de sa visite, le Ministre a rappelé à la presse que l’échangeur de l’Amitié Ivoiro-Japonaise est un don du Gouvernement Japonais.

 

La première phase a été réalisée à un coût de 25 milliards de FCFA entièrement financée gratuitement par le Gouvernement du japon. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cette seconde phase a également un coût de 25 milliards de FCFA et est entièrement financée par le Japon.


« Je voudrais traduire toute la reconnaissance de l’Etat ivoirien au Gouvernement Japonais qui a bien voulu offrir ce joyau à notre pays. Cela dénote des relations exceptionnelles que le président Alassane Ouattara tisse avec ce grand pays (...) Nous sommes en train de faire la troisième branche qui va permettre à ceux qui quittent l’aéroport en allant vers Treichville de passer directement sur un ouvrage qui fait 18 mètres par rapport au sol. Ce sera l’ouvrage le plus haut de la Côte d’Ivoire », a révélé Amédé Kouakou.


Selon ce dernier, ce projet était prévu pour durer environ une trentaine de mois. A l’en croire, par rapport au délai contractuel, près de 55% du temps ont été déjà consommés, mais en termes de réalisation effective, les travaux ne sont que à 17%.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« C’est une entreprise Japonaise qui avec le problème de la Covid-19, il y a eu des problèmes pour mobiliser le personnel et le matériel. Mais tout cela est maintenant derrière nous. L’entreprise et la mission de contrôle ont pris des engagements pour terminer ce travail dans les délais. Nous avons demandé à l’entreprise de tout faire pour que cet ouvrage soit terminé. Parce que malgré la première phase qui a été faite, on a toujours un problème d’engorgement à ce carrefour. Nous pensons que ce problème va être résolu avec la fin de cet ouvrage. Nous demandons à l’entreprise d’accélérer les cadences (...) Nous allons faire des visites régulières de sorte à nous assurer qu’au terme du délai contractuel que ce travail soit achevé », a assuré le Ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier.


Cette deuxième phase permettra d’ajouter à l’Echangeur un troisième passage supplémentaire en hauteur dans le sens de Marcory-Treichville en cours de réalisation au carrefour Solibra. Cet Echangeur vise à atténuer considérablement les embouteillages entre l’aéroport et le Plateau.  


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Par ailleurs, le Ministre a été interpellé sur les retards récurrents dans les vastes travaux d’infrastructures lancés dans le District d’Abidjan. Voici sa réponse : 


 « (...) Oui c’est inquiétant. Mais avec la conjoncture mondiale, les choses ne sont pas simples. Les prix du fer à béton ont flambé, ainsi que le ciment et même la disponibilité de ces matériaux est problématique (...) », a justifié le Ministre, avant d’ajouter. 


 

« Nous continuons à échanger avec les entreprises pour qu’elles fassent le mieux pour pouvoir terminer ces chantiers à bonne date. »


 Enfin, le Ministre a assuré que les problèmes de Congestions constatés à Abidjan sont entrain d’être résolus.


« Notre pays a environ 75000 kilomètres de routes en terres qui méritent d’être goudronnées. Dans la vision du président Alassane Ouattara, il y a 2000 kilomètres de routes qui sont en construction par rapport aux besoins du pays. Il y a encore beaucoup de routes en terres qu’on doit entretenir chaque année. Mais avec les pluies exceptionnelles de cette année, beaucoup de dégâts ont été causés sur nos routes. Le président de la République et le Premier Ministre ont demandé que nous fassions un programme d’entretien routier. Dès que les pluies seront terminées, de nombreuses entreprises vont être déployées sur l’ensemble du territoire de sorte à rétablir la circulation partout », a conclu Dr Amédé Kouakou Koffi.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Visitant les travaux de l'échangeur de l'amitié Ivoiro – Japonaise, Amédé Kouakou relève les raisons des retards sur les chantiers
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
lasak
C'est ça que l'ivoirien veut voir et entendre. C'est de ça qu'a besoin l'ivoirien. Laissez nous donc respirer avec vos affaires de tel et tel ne doivent pas s'approcher de notre fétiche. Vieux fétiche retraité!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
mokochi la aime BTP parce que ya beaucoup d'argent à détourner la bas. Bandécons!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter