Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    13e édition de l'ANP Academy, des journalistes instruits sur leur posture en cas d'agression du pays
 

Côte d'Ivoire : 13e édition de l'ANP Academy, des journalistes instruits sur leur posture en cas d'agression du pays

 
 
 
 897 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 17 novembre 2022 - 14:04



L’Autorité nationale de la presse (ANP) a organisé ce jeudi 17 novembre la 13è session de son workshop d’échange dénommé ʺANP Academyʺ, à l’amphithéâtre de l’ISTC Polytechnique d’Abidjan.


L'occasion a été donnée aux panelistes César Etou, André Sylver Konan et le Pr. Nanourougo Coulibaly d'entretenir l'auditoire sur le thème «Agression extérieure, patriotisme et sûreté de l’Etat : quelle doit être la responsabilité sociale du journaliste dans le traitement de l’information ?


César Etou a déclaré que, la responsabilité sociale du journaliste ne doit pas être sélective. Elle doit être de tout temps, de tout lieu. Il estime que de la période de 1990 à 2001, les journalistes ont pu faire respecter leur nation face aux agressions extérieures répétées. Mais, malheureusement "ce patriotisme s'est estompé face aux agressions politico diplomatiques".


César Etou a accusé par ailleurs les responsables du RDR d'avoir cassé le patriotisme chez les journalistes, en rendant " le pays ingouvernable, avec la rébellion de 2002 fomentée de l'extérieur"


 

«J'accuse tous les journalistes qui ont accompagné la rébellion de 2002. Ils ont noyé leur amour de la patrie et leur responsabilité contre leur pays qu'on aurait tous du dénoncer », a-t-il souligné.


Au titre des solutions, César Etou a proposé l'unité des journalistes contre les initiateurs de la conquête du pouvoir d'État par les violences.


Dans son intervention, André Silver Konan s'est voulu légaliste. Il n'a pas voulu porter de contradiction au thème. Pour lui la responsabilité sociale appelle à "respecter les faits en raison du droit du public de connaître la vérité". Mais aussi à "traiter l'information de sorte à ne pas être condamné à la prison à vie".


«La cohérence permet aux journalistes de déterminer la vérité. Le patriotisme n'est pas de défendre aveuglément les positions officielles», a-t-il soutenu.


D'un point de vue académique, le Pr. Nanourougo Coulibaly propose une approche hiérarchisée des valeurs, dans un contexte de menace de l'Etat de droit, à savoir les valeurs de la nation, les valeurs de la république, la défense.


 

« La défense des intérêts de la communauté sont nécessairement au dessus des intérêts personnels. Mieux si l'État de droit est menacé, ce ne sont pas les libertés qui vont exister d'où l'approche hiérarchisée des valeurs », a-t-il précisé.


«Nos articles, nos écrits doivent être guidés par des principes, des valeurs », a soutenu le Pr. Nanourougo Coulibaly.


Notons que le panel a été modéré par l'ancien préfet d'Abidjan Vincent Toh Bi.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 13e édition de l'ANP Academy, des journalistes instruits sur leur posture en cas d'agression du pays
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter