Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 72 heures après son retour, Blé  Goudé chez KKB exprime  sa reconnaissance à Ouattara pour son  intervention  lors de sa brève interpellation à Accra
 

Côte d'Ivoire : 72 heures après son retour, Blé Goudé chez KKB exprime sa reconnaissance à Ouattara pour son intervention lors de sa brève interpellation à Accra

 
 
 
 5949 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 29 novembre 2022 - 14:27

Blé Goudé et KKB ce mardi à Abidjan (DR) 


72 heures après son arrivée en Côte d’ivoire, Charles Blé Goudé, Président du COJEP (Conseil pour la Justice, l'Égalité et la Paix) s'est rendu au Cabinet de Monsieur Bertin Kouadio Konan (KKB), Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale pour exprimer sa gratitude au Président de la République à travers les efforts consentis en faveur de son retour au pays, informe une note de la tutelle.


Le Président de COJEP a dit être venu pour saluer son frère et lui dire merci eu égard aux démarches fructueuses entreprises ayant abouti à son retour au pays. Mieux encore, plus de reconnaissance à celui que le Ministre appelle l'architecte de la Réconciliation, à savoir le Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara


« Je suis venu exprimer particulièrement ma reconnaissance et celles de mes familles politique et biologique au Président Ouattara qui a facilité mon retour. Même au Ghana où' j’ai été bloqué lors de mon retour, il a fallu qu'il intervienne pour que je sois en mesure de poursuivre mon voyage. Je lui suis infiniment reconnaissant. A martelé l’hôte du jour.


 

Ce retour, selon ses dires, ne sera pas du tout repos. Il se met donc à la disposition de la République pour accompagner le processus de réconciliation entamé par le Gouvernement ivoirien.


Mais bien avant, il a salué la mémoire de toutes les victimes des différentes crises et a exhorté les ivoiriens à la culture de la paix en privilégiant leur responsabilité devant l'histoire.

Poursuivant, il a exhorté ceux- ci à la cohésion nationale :


« Il y aura toujours des problèmes. Le plus important, c’est de savoir les poser», a- t- il conclut.


Quant au Ministre chargé de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale, l’honneur échoit au Chef de l'Etat:

« Avant Blé Goudé, il y a eu Laurent Gbagbo et les 98% des 300.000 exilés. D'ailleurs, la main du Président de la République est toujours tendue. Que ceux qui sont encore hors du pays et qui désirent rentrer sachent imiter ceux qui les ont devancés.»


Le Ministre a fait savoir également que si aujourd’hui, Abidjan sous la conduite du Président Ouattara, se développe à travers la construction des échangeurs, le bitumage de la voirie et autres, c’est parce qu’il y a la paix sans laquelle aucun développement n'est possible…


Donatien kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 72 heures après son retour, Blé Goudé chez KKB exprime sa reconnaissance à Ouattara pour son intervention lors de sa brève interpellation à Accra
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Quand on ne fait pas un coup d'etat et qu'on ne cree pas de rebeillion pour vouloir etre au pouvoir à tous les prix... dans ces conditions n'importe qui peut developper le pays....Je suis d'accord.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
Non n'importe qui ne peut pas développer un pays. Là dessus tu te trompe, diriger nécessite des qualités de responsabilité que beaucoup n'ont pas, la paix ne suffit pas même si c'est une condition sinequanone et la paix s'acquiert en plus, celle ne se décrète pas. Le pouvoir il ne suffit d'en jouir mais d'etre capable de répondre de sa responsabilité. Gbagbo a juré de défendre l'unité nationale et l'intégrité du territoire, c'est le rôle premier du chef de l'etat. Qu'à t-il fait pour cela, rien surtout qu'il a dit être informé de se qui se préparait dans un pays limitrophe, qu'il voyait le dos des nageurs. Malgré sa vision et sa prévenance, il a échoué à nous protéger. On ne plus confier le canari du bandji à ce genre de dirigeant qui n'a aucun sens de la responsabilité. Diriger c'est prévoir, en plus comme preuve, il y'a leur irresponsabilité et inconsequence. ils ne sont responsables de rien et pourtant de retour de la Haye, ils vivent dans un pays paisible et sécurisé disposant de tout son territoire. Ces discours du genre la guerre nous a empêché de travailler ne m'émeut point, et pourtant ça n'a pas empêché d'autres de s'enrichir.
 
 il y a 2 mois
sieben
Non n'importe qui ne peut pas développer un pays. Là dessus tu te trompe, diriger nécessite des qualités de responsabilité que beaucoup n'ont pas, la paix ne suffit pas même si c'est une condition sinequanone et la paix s'acquiert en plus, celle ne se décrète pas. Le pouvoir il ne suffit d'en jouir mais d'etre capable de répondre de sa responsabilité. Gbagbo a juré de défendre l'unité nationale et l'intégrité du territoire, c'est le rôle premier du chef de l'etat. Qu'à t-il fait pour cela, rien surtout qu'il a dit être informé de se qui se préparait dans un pays limitrophe, qu'il voyait le dos des nageurs. Malgré sa vision et sa prévenance, il a échoué à nous protéger. On ne plus confier le canari du bandji à ce genre de dirigeant qui n'a aucun sens de la responsabilité. Diriger c'est prévoir, en plus comme preuve, il y'a leur irresponsabilité et inconsequence. ils ne sont responsables de rien et pourtant de retour de la Haye, ils vivent dans un pays paisible et sécurisé disposant de tout son territoire. Ces discours du genre la guerre nous a empêché de travailler ne m'émeut point, et pourtant ça n'a pas empêché d'autres de s'enrichir.
 
 il y a 2 mois
Peace101
Bien d'observateurs avertis commencent à constater que les 10 ans de prison ont vraiment rééduquer cet individu et portent des fruits. Faut-il noter qu'il devient très très sage. Pour commencer, c'est le seul qui après son retour à formellement remercié celui qui a permis tout cela d'avoir lieu. C'est le seul qui formellement parle d'un temps pour se réconcilier, le seul qui reconnaît les torts et victimes dus aussi à leurs actions diaboliques sous le diablotin violent koudou, et aussi le seul qui se dit prêt et à disposition de SON pays. Oui, SON pays. Les sauvages du sauvage taré nommé koudou ont quant à eux commencé à insulter leur bienfaiteur, notamment le magnanime Ouattara dès qu'ils sont rentrés chez eux. Le chien galeux vaurien koudou n'a jamais dit un seul merci sincère. Mais allons-y... On sait tous à qui appartient le Temps, n'est-ce-pas ? ... Juste un observateur de passage...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter