Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Attaque de Grand-Bassam, un père demande 100 millions de FCFA comme indemnisation pour la mort de son fils de 30 ans
 

Côte d'Ivoire : Attaque de Grand-Bassam, un père demande 100 millions de FCFA comme indemnisation pour la mort de son fils de 30 ans

 
 
 
 1246 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 décembre 2022 - 09:13

Photo Archives



"Quelques jours avant l'attaque, nous avons reçu un client de teint clair, il avait les traits d'un peulh, une taille élancée et s'exprimait dans un français normal. Il était toujours seul, commandait soit un coca ou un jus de fruit. Il était venu trois fois et très souvent, il posait la question de savoir si l'hôtel appartenait à un blanc ou à un noir. Il demandait aussi, si on recevait des blancs dans notre hôtel...".


C'est un morceau choisi du témoignage livré à la barre ce jeudi 08 décembre 2022, par Sahi Louise Martin épouse Kouakou, hôtelière de formation, et assistante maître hôtelière à l'hôtel Étoile du Sud de Grand-Bassam.


Cet établissement on se souvient, a subi de plein fouët l'attaque terroriste de Grand-Bassam, le 13 mars 2016. Des personnes venues passer du bon temps sur la plage de cet hôtel ce jour là, sont tombées sous les balles assassines de ces terroristes.


 

Constituée en témoin de la partie civile, Sahi Louise Martin Épouse Kouakou, ce jeudi 08 décembre 2022, lors de l'acte 4 du procès de l'attentat de Grand-Bassam expliquait ainsi à la barre, l'attitude et les gestes suspects d'un client qui, de toute évidence était en mission de repérage sur cet espace. Pour preuve, après l'attaque, ce client peu ordinaire n'a plus été revu.


"Il ne prenait rien de consistant, mais passait plus de temps à poser des questions. Mais nous étions loin de nous imaginer ses intentions. Ce n'est qu'après des recoupements faits suite à l'attaque, que nous avons fait le rapprochement. Franchement c'était terrible, il y a eu un mort et des blessés à l'hôtel Étoile du Sud", a-t-elle poursuivi.

 

Vu les nombreux préjudices subis, elle a été invité par le juge Charles Bini à faire un état détaillé et chiffré des dégâts qu'a connus son espace pour une indemnisation. 


Avant elle, c'est le propriétaire d'un autre espace en l'occurrence "la paillote", qui s'est prêté aux questions du tribunal. Il s'agit de Collen Patrick Robert. Lui également constitué en partie civile, a été invité à produire les éléments détaillés et chiffrés des dégâts subis pour son indemnisation.


 

Kouamenan Kouakou Bertin ( transporteur) et Fadé Arouna ayant perdu son fils de 30 ans dans cette attaque se sont tous deux également constitués partie civile. Le dernier cité a demandé 100 millions de FCFA comme indemnisation pour la mort de son fils lors de cet triste événement.

Rendez-vous a été pris pour le mercredi prochain, pour la suite du procès.


Wassimagnon 


.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Attaque de Grand-Bassam, un père demande 100 millions de FCFA comme indemnisation pour la mort de son fils de 30 ans
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter