Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Accident de Yamoussoukro, le BEA livre son pré-rapport, en cause, un mauvais dépassement
 

Côte d'Ivoire : Accident de Yamoussoukro, le BEA livre son pré-rapport, en cause, un mauvais dépassement

 
 
 
 5614 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 janvier 2023 - 21:33

Ekra Anne-Marie ce jeudi à Abidjan



Le Bureau d'enquêtes techniques sur les accidents de transports en Côte d'Ivoire (BEA) dirigé par Ekra Anne-Marie a coanimé aujourd'hui avec Kouakou Etienne, Directeur de la Coordination des Transports Terrestres et des Relations Extérieures à la Direction Générale des Transports Terrestres et de la Circulation (DGTTC) et le Commissaire Divisionnaire de Police Touré Abdul-Kader, Directeur de la Police Spéciale de la Sécurité Routière (PSSR) où elle a restitué le rapport préliminaire des circonstances de l'accident entre deux autocars survenu le jeudi 05 janvier 2023 à Yamoussoukro.


Selon elle, l'enquête technique, scientifique et administrative dont il s'agit est distinct de l'enquête judiciaire qui est actuellement pendante devant les Autorités judiciaires compétentes. La Directrice a noté également que l'enquête du BEA ne vise pas à incriminer l'une ou l'autre partie impliquée dans l'accident, mais à rechercher les causes réelles de l'accident, du point de vue technique et scientifique. Mieux, les conclusions de l'enquête du BEA seront très utiles à l'enquête judiciaire.


L'enquête du Bureau des Enquêtes sur les Accidents et incidents de Transports de Côte d'Ivoire (BEA) a pour seul objectif de déterminer les circonstances et les causes de l'accident, en vue de formuler des recommandations susceptibles de prévenir de futurs accidents ou incidents, et renforcer la sécurité des Transports. Le BEA n'est pas habilité à attribuer, ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.


Selon le bilan humain provisoire, 14 personnes décédées (05 hommes et 09 femmes) dont 09 décès sur le site de l'accident et 05 décès à l'hôpital. Parmi les 14 personnes décédées, on dénombre 11 passagers du minicar et 03 occupants de l'Autocar. 73 blessés évacués au centre hospitalier de Yamoussoukro et au centre de santé Moscati de la Basilique Notre Dame de Yamoussoukro.


 

La Directrice Ekra Anne-Marie a indiqué que dans l'attente de tous les renseignements ainsi que des résultats des examens toxicologues, l'équipe d'enquête a pu établir les circonstances de l'accident, notamment après visualisation des caméras de surveillance et de quelques témoignages.


«Le minicar, immatriculé 7055WWCI01 a été mis à la disposition d'une famille en deuil pour transporter les membres de la famille d'un défunt et les personnes dans le cadre d'un convoi funéraire d'Abidjan à destination de Séguéla. Le minicar ayant devancé le convoi roulait d'Abidjan en direction de Yamoussoukro. Parvenu à l'entrée de Yamoussoukro, sur l'autoroute A3 de 2 x 3 voies séparées par une ligne continue, le minicar qui roulait dans le couloir du milieu s'est engagé dans une série de dépassements à vive allure, et, après un double dépassement sur la gauche, s'est retrouvé sur le milieu de la voie de sens inverse face à l'autocar UTB qui partait de Yamoussoukro à destination d'Abidjan. La collision frontale entre les deux véhicules a été violente. Après l'analyse de toutes les informations factuelles recueillies ou à compléter, des rapports d'expertises automobiles et environnementales et des rapports des audits administratifs des entreprises de transports et des exploitants des véhicules accidentés, les experts du BEA vont s'atteler à identifier tous les dysfonctionnements et non conformités qui ont pu favoriser la survenue d'un tel accident, voire l'aggraver », précise, le pré-rapport.


L'objectif final étant d'émettre des recommandations afin de prendre des actions correctrices par les structures et Autorités compétentes pour éviter la répétition de tels événements et d'en atténuer les conséquences.


Ekra Anne-Marie a salué les services de secours et le ministère de la Santé, de l'Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, dont les promptes réactions ont permis de sauver des vies. C'est le lieu de noter que la prise en charge post-accident est un pilier essentiel de la Stratégie Nationale de Sécurité Routière.


 

Elle a attiré l'attention de la presse sur différents accidents graves de la circulation routière survenus ces deux dernières années, qui ont également créé l'émoi au sein des populations et dont les résultats seront bientôt consignés dans des rapports définitifs avec des recommandations appropriées.


Lors des échanges, la Directrice a souligné que l'accident est survenu suite à un faut dépassement de l'auto qui transportait la famille du défunt. Si le conducteur du car UTB est mort sur le coup lors de l'accident, Madame a affirmé que celui du mini car est dans le coma.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Accident de Yamoussoukro, le BEA livre son pré-rapport, en cause, un mauvais dépassement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Merci KOACI ! Nous prenons acte du rapport. On comprend maintenant les circonstances de cette tragédie. Voilà pourquoi il faut toujours attendre d'avoir tous les éléments avant de porter un jugement de valeur.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Bonjour et Merci à cette unité d'investigation qui vient de nous faire part de cette communication. A mon humble niveau je me suis rendu à Yamoussoukro du 10 au 11 janvier et j'ai visité le site où l'accident a eu lieu. J'ai voulu renforcer ma campagne de sensibilisation sur les comportements des usagers sur les routes dans le Moronou depuis 2 mois pour les leçons apprises. Dans le cadre du HSSE (Health Safety Security Environment); Santé Sécurité Sûreté et Environnement les leçons apprises après investigation d'un accident doivent êtres partagées et suivies dans leurs applications.. Je voudrais suggérer ceci. 1/ La mise en liaison du programme informatique des postes de péages avec celui de SICTA pour le contrôle des visites Techniques des véhicules au passage sur les postes. Le mise en fourrière sur site des véhicules non conformes.. Je fais appel au ministère des Infrastructures,de l'intérieur et du Transport. 2/ Mettre tout en œuvre pour sortir du transport les Gnambros, appel au Ministère de l'intérieur et de la Sécurité et du Transport 3/ Associer le personnel de l'ONPC aux corridors de contrôle et aux postes de péages pour le respect du code de la route. Ici pour rappeler les limitations de vitesse et surtout 50 km/ pour traverser les villes et villages et surtout pas de klaxons. Notons qu'il ne s'agit pas ici d'amplifier le Racket . 4/ Mettre la rigueur aux corridors de contrôle sur les routes. Aux superviseurs de mener des visites permanentés pour voir le contenu des pochettes que les apprentis et rares chauffeurs présentent presque en courant aux postes de contrôle . 5/ Associer les syndicats sur les routes à leurs lieux de délivrance des tickets pour la sensibilisation de leurs chauffeurs. Ceci pour les approches participatives de Sécurité sur les lieux où ils sont souvent regroupés 6/ Contrôles rigoureux sur les cortèges de funérailles et de mariages. Notons que le défunt ne demande à personne de faire du spectacle et la vitesse pour aller être enterré. Aussi a-t-on besoin de monter sur les véhicules et faire du surnombre dans les véhicules des cortèges 7/ Instituer Pour tous les chauffeurs et agents des compagnies de Transport les cours de Conduite Défensive (Défensive Driving Course) 8/ Faire arrêter la conduite des motos et autres trois roues (ABOUBAS) par les enfants de 5-17 ans sans permis de conduire et n'ayant aucune connaissance de la route. 8/ Exiger des conducteurs de motos le port du casque,des lunettes et des gilets fluorescents. Je voudrais au passage féliciter ceux qui ont fermé les trous sur l'axe Dimbokro-Toumodi il reste l'espace Loukou-Yaokro. La fermeture des trous Dimbokro-Bongouanou étant en cours il faudrait prolonger jusqu'à Daoukro où la réfection Kotobi-Daoukro n'a pas tenu. NB: il faut mettre un panneau reverse c'est-à-dire avec miroir à l'intersection juste après le camp de gendarmerie Dimbokro -Bongouanou-Bocanda. Ceux qui viennent de Bongouanou ont du mal à voir ceux venant du sens Bocanda-Dimbokro. Beaucoup d'accidents se passent à cette intersection. D'ailleurs un panneau de sens giratoire obligatoire doit être installée après le camp de gendarmerie pour prévenir les usagers qui franchissent le panneau de sens interdit placé à l'intersection. C'est ma petite contribution en tant que sachant en Santé, Sécurité Sûreté et Environnement. Mon intention n'est point de nuire à qui que ce soit mais en la matière aider à Sauver des Citoyens ' Our Moto is " m'y work should not kill people" mon travail ne doit pas tuer autrui. Could GOD Help US...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Merci à koaci pour l'info. J'aimerais profiter de cette occasion pour attirer l'attention des autorités compétentes du pays. Le bitiume entre l'entrée de Yamoussoukro jusqu'au feu des sapeurs-pompiers (espce du lieu de l'accident) n'est en très bon état. Autre fait Yamoussoukro est envahi de nombreux camions remorques. Et surtout la voie de dégagement penssant devant la basilique et même celle menant à l'hôpital Moscati est encadrée d'une colonne de camions citernes qui expose les usagers de la route à un véritable danger. On ne va attendre qu'un autre drame se produise pour faire un autre pre-rapport...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Merci infiniment à @Koaci pour cette opportunité offerte pour nous exprimer sans injures sur des sujets importants. Cher Frère ta remarque et ta suggestion sont pertinentes. Il y a lieu de refaire ce tronçon qui crée des désagréments à l'entrée de Yamoussoukro. Encore une fois que la police soit en permanence au feu des sapeurs pompiers car les gros camions qui prennent la direction de Kokrenou ignorent les restrictions du feu tricolore. Il n'y a que deux façons de faire changer l'homme ; la sensibilisation sinon le changement de son environnement...Could GOD Help US..
 
 il y a 1 an
Peace101
Pour une fois, à mon corps non-défendant et par honnêteté intellectuelle je vais applaudir @Joperfal pour cette suggestion constructive. Très constructive même. Comme sagement dit, pour ne pas qu'il y ait un autre rapport horrible ou macabre de ce genre à l'avenir. Tout le monde voyage par la route que ce soit nous-mêmes ou nos proches. On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter