Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Gbêkê, grosse embrouille entre cadres RHDP, Bacongo «regrette» des absences à une cérémonie à Bouaké, Bema Fofana réagit
 

Côte d'Ivoire : Gbêkê, grosse embrouille entre cadres RHDP, Bacongo «regrette» des absences à une cérémonie à Bouaké, Bema Fofana réagit

 
 
 
 6707 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 janvier 2023 - 18:05

Cissé Bacongo à Bouaké (ph KOACI) 



Ce qui se disait tout bas à Bouaké, a été révélé au grand jour ce samedi 21 janvier 2023 par Cissé Bacongo, un cadre et non des moindres, le secrétaire exécutif du parti des Houphouëtistes le RHDP. Le positionnement comme le leader politique de la région de Gbêkê, semble être la problématique qui a emmené les différents cadres RHDP du Gbêkê à une guéguerre entre militants de la même formation politique.


À l'occasion de la cérémonie d'hommage au Président de la République organisée ce samedi là sur le boulevard du Palais du carnaval par des enseignants, le Ministre en charge des Affaires Politiques auprès du Président de la République, Cissé Ibrahima Bacongo, Secrétaire Exécutif du RHDP, y constatant l'absence de certaines personnalités de son parti, a saisi son tour de parole pour exprimer son mécontentement.


« Loin d'être un acte banal motivé par des considérations politiciennes complaisantes, cet événement que nous vivons aujourd'hui est d'une importance capitale. Il va contribuer certainement à fixer dans le temps et dans les mémoires, l'action du Chef de l'Etat à la tête de notre pays. C'est pourquoi, madame la ministre d'État, vice-présidente du RHDP, je voudrais avec votre permission regretter. Je dis bien regretter. Mille fois regretter des absences ici. Des absences qui parlent. Je veux regretter l'absence du secrétaire national chargé des points focaux des ministères du RHDP. Je veux parler du frère Assahoré Jacques.


Il aurait dû être ici, quelque soit les raisons pour lesquelles, en dehors de la maladie et du déplacement hors du pays, il aurait dû être ici. Je regrette également l'absence du Ministre Sidi Tiemoko Touré, membre du Directoire. Je regrette l'absence du ministre Jean Claude Kouassi, ministre gouverneur, ministre gouverneur. Je voudrais enfin regretter l'absence de Monsieur Ahoutou Koffi Emmanuel, Dircab du Vice-président de la République de Côte d'Ivoire, surtout concernant une cérémonie d'hommage au Président de la République...» a regretté Cissé Bacongo le secrétaire exécutif du RHDP.


 

Plusieurs élus et cadres des Houphouëtistes de la région de Gbêkê, ont pris part aux côtés de Kandia Camara, ministre d'État ministre des Affaires Étrangères et plusieurs autorités à cette cérémonie. Il s'agit notamment du ministre Amadou Koné, le député Bema Fofana, l'ancien maire Fanny Brahima, l'ancien président du conseil régional de Gbêkê Jean Kouassi Abonouan et bien d'autres.


Si malgré sa présence, le député Bema Fofana que l'on sait en disgrâce avec le ministre Amadou Koné ne s'est pas exprimé au pupitre, pour répliquer aux propos du Directeur Exécutif de son parti, ce dernier a saisi une opportunité ailleurs pour cracher ses vérités.


En effet, en marge de la cérémonie des enseignants RHDP, une autre activité réunissant des femmes leaders de la région de Gbêkê, a eu lieu dans l'après-midi de ce même samedi dans un complexe hôtelier à Bouaké, en présence du député Bema Fofana, du maire Jean Marc Kouassi de Béoumi, du DG du trésor Assahoré Konan Jacques par ailleurs secrétaire national chargé des points focaux des ministères du RHDP et bien d'autres cadres du RHDP. Cette rencontre qui était dédiée à la présentation des vœux de nouvel an entre le candidat du RHDP aux élections régionales dans le Gbêkê et les femmes, a été l'opportunité trouvée par Bema Fofana de dire sa part de vérité dans cette bataille entre cadres et élus RHDP de Gbêkê.


« Aujourd'hui est un grand jour mais aujourd'hui n'est pas un jour de parole. Nous aurons d'autres occasions et nous parlerons. Ce que je peux vous dire simplement, c'est de dire merci à Assahoré Konan Jacques. Je le disais à des membres de la direction du parti. Je dis Assahoré est venu faire de la politique à Bouaké, il n'a pas eu besoin de nous. Il n'a pas eu besoin de notre politique. Il n'a pas eu besoin de tous les bruits qu'on fait ici là pour devenir directeur général du trésor. Il ne vient pas ici pour chercher quelque chose. Au contraire il vient se mettre dans notre magma là. Je voudrais saluer son courage. Je le dis solennellement aujourd'hui, c'est un devoir pour moi de l'amener là où il doit arriver sans que quelqu'un ne puisse marcher sur ses pieds.


 

J'ai dit à la direction du parti qu'il n'y avait pas de débats. Ils ont essayé mais nous, nous connaissons Bouaké, nous connaissons la région. Quand on a tamisé et on a jeté, la direction dit c'est fini. Donc cher aîné, toutes ces femmes, tous les jeunes de Bouaké, se battront pour que tu sois le prochain président du conseil de notre région et par ricochet, le patron politique de Gbêkê. Quand on est méchant, on ne peut pas être patron. Quand on est imbu de sa personne, on ne peut pas être patron. Quand on ne respecte pas les autres, on peut pas être patron. Si nous suivons Alassane Ouattara, c'est parce qu'il nous respecte. On ne respectera jamais quelqu'un qui ne nous respecte pas...» a fait savoir Bema Fofana qui malgré son appartenance au RHDP, s'est déclaré il y'a quelques jours devant des communautés, candidat indépendant à l'élection municipale à venir à Bouaké.


Pour s'assurer une victoire sans ambages aux échéances locales dans le Gbêkê, la haute direction des Houphouëtistes, devrait songer à trouver une solution à cette guéguerre entre ses cadres. Rappelons que Bema Fofana qui était dans les années précédentes très proche compagnons du ministre Amadou Koné, tout comme le PCA de l'ONEP Louis Kouakou-Habonouan qui était lui fidèle du ministre gouverneur Jean Claude Kouassi, ont chacun changé de leader. Désormais, Bema Fofana ne jure que par le Ministre Gouverneur Jean Claude Kouassi et Louis Kouakou-Habonouan est devenu l'apôtre du ministre Amadou Koné. Comme pour dire que la transhumance au sein d'un même parti politique existe.


Cette action de mésentente au RHDP, profiterait sûrement aux partis politiques de l'opposition à Bouaké et autres localités du Gbêkê qui au constat, semblent sombrer dans l'agonie.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Gbêkê, grosse embrouille entre cadres RHDP, Bacongo «regrette» des absences à une cérémonie à Bouaké, Bema Fofana réagit
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Merci à l'auteur de l'article qui en tant qu'observateur souligne sans ambages que malgré tout l'opposition moribonde sombre dans l'agonie. En d'autres termes, ils sont en déliquescence avancée. Ils n'ont aucune vision pour la région et aucune assise sur le terrain. Aucun programme à part aboyer sur le passé et se plaindre de la CEI qui pourtant ne vote point. En effet, le RHDP gagnera par défaut cat6en face cest maïs... Ou bien ? Juste un observateur indépendant de passage...
 
 il y a 5 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter