Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Marches éclatées dans plusieurs régions, des planteurs adressent une motion à Alassane Ouattara
 

Côte d'Ivoire : Marches éclatées dans plusieurs régions, des planteurs adressent une motion à Alassane Ouattara

 
 
 
 8970 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 24 janvier 2023 - 20:14

Des planteurs membres du SYNAREP-CI ce mardi (Ph KOACI)



Ce mardi 24 janvier 2023, dans des régions du Pays, le Syndicat National pour la Revalorisation des Planteurs de Côte d'Ivoire (SYNAREP-CI), organisation syndicale regroupant des planteurs et producteurs des filières Café – Cacao, Coton-Anacarde et Hévéa-Palmier à huile, ont organisé des marches éclatées dans des régions de la Côte d’Ivoire.


Dans les régions du Cavally, Loh-Djiboua, Nawa, Bélier et du Gboklè, Valentin Koulahi et ses camarades ont organisé des marches dans des sous-préfectures pour lire une motion.


Dans cette motion adressée au chef de l’Etat Alassane Ouattara, le SYNAREP-CI estime qu’aucun planteur, n’a pu jusqu’à ce jour commercialiser sa production agricole dans les conditions normales de commercialisation.


 

Pour eux, en plus de subir la maltraitance des acheteurs véreux qui ne respectent nullement pas le prix d’achat bord du champ fixé, ces derniers en lieu et place de remettre l’argent aux planteurs, leur donne des tickets servant de moyens de payement, toute chose, ne permettant pas aux planteurs de jouir convenablement des fruits de leurs durs labeurs.


Ainsi, ces planteurs de Côte d’Ivoire, membres du SYNAREP-CI en organisant cette marche éclatée dans 10 régions agricoles du Pays, ont voulu interpeller le Chef de l’Etat sur la nécessité du retrait des agréments à toutes les structures en charge de l’achat et de la commercialisation des produits agricoles en Côte d’Ivoire.


« Excellence Monsieur le président de la République, depuis le 01 octobre 2022, date de la fixation des prix d’achat bord des champs des produits agricoles Café et Cacao, les planteurs de Côte d’Ivoire, en dépit des efforts que vous avez consentis pour fixer ces prix respectivement à 900 F le KG pour le Cacao et 750f pour le Café , les planteurs de Côte d’Ivoire, continuent de tirer le diable par la queue. Fatigués donc de cette maltraitance et de ce mépris, le SYNAREP-CI crie son ras-le-bol et voudrait exiger le retrait sans délai des agréments de toutes les structures en charge de la Commercialisation de nos produits agricoles. », peut-on lire dans la motion adressée au chef de l’Etat.


Valentin Koulahi et ses camarades ont plaidé en faveur d’un financement direct de l’Etat aux sociétés coopératives avec des cahiers de charge pour l’achat direct des produits des planteurs de Côte d’Ivoire


Aussi, le SYNAREP-CI a interpellé « sur la situation des fonds COVID-19 mis à la disposition des planteurs depuis 2020 pour les soutenir contre les restrictions dues aux effets de la Crise à Coronavirus, mais qui malheureusement ont été détournés à d’autres fins par le Conseil Café-Cacao. ».


 

« Jusqu’à ce jour, aucun planteur membre du SYNAREP-CI, n’a bénéficié de ces fonds. Cette situation, préjudiciable à la motivation des planteurs, n’est pas de nature à favoriser le retour de nos jeunes vers le monde agricole qui normalement contribue à plus de 30% de notre Produit Intérieur Brut. À preuve, Excellence, Monsieur le président de la République, lors de votre discours du 6 août 2022 et de fin d’année, vous avez totalement ignoré les Planteurs de Côte d’Ivoire et offert tous les avantages aux Fonctionnaires. », a déclaré Valentin Koulahi.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Marches éclatées dans plusieurs régions, des planteurs adressent une motion à Alassane Ouattara
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BAHEFOUE
Eh oui nos réalités nous rattrapent tous les jours. Ou sont passés nos cadres , nos élus dans nos différentes régions. Ils ont tous démissionné en margeant leur totem qui est le développement. Combien d’élus connaissent les réalités de leurs régions et combien de fois ils y viennent. D’ailleurs les états majors se mettent déjà en place pour diffuser les promesses sans lendemain. Tous vont à la politique et rien pour le développement. Et si l'on mettait nos forces dans les compétitions régionales de développement on sentirait moins les malaises dont les voix qui s’élèvent ici. Chez moi je me suis amusé à aller dans une boutique avec le ticket d'achat de caraco de ma sœur pour faire des achats contre la vie chère, le commerçant a souri et m'a dit de repasser plus tard. Je ne suis pas partisan des revendications mais faisons l'effort de voir nos réalités en face. Nous fils de paysans subissons la dure situation de nos parents. Nous devons construire notre pays dans la sérénité Le bonheur partagé doit être notre objectif au-delà des palabres et des injures. Occupons nos jeunes à l'invention et au travail et lieu et place du port des t-shirts et de la violence. Nous sommes très en retard et ce ne sont pas les meetings politiques qui nous divisent qui vont nous aider. FHB nous a laissé un Grand héritage il aurait voulu qu'à ce jour nous soyons au niveau de la Chine. THe main issue is DEVELOPMENT nothing else ..Could God help US...
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter