Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  SIAO édition 2023 à Ouagadougou, la CPU-PME.CI dénonce le mauvais traitement des artisans et appelle à des mesures urgentes et diligentes pour leur dédommagement
 

Côte d'Ivoire : SIAO édition 2023 à Ouagadougou, la CPU-PME.CI dénonce le mauvais traitement des artisans et appelle à des mesures urgentes et diligentes pour leur dédommagement

 
 
 
 5027 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 janvier 2023 - 13:17

Dr Moussa Elias Farakhan Diomandé


Le Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO), créé en 1988, est la plus grande manifestation artisanale du continent africain. Il regroupe, sur près de 10 000 m², des exposants venus d’Afrique et d’ailleurs, proposant des œuvres souvent originales et de grande qualité.


L'édition de 2023 avait pour invité d’honneur, la Côte d'Ivoire. La Confédération patronale unique des petites et moyennes entreprises de Côte d'Ivoire (CPU-PME.CI) a été représentée par son Président en charge de la filière Artisanat d’Artisanat, Moustapha Kambou, à la tête d’une forte délégation.


Dans une déclaration, la CPUPME.CI soutient qu'à la veille du départ des artisans ivoiriens pour la capitale burkinabè où se tient le SIAO depuis sa création, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME s’est désengagé de la prise en charge de la Délégation ivoirienne.


«Pour l’honneur de leur Patrie, les artisans ivoiriens ont tenu, grâce à leurs maigres économies, à sauver l’honneur de notre Pays annoncé comme PAYS INVITE D’HONNEUR. De mémoire de participant régulier au SIAO, jamais les artisans ivoiriens n’ont été autant déshonorés que lors de ce SIAO 2023. Au milieu des autres Pays de la sous-région, nos artisans ont été frustrés et traités comme des enfants de parents pauvres. Les artisans membres de la CPU-PME.CI ont tenu, avant leur retour en CÔTE D’IVOIRE, à nous le faire savoir », précise, Dr Moussa Elias Farakhan Diomandé, Président du CPU-PME.CI, dans cette déclaration en notre possession. 


 

Selon lui, les tracasseries des Douanes ivoiriennes à Ouangolo n’ont pas manqué de créer des problèmes aux artisans qui ont dû abandonner leurs pièces d’exposition qui ne leur ont été libérés trois jours après le début du SIAO. 

«Sur les 18 pays présents à Ouagadougou, la délégation ivoirienne est la seule qui n’a pas été soutenue politiquement, financièrement et diplomatiquement. Alors que notre PAYS ETAIT LE PAYS INVITE D’HONNEUR, nos institutions, n’ont pas été à la hauteur. Alors que les artisans ivoiriens avaient bouclé leurs divers colis pour aller exposer au SIAO, Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a annulé toutes les dispositions prises par le Gouvernement de la République de Côte d'Ivoire en faveur des artisans exposants à Ouagadougou, les abandonnant ainsi à leur triste sort, sans explications sérieuses », a déploré, le Président Diomandé.


Devant ce constat d’échec, la Confédération patronale unique des petites et moyennes entreprises de Côte d'Ivoire (CPU-PME.CI), ne veut pas garder sous silence ces faits qui n’honorent pas le Pays. Elle interpelle le ministère du Commerce, l’Industrie et de la Promotion des PME en charge de l’Artisanat de Côte D’Ivoire et lance une vive protestation.


La Confédération patronale unique des petites et moyennes entreprises de Côte d'Ivoire exige la mise en place de garde-fous pour que plus jamais, les artisans ivoiriens ne soient ainsi rabaissés et déshonorés.


«Le rayonnement de notre Pays a besoin de toutes les représentations artisanales mettant en avant l’Honneur et le prestige de la Côte d'Ivoire », a mentionné, le Président. 


De même, comme les artisans ont subi des dommages financiers et moraux, Le Président Dr Moussa Elias Farakhan Diomandé estime qu'il est important que des mesures urgentes et diligentes soient prises pour les dédommager.


 

«En effet, cela ne serait que justice car nos artisans ivoiriens se sont endettés pour aller représenter, dignement, notre Pays à Ouagadougou », a-t-il conclu.



 Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : SIAO édition 2023 à Ouagadougou, la CPU-PME.CI dénonce le mauvais traitement des artisans et appelle à des mesures urgentes et diligentes pour leur dédommagement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter