Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Amadou Koné rassure à propos du permis à points : « C'est le 1er mars, on est prêt. On ne tombera pas sur quelqu'un qui n'a pas commis d'infraction »
 

Côte d'Ivoire : Amadou Koné rassure à propos du permis à points : « C'est le 1er mars, on est prêt. On ne tombera pas sur quelqu'un qui n'a pas commis d'infraction »

 
 
 
 4595 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 février 2023 - 07:28

Amadou Koné mardi à Abidjan


Le Ministre des Transports Amadou Koné était ce mardi au centre d'assistance en ligne du ministère des Transports Côte d'Ivoire sis à la Riviera Golf. Ce fût une occasion pour lui, non seulement de s'enquérir des capacités du centre d'assistance Technique 1302, de s'assurer que les Ivoiriens savent qu'il existe. Mais aussi prendre en charge quelques requêtes d'usagers au centre d'appels.


Au terme de la visite, Amadou Koné s'est réjoui de constater que ce sont en moyen un millier d'appels qui sont reçus par le centre tous les jours. Pour lui, cela démontre l'intérêt que les Ivoiriens « ont pour ce qui est en train de se faire en termes de réforme et la compréhension » des objectifs de son département ministériel.

Le Ministre des Transports a par ailleurs félicité Quipux pour le travail qu'il abat, dans le cadre de la concession qui le lie à l'Etat de Côte d'Ivoire.


Interrogé sur le permis à points, Amadou Koné s'est voulu ferme. La date de démarrage prévue le 1er mars ne sera pas repoussée.


« Un mois de sensibilisation, c'est suffisant pour celui qui veut être sensibilisé », a-t-il martelé, tout en rappelant que le décret qui a institué le permis à point date de 2016. Et les organisations les plus représentatives ont été associées à cette décision.


 

« La sensibilisation se poursuit. Je ne sais pas pourquoi, on devrait avoir peur de ça. Je voudrais simplement assurer les uns et les autres que le dispositif qui a été mis en place, je ne dis pas qu'il est parfait. Il faut commencer. S'il y a des soucis, on va améliorer. Laissez-moi prendre mes responsabilités et on jugera au résultat plus tard. Le code de la route est une loi. Ceux qui ne commettent pas d'infractions n'auront pas de points à retirer. Si vous commettez une infraction qui est condamnée par la loi, pourquoi ne voulez-vous pas être sanctionné ? On va continuer la sensibilisation autant que le besoin se fera, mais il y a trop de morts sur nos routes, ça suffit, il faut qu'on soit responsable des actes qu'on pose. C'est le 1er mars, on est prêt. On se tient à disposition, pour donner toutes les informations aux uns et aux autres. On ne tombera pas sur quelqu'un qui n'a pas commis d'infraction », a –t-il indiqué.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


S'agissant de la première semaine de sécurité routière, Amadou Koné a annoncé que le bilan en termes d'impact sera donné le 14 février 2023.


« On fera le bilan en termes d'impact le 14 février, le temps de collecter toutes les informations. Je voudrais simplement noter que cette sensibilisation se fait très bien, sur toute l'entendue du territoire, avec un peu de répression. En termes de bilan de répression, nous sommes à un millier de verbalisations, les deux premiers jours, on était à plus d'un millier de verbalisations. Les deux premiers jours, à peu près 300 véhicules mis en fourrière. Ce travail continue. En termes d'impact réel, on a les instruments qu'il faut pour mesurer les impacter. Je suis satisfait que cette campagne puisse entrainer autant de partenaires sur la sensibilisation », a déclaré Amadou Koné


Par ailleurs, le ministre a souligné que la première semaine porte 80% sur la sensibilisation et a annoncé que, à peu près 12.000 éléments des forces de l'ordre sont mobilisés sur l'ensemble du territoire national. Ainsi que toutes les directions régionales, plusieurs organisations de la société civile et les medias.


 

Notons que, le Centre d'assistance du Ministère des Transports assure un volume de 1300 appels journaliers et environ 100 requêtes sur les canaux sociaux avec, pour la majorité, une recherche d'informations sur le permis à points, la vidéo-verbalisation, la plateforme du CGI Digital et les démarches liées à l'obtention des documents du transport routier et des plaques d'immatriculation.


Ce centre d'assistance est composé d'un Call Center disposant d'un système développé pour prendre 30 appels simultanés. Mais également d'une plateforme WhatsApp professionnelle qui intègrent de nombreux canaux sociaux pour prendre en compte les requêtes digitales des usagers jusqu'à satisfaction.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Amadou Koné rassure à propos du permis à points : « C'est le 1er mars, on est prêt. On ne tombera pas sur quelqu'un qui n'a pas commis d'infraction »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Je valide cette innovation majeure. On est vraiment dans la modernité. Désormais, chacun commettra dea effractions à ses propres risques et périls. Il faut impérativement de la discipline sur nos routes. Il y va de vies humaines à sauver... Lord have mercy on us! On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter