Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après le désaccord avec la Direction Hydrocarbures, les acteurs du secteur pétrolier et gazier observent  une grève
 

Côte d'Ivoire : Après le désaccord avec la Direction Hydrocarbures, les acteurs du secteur pétrolier et gazier observent une grève

 
 
 
 5748 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 mars 2023 - 15:28

Après l’échec des négociations à l’inspection de travail avec la Direction des Hydrocarbures du Ministères des Mines, du Pétrole et de l’Energie, les acteurs du secteur pétrolier et gazier observent une grève depuis ce vendredi 24 mars 2023, a-t-on appris de sources syndicales.


« Après de nombreuses années que les travailleurs du secteur pétrolier et gazier réclament leurs dus conformément aux textes de lois les entreprises comme BWO/PROSAFE et NOPCI pour ne citer que celles-là, sous-traitantes de la compagnie CNR (Canada Natural Resources) compagnie contractante des champs Baobab et Espoir auprès de l'état Ivoirien refusent de les mettre en application. Face aux refus des ces entreprises de se conformer aux lois ivoiriennes, la Fédération de l'Amont Pétrolier Offshore et Onshore (FAPOO) a décidé d'émettre un avis de grève le 23 mars qui a pris effet ce 24 mars, et menaçons de débrayer à tout moment si on n'obtient pas de satisfaction », confie une source syndicale.


Ci-dessous la note adressée à la Directrice de l’Inspection de Travail...


Madame,

Depuis le 28 février 2023, nous vous saisissions d’un préavis de grève portant sur les points suivants :


 

1- Le programme de rotation actuel et son mode de rémunération non conforme au contrat de travail.

2- La prime de quart conformément à l’article 52 de la convention collective interprofessionnelle et le paiement de reliquats conformément à l’article 33.5 du code du travail.

3- Le régime des jours fériés conformément à l’article 64 et 65 de la convention collective interprofessionnelle et le paiement de reliquats conformément à l’article 33.5 du code du travail.

4- La prime de voyage conformément à l’article 26.7 du code du travail et le paiement de reliquats conformément à l’article 33.5 du code du travail.

5- L’application des dispositions des articles 69, 70 et 71 de la convention collective interprofessionnelle relatives aux congés et le paiement de reliquats conformément à l’article 33.5 du code du travail.

6- Le licenciement des travailleurs malades. L’assurance P&I. L’indemnisation des employés accidentés du travail et des employés atteints de maladies professionnelles invalidantes.

7- Le changement unilatéral des fiches de poste des travailleurs steward et GPO.

8- La réduction du personnel local.

9- La formation du personnel local.

10- Les cas particuliers des travailleurs : reclassement, promotion, licenciement, etc.

11- La réduction et la suppression de certains avantages (l’inflation, la rémunération des formations obligatoires, le transport, etc.) et le paiement de reliquat conformément à l’article 33.5 du code du travail.

12- La présence continue et inopportune du même personnel expatrié depuis plus de 10 ans au détriment du plan d’ivoirisation et le maintien de travailleurs expatriés au-delà de soixante (60) ans.

13- Les heures de délégation.

14- La réforme du bulletin de paie.

15- La grille salariale inadéquate.

16- La rédaction d’un règlement intérieur.  

17- L’établissement d’un programme de glissement catégoriel du personnel offshore.

18- L’établissement d’une prime de nuisance sonore.

19- Le respect des dispositions du code assurance CIMA relatives au contrat d’assurance retraite complémentaire du personnel de NOPCI.

20- Le reversement du personnel offshore NOPCI à la société utilisatrice MODEC (opératrice et propriétaire) du FPSO Baobab MV10.

21- L’application des dispositions légales relatives à l’assiette de calcul des supplémentaires conformément à l’article 51 de la convention collective interprofessionnelle et le paiement de reliquat conformément à l’article 33.5 du code du travail.

22- Mise en place d’une convention collective du secteur pétrolier.

Vu l’échec de la tentative de conciliation par devant l’inspection du travail et des lois sociales de Vridi du 02 mars au 06 mars 2023;

Vu l’échec de la tentative de conciliation par devant l’inspection du travail et des lois sociales du Plateau du 03 au 06 mars 2023;

Vu l’échec de la tentative de conciliation devant la direction de l’inspection du travail du 13 mars 2023;

Vu l’échec de la tentative de conciliation devant la direction de l’inspection du travail du 15 mars 2023;

Considérant que tous nos efforts pour promouvoir le dialogue et ainsi d’aboutir à des solutions négociées et consensuelles ont été vains, Nous venons par la présente vous informer d’un avis de grève illimité qui prendra effet à tout moment à compter du 24 mars 2023 et nous tiendrons nos employeurs pour responsables de cette grève par leur volonté manifeste de se détourner de nos textes légaux, règlementaires et conventionnels. 

Veuillez agréer, Madame la Directrice de, l'expression de nos salutations distinguées.



     LE BUREAU EXECUTIF



Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après le désaccord avec la Direction Hydrocarbures, les acteurs du secteur pétrolier et gazier observent une grève
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter