Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : (Encore) Un journaliste tué par balles à Bamenda
 

Cameroun : (Encore) Un journaliste tué par balles à Bamenda

 
 
 
 5126 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 mai 2023 - 13:18

Anye Nde Nsoh, journaliste tué à Bamenda (Ph)


Notre confrère Anye Nde Nsoh est décédé. Il a été abattu par des hommes armés dimanche 7 mai 2023 à Bamenda principale ville de la région du nord-ouest ravagée par la crise anglophone.



Le journaliste très critique envers le pouvoir sur le traitement de la crise anglophone travaillait pour plusieurs médias notamment "The Advocate news paper", "Kicc442", "Dreams Fm Radio" et "Rush sports news".


Les circonstances du décès de notre confrère ne sont pas encore établies.


Le syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), a confirmé le décès d'Anye Nde Nsoh.


Selon le principal regroupement des travailleurs de médias au Cameroun, Anye Nde Nsoh, a été abattu par des hommes armés dans la soirée du dimanche 7 mai 2023 peu après 21 h locales dans un bar de Che Ntarikon, une rue très fréquentée de Bamenda.


Le Snjc indique qu'il s'agissait d'un "jeune journaliste passionné et professionnel".


Le Snjc évoque un "crime" de sang froid.


 

"Des tirs croisés n'ayant pas été signalés dans la zone à ce moment-là, il est évident 

que notre confrère était ciblé par des criminels", lit-on dans le communiqué y relatif. 


Le syndicat demande par ailleurs que les commanditaires et les auteurs de ce "crime odieux", soient 

traqués, jugés et sanctionnés "sans délai".


Le "crime" contre Anye Nde Nsoh survient près de 4 mois après l'assassinat de Martinez Zogo et de Jean Jacques Ola Bébé.


Dans son dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde, Rsf a indiqué que le métier de journaliste est de plus en plus "dangereux" au Cameroun.


Deux journalistes y ont été tués depuis le début de l'année et plusieurs autres croupissent en prison pour avoir fait leur métier.


Le pays a perdu 20 places dans le classement 2023 sur la liberté de la presse.


Classé 118e en 2022, le Cameroun occupe désormais le 138e rang parmi 180 pays pris en compte au classement Rsf rendu public le 03 mai dernier à l'occasion de la 30e journée mondiale de la liberté de la presse.




 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com





  


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : (Encore) Un journaliste tué par balles à Bamenda
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter