Burkina Faso Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Le conseil supérieur de la communication interdit la diffusion d'un clip
 

Burkina Faso : Le conseil supérieur de la communication interdit la diffusion d'un clip

 
 
 
 5170 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 12 mai 2023 - 12:58

L'artiste musicien Blem




Le Conseil supérieur de la Communication (CSC) a invité les responsables des médias audiovisuels et en ligne a décidé de ne plus diffuser le clip « Safi » de l’artiste burkinabé Blem, Moctar Kabore a l’état civil, jugé attentatoire aux valeurs morales et éducatives et à la pudeur et aux bonnes mœurs. 


Le CSC explique avoir été saisi, au cours de la semaine, par trois structures de protection des droits humains à l’effet de voir examiner le contenu de la chanson « Safi », de l’artiste-musicien Blem


Les plaignants estiment que cette chanson est attentatoire aux valeurs morales et éducatives, à la pudeur et aux bonnes mœurs, à la dignité de la personne humaine, notamment celle de la femme.


Après examen des plaintes et des explications de l’artiste publiées sur sa page Facebook, le Collège des Conseillers, réuni en session extraordinaire, a estimé que les griefs portés contre ladite chanson par les plaignants sont fondés. 


Le CSC y a relevé des propos de nature grossière et obscène ainsi que d’autres manquements relatifs à la discrimination raciale ou basée sur le handicap. 


 

Au regard de ce qui précède, le Conseil supérieur de la communication voudrait, par la présente, attirer l’attention des responsables des médias audiovisuels et en ligne sur les manquements constatés dans cette chanson et dont la communication au public peut constituer un délit par voie de presse.


Par conséquent, l’instance de régulation de la communication invite tous les responsables des médias à prendre des dispositions idoines afin de s’abstenir de diffuser cette chanson à compter de ce jour 11 mai 2023. Les contrevenants, le cas échéant, s’exposeront aux sanctions en vigueur prévues par la loi en la matière. 


En rappel, la chanson, sortie depuis cinq mois et connaissant un succès phénoménal, est nominée par le Commissariat Général des Kundé dans les catégories « Kundé de la révélation » et « Kundé de l’Espoir » pour l’édition 2023 de cet évènementiel de promotion de la musique burkinabè.


Dans sa note explicative sur sa page Facebook, l’artiste Blem a indiqué que sa chanson « SAFI » écrit depuis mai 2022 à l’époque du scandale du « Porta Porty » révélant les pratiques de certaines de nos sœurs dites célèbres sur les réseaux sociaux à Dubaï », n’est rien d’autre qu’une « antiphrase pour dénoncer un phénomène social ». 


 

« C’est-à-dire que j’interpelle la conscience en disant le contraire de ce que je pense », a justifié l’artiste. 


« La chanson “Safi” connait ce succès énorme parce que beaucoup ont compris le sens réel véhiculé. Derrière la façade choquante se cache un message de sensibilisation profond et significatif. », selon Blem



Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Le conseil supérieur de la communication interdit la diffusion d'un clip
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter