Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée : Après les violences, la junte réquisitionne l'armée et brandit la menace d'appliquer les lois antiterroristes
 

Guinée : Après les violences, la junte réquisitionne l'armée et brandit la menace d'appliquer les lois antiterroristes

 
 
 
 6071 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 mai 2023 - 14:35

Le colonel Doumbouya


La junte au pouvoir a réquisitionné l’armée pour renforcer la police et la gendarmerie dans le maintien d’ordre, alors que l'opposition prévoit de nouvelles manifestations mercredi et jeudi.

Les Forces vives, un collectif d’opposition formé de partis, de syndicats et d’organisations de la société civile, avait déclaré que sept personnes avaient été tuées et 32 blessées par balle la semaine dernière dernière lors d'une manifestation interdite, mais le bilan a été démenti par la police.


C'est une manifestation de trop pour les autorités guinéennes poussées à réagir.


Dans un communiqué lu à la télévision nationale, le ministre de l'Administration du territoire, Mory Condé, a dénoncé une "véritable guérilla menée par les manifestants qui font régner la terreur et s'en prennent aux forces de sécurité avec des moyens létaux. 


 

"Nous avons pris la responsabilité légale par réquisition (...) en date du 15 mai 2023 de solliciter le concours des forces armées pour appuyer les forces de police et de la gendarmerie qui étaient en difficulté (pour) maintenir et rétablir l'ordre public", dit le communiqué. 


Le ministre a également menacé de brandir la menace d'appliquer les lois antiterroristes qui prévoient la réclusion perpétuelle contre quiconque commet un acte mettant en danger la vie ou les libertés d'autrui avec l'intention "d'intimider, provoquer une situation de terreur, selon les articles du code pénal lus à la télévision.


Pour rappel, les Forces vives ont appelé à la reprise des manifestations pour la libération de trois figures de la société civile emprisonnées depuis plusieurs mois ainsi que celle de tous les prisonniers que le collectif considère comme politiques.


Le collectif réclame l’ouverture d’un dialogue crédible en vue d’un retour rapide des civils à la tête du pays, ainsi que la levée de l’interdiction de toute manifestation instaurée en 2022 par la junte au pouvoir depuis un coup d’État en 2021.


Les trois figures de la société civile ont été libérées mercredi soir. 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Guinée : Après les violences, la junte réquisitionne l'armée et brandit la menace d'appliquer les lois antiterroristes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter