Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, adoption à l'unanimité du projet de loi portant statut du corps diplomatique, Kandia annonce une amélioration des conditions de travail des diplomates
 

Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, adoption à l'unanimité du projet de loi portant statut du corps diplomatique, Kandia annonce une amélioration des conditions de travail des diplomates

 
 
 
 3464 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 mai 2023 - 08:50

Kandia et Adom jeudi à l'Assemblée nationale



Le projet de loi portant statut du corps diplomatique a été examiné hier par les députés membres de la Commission des Affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale puis adopté à l'unanimité des députés présents.


Ce projet de loi correspond exactement à la volonté du président de la République d'améliorer les conditions de vie et de travail de ses concitoyens. Des mesures sociales ont été prises en faveur des fonctionnaires et même en faveur du secteur privé. C'est dans cette même dynamique que le président de la République, à travers le statut du corps diplomatique, permettra aux diplomates ivoiriens de connaître une amélioration dans leurs conditions de travail mais surtout dans leurs conditions de vie.


Il y a des réformes qui seront menées qui pourront permettre aux diplomates d'avoir une amélioration au niveau salarial, d'avoir une amélioration dans la carrière de leurs conjoints ou de leurs conjointes et aussi dans le fonctionnement même de leurs chancelleries.


En gros, ce statut permettra à l'ensemble des diplomates d'être plus heureux, de bénéficier de certains avantages.


Kandia Camara, ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et de la Diaspora a défendu ce projet de loi devant la Commission des Affaires sociales et culturelles.


 

Selon elle, ce statut vient en plus de l'aspect social, créer l'équité parce que nous avons trois grands corps ici: le corps des magistrats, le corps des préfets, le corps diplomatique qui s'alignent sur les deux autres grands corps.


«C'est une grande avancée pour notre pays, un gros avantage pour la famille diplomatique et c'est un avantage pour la Côte d'Ivoire puisque ces diplomates aujourd'hui, avec le moral haut vont permettre le renforcement des relations diplomatiques, économiques et sociales entre la Côte d'Ivoire et tous les pays du monde. Grâce à ce statut qui leur donne aujourd'hui de gros avantages, ils pourront mieux faire leur travail de représentation de la Côte d'Ivoire et du chef de l'Etat à l'extérieur », s'est réjouie, la ministre d'Etat.


Par ailleurs, la Commission des relations extérieures de l'Assemblée nationale, présidée par Thomas Camara a examiné puis adopté à l'unanimité de ses membres deux projets de lois, présentés également, par la ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara.


L'un porte sur la loi autorisant le Président de la République à ratifier l'accord portant création de la facilité africaine de soutien juridique. Et l'autre sur la loi autorisant, le Président de la République à faire adhérer la Côte d'Ivoire à la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées adoptée, le 20 décembre 2006 à New York.


L'accord sur la facilité de soutien juridique, permet à la Côte d'Ivoire de bénéficier en terme de renforcement des capacités des professionnels des aspects juridiques, des avocats et surtout d'accompagner le pays, tout comme les pays pauvres très endettés afin de les aider dans les négociations avec des investisseurs, des partenaires vautours.


 

Selon Kandia Camara, c'est une organisation qui permet d'encadrer, de soutenir, d'aider, de protéger les Etats africains face â leurs partenaires surtout dans le domaine de l'hydrocarbure, de l'énergie.


Concernant le projet de loi autorisant, le Président de la République à faire adhérer la Côte d'Ivoire à la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées adoptée, le 20 décembre 2006 à New York, la ministre d'Etat a déclaré qu'avec les différentes crises, des rapports ont été faits signalant qu'à la commission de ces crises, il y a eu quelques cas de disparitions.


Cette loi va permettre d'améliorer, l'arsenal juridique de la Côte d'Ivoire, son dispositif juridique afin de mieux protéger les droits de l'homme dans le pays.


«Et cela va encore renforcer, tout ce qui avait été mis en place, reconnu par la communauté internationale. Puisqu'il y'a deux mois environ, le Conseil national des droits de l'homme a été classé par la Commission internationale des droits de l'Homme dans la catégorie A, grâce aux efforts consentis par le pays en terme de respect des droits de l'homme. Je me réjouie que ces projets de lois soient adoptés en commission et j'espère que cela va l'être en plénière », a conclu, Kandia Camara.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Assemblée nationale, adoption à l'unanimité du projet de loi portant statut du corps diplomatique, Kandia annonce une amélioration des conditions de travail des diplomates
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter