Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble R+6 à Cocody, bilan provisoire, 8 morts et 9 blessés, un chantier non autorisé, le propriétaire recherché pour répondre devant la loi
 

Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble R+6 à Cocody, bilan provisoire, 8 morts et 9 blessés, un chantier non autorisé, le propriétaire recherché pour répondre devant la loi

 
 
 
 7322 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 02 juillet 2023 - 08:57

Bruno Koné sur les lieux du drame à Cocody Bessikoi Belle-Cour (Ph KOACI)



Un effondrement d’immeuble R+6 en construction à Cocody Bessikoi Belle-Cour a fait huit (8) morts et neuf (9) blessés le vendredi 30 juin 2023, comme nous le rapportions dans un précédent article.


Au lendemain de cet effondrement, le Ministre Bruno Koné s’est rendu sur les lieux du drame le samedi 1er juillet 2023, comme sur place constaté par KOACI.


A la suite ce drame, la Plateforme Collaborative de Contrôle des Constructions (PCCC) a immédiatement diligenté une équipe sur les lieux, à l’effet de s’enquérir de la situation.


 

Les premiers constats ont révélé qu’il s’agit de l'effondrement d’un immeuble R+6, non autorisé, en cours de construction. Le bilan provisoire de ce drame fait état de huit (8) morts et neuf (9) blessés, évacués d’urgence dans un établissement sanitaire.

Selon le Ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme (MCLU), ce chantier, non autorisé, a fait l’objet de nombreux contrôles par nos services, et ce, depuis 2021, via de multiples injonctions d’arrêt des travaux notifiées au maître d’ouvrage (propriétaire).


Un procès-verbal de constat d’infraction, notifié le 06 septembre 2021 et un procès-verbal de poursuite des travaux, notifié le 13 décembre 2021 aveint été notifiés au maître d’ouvrage.


Suite à la notification du procès-verbal de poursuite des travaux, les services de Bruno Koné, disent avoir constaté un arrêt effectif des activités sur le chantier.


Cependant, le 24 mai 2023, les équipes du MCLU ont pu à nouveau constater une reprise illégale et non-autorisée des travaux de construction de l’immeuble, atteignant cette fois-ci le sixième étage.


 

 Une convocation a alors été notifiée sur le chantier, à laquelle le maître d’ouvrage n’a pas daigné répondre, jusqu’à ce que survienne, le vendredi 30 juin 2023, l’effondrement de l’immeuble, précise les services de Bruno Koné.


Tout en souhaitant nos condoléances aux familles éplorées et un prompt rétablissement aux blessés, le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, invite encore une fois les maîtres d’ouvrage (propriétaires), à faire preuve de plus de civisme et de responsabilité, en se conformant aux prescriptions du code de la construction, qui imposent entre autres, l’obtention préalable d’un Permis de Construire, le recours obligatoire à un architecte et à des professionnels du cadre bâti, à toutes les étapes de la construction. Il convient aussi de rappeler que le non-respect de ces règles expose tout contrevenant à la rigueur de la Loi.


 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble R+6 à Cocody, bilan provisoire, 8 morts et 9 blessés, un chantier non autorisé, le propriétaire recherché pour répondre devant la loi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Pacosery
Pourquoi es ce que ayant constaté la reprise du chantier vos services n'ont pas passé à la démolition de l'ouvrage jusqu'à ce que mort s'en suive ?
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
l'intrépide
Depuis 2021, il a été fait injonction au propriétaire d'arrêter les travaux mais il n'a pas respecté cela dîtes vous. Donc c'est un intouchable alors. Un individu qui n'a pas peur du ministère de la construction donc de l'état. Et vous l'avez laissé continuer les travaux sans démolir le bâtiment. Sur les réseaux sociaux, l'immeuble en question appartiendrait au commandant supérieur de la gendarmerie, le général Apalo Touré. Si cette information est vraie alors il doit être arrêté car nul est au dessus de la loi. Mais est-ce que le procureur Adou richard ou même le procureur militaire a cœur de l'arrêter ? Si c'était un citoyen ordinaire, on verrait les menaces du ministre Bruno Koné mais comme c'est pour ce haut gradé de l'armée, on tait le nom. Mais aujourd'hui avec les réseaux sociaux, rien ne se cache longtemps. Il ya toujours un Dieu pour les pauvres. On vous regarde seulement !
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Comme il a deja ete avance en commentaire depuis 2021 vous dites mais rien n y fit. Vous vous foutez de qui? Travaux qui reprennent sans que vous ne puissiez rien entreprendre et maintenant qu il y a mort d hommes vous courrez ecrire que vous recherchez le proprietaire. Un veritable n importe quoi et plein de passe droit avec une justice a double vitesse. En CIV nous ne sommes pas tous egaux devant la loi. Votre nom, vos origines et surtout votre affiliation politique decide de ce qui adviendra de vous devant la loi, tout ceci est aussi a mettre au compte du Bilan....
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter