Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Apeurées par la reprise de l'élection Municipale à  Oumé, les populations font appel aux mânes
 

Côte d'Ivoire : Apeurées par la reprise de l'élection Municipale à Oumé, les populations font appel aux mânes

 
 
 
 7976 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 21 octobre 2023 - 15:31

Mairie d’Oumé (Ph KOACI) 


Des femmes du troisième âge, de tout blanc vêtues, ont envahi toutes les artères de la commune d'Oumé le vendredi 20 octobre 2023, afin de conjurer le mauvais sort d'une éventuelle élection municipale ensanglantée dans cette localité autrefois très paisible. 


Cette cérémonie ouvre une série d'activités traditionnelles portant à faire appel aux ancêtres et mânes fondateurs de cette ville, afin de protéger les populations des éventuels troubles durant l'élection municipale prévue dans les trois prochains mois.


 Il est à préciser que les élections municipales qui se sont tenues le 2 septembre 2023 à Oumé, ont été invalidées par le conseil d'Etat et seront reprises dans près de trois mois. 


C'est justement cette décision du conseil d'État qui hante les populations vu le stress qu'elles ont vécu lors des élections municipales du 2 septembre dernier. Pour cette élection, le dispositif sécuritaire mis en place, n'était pas du tout d'ordinaire, comme le témoignage un riverain que avons nommé D.I. 


« La reprise des élections municipales ici nous fait trop peur. Pour la tenue de la dernière élection municipale qui a été annulée, qu'est ce qu'on n'a pas vu ici ? Plus de 4 cargos blindés pour un simple vote local. C'était la première fois qu'on voyait ça à Oumé. La nuit, on voyait beaucoup de jeunes gens inconnus des populations, dans tous les coins de rue avec des sacs à dos. Personne ne sait d'où ils venaient et où ils allaient.


 

Heureusement qu'il y a pas eu d'actes de vandalisme dans les 78 bureaux, si ce n'est à Gnanoufla où des badauds ont saccagé le vote. C'est pour moi un cas assez isolé qui puisse faire reprendre l'élection de toute une commune », s’est-il indigné. Un autre anonyme s'est lui aussi posait cette question. 


« Les élections municipales et régionales se sont déroulées le même jour, dans les mêmes de bureaux de vote avec les mêmes électeurs. Mais d'où vient que les élections régionales pour lesquelles un recours en annulation a été adressé au conseil d'État ait été rejeté, pour valider les résultats du conseil régional du Gôh qui ont pris en compte les résultats de la commune d'Oumé, et invalidé ceux de la commune ? Ça fait pour moi bizarre. Donc les populations ont vraiment une raison valable de s'inquiéter et demander la protection des ancêtres », a-t-il fait savoir. 


Quant à dame Koné, elle ne comprend toujours pas le comportement du préfet du département qui a tenu une réunion avec le président local de la commission électorale indépendante (CEI), le candidat du RHDP et la cadre de ce parti au pouvoir Touré Aya Virginie à son bureau sans le candidat du PDCI- RDA qui avait gagné ces élections selon les dépouillements des bulletins de vote, selon elle. 


« Le dimanche 3 septembre 2023, c'est à dire au lendemain des élections où nous attendions que le président local de la CEI donne officiellement les résultats du dépouillement des bulletins de vote qui s'était tenu la veille. Au lieu de cela, aux environs de 11 h voire 13 heures, le préfet Élisé Mathias Kouakou Yao, était en réunion avec le candidat RHDP Ousmane Sylla, le président local de la CEI, madame Touré Aya Virginie cadre de ce parti au pouvoir et le directeur de campagne du candidat du RHDP, sans Langui Kouassi Joachim du PDCI-RDA qui a gagné les élections quand les dépouillements des bulletins de vote ont eu lieu dans la nuit du samedi 2 septembre 2023. C'est par un pur hasard que le maire sortant Langui les a surpris par sa visite surprise à la préfecture",a-t-elle désapprouvé.


 

Serait donc au vu et su de tout ceci, que les populations sembleraient apeurées pour les élections à venir ?

 Surtout qu'en 2020, l'élève en classe de terminale au lycée moderne d'Oumé Yoro Kouassi Dieudonné, aurait été froidement abattu et ensuite tailladé par des badauds lors des élections présidentielles, sans que jugement ne soit rendu jusqu'à ce jour ?


Par ailleurs lors de la passation de charges Maire sortant Lagui Kouassi et la Délégation Spéciale, le lundi 16 octobre 2023, il est ressorti après examen de la situation budgétaire de l'exercice 2023 au 29 septembre 2023, un solde excédentaire de 194 817 448 francs CFA.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Apeurées par la reprise de l'élection Municipale à Oumé, les populations font appel aux mânes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter