Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Course aux bons de permis de conduire, des autoécoles dénoncent un phénomène qui met en danger la formation des conducteurs
 

Côte d'Ivoire : Course aux bons de permis de conduire, des autoécoles dénoncent un phénomène qui met en danger la formation des conducteurs

 
 
 
 7393 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 21 octobre 2023 - 09:44

Un bon de permis de conduire


Les bons de permis de conduire. C'est la principale trouvaille des hommes politiques, notamment pour épater les jeunes à l'approche des joutes électorales. Par ailleurs, plusieurs centaines de ces jeunes se voient offrir des opportunités d'acquérir des permis de conduire dans des conditions simplistes et dénuées souvent de toute rigueur. L'essentiel pour le donateur, c'est de les voir entrer en possession de ce sésame en vue de gagner en retour l'estime et la confiance de ce dernier.


Conséquence, ce sont des détenteurs de permis de conduire avec des formations au rabais qui se retrouvent au volant des voitures avec tous les risques d'accidents de tous types que cela comporte. De plus, cette manière de procéder, cause un réel tort aux entreprises d'autoécoles dans leur fonctionnement.


Face à la montée en puissance de ce phénomène, l'Union Nationale du Patronat des Entreprises d'Auto-écoles de Côte d'Ivoire (UNPEAE-CI), a décidé d'emboucher la trompette de la dénonciation, afin qu'il soit freiné. Au cours d'une conférence de presse à Cocody Angré, le président de cette Union, Guillaume Koko, n'est pas passé par quatre chemins pour fustiger cette pratique.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


"Depuis 2014 il y a au sein de notre corporation un certain marketing politique. À chaque fois qu'il y a des élections, bon nombre de candidats, quels que soient leurs bords, s'adonnent aux bons de permis de conduire. D'aucuns le voient comme un permis social, d'autres le voient comme une réduction. Mais en fait, il n'en est rien. On met les bons de permis à son effigie pour faire sa campagne. En fait, c'est une publicité mensongère. Il paralyse complètement la vie des autoécoles de Côte d'Ivoire et c'est inacceptable. C'était avant les élections, mais après les élections, ça continue encore". 

Guillaume Koko a expliqué que des bons donnés aux électeurs leur permettent de payer que 20000 à 35 000 FCFA. Une somme à laquelle s'ajoutera par la suite la subvention de l'émetteur du bon qui met en mal non seulement le fonctionnement normal d'une maison d'autoécoles, mais aussi favorise les accidents de la route. 

" Avec ces bons, ils se promènent dans les autoécoles où il n'y a ni voiture, ni moto, en somme ni véhicule. Ils vont y aller et ressortir sans même savoir ce qu'est un panneau de sens interdit etc. Ils vont se présenter dans je ne sais quelle condition et demain, ils vont avoir un permis flambant neuf. Tout cela sans savoir interpréter un panneau de signalisation et sans même prendre une direction et nous assistons à des accidents à n'en point finir ", a-t-il déploré.  


 

" On ne prend pas un permis de conduire professionnel sur la voie publique pour tuer les autres. Il y a des gens qui font des sorties de route incompréhensibles et quand on approche les statistiques existantes, vous pouvez encore pousser vos investigations, on nous dit par exemple que les accidents qui ont lieu dans le milieu, sont causés par des jeunes de la tranche d'âge de 18 à 25, voire 30 ans. Ce sont des jeunes, la cause, c'est l'insuffisance de formation, c'est un défaut de maîtrise du véhicule", a-t-il décrié. 


Pour le président Guillaume Koko, le permis de conduire a un coût qui correspond à un volume de formation qui couvrent de multiples charges.

"Nous avons des autoécoles qui ont tout le matériel. Mais ces derniers ne peuvent pas pratiquer des bons à 20 000. Elles ne vont pas s'en sortir avec les charges que sont le carburant et même les collaborateurs à prendre en charge" a-t-il exprimé. 

Selon Guillaume Koko, depuis l'avènement de ce système, autorités compétentes et en particulier ceux dont l'image se trouve sur les bons ont tous été interpellés. Mais cette interpellation reste toujours en vain avec pour seule justification que " le permis de conduire n'a pas de prix. Donc chacun est libre de mettre en pratique le prix qu'il veut" a regretté le premier responsable de l'Unpeae ci. 


Il a par ailleurs fait savoir que l'organisation sous sa tutelle a réussi à faire en sorte que chaque autoécole devienne une petite entreprise. De ce fait, chaque établissement est soumis à des taxes. Il s'est également offusqué du fait que les règlements internes de la Direction Générale des Transports Terrestres et de la Circulation (Dgttc) à propos de la mise en vigueur des bons soient sabotés tant par de nombreuses auto-écoles.


"Il existe une note en interne qui dit que si une entreprise d'auto-école veut faire des promotions, elle doit d'abord demander l'autorisation à la Dgttc par un courrier, ils vont voir sur quelle période ils veulent faire ces promotions, pour quelle raison, on peut dire par exemple, c'est pour des jeunes de tel quartier qui sont en quête d'emploi. Et c'est lorsque la demande est validée que l'établissement peut mettre en place cette promotion", a-t-il révélé.


 

Il a à juste titre, saisi l'occasion pour appeler les autorités à prendre au sérieux ce problème qui mine et détériore l'image des auto-écoles de Côte d'Ivoire.


Guillaume Koko a révélé que sur plus de 600 autoécoles autorisées et en fonction, une cinquantaine s'adonnent au phénomène des bons de conduire. C'est pourquoi, il estime enfin ces autoécoles sont entreprises vérreuses.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Course aux bons de permis de conduire, des autoécoles dénoncent un phénomène qui met en danger la formation des conducteurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter