Niger Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Niger-France : Le parlement européen condamne le putsch militaire et la « séquestration » de Bazoum
 

Niger-France : Le parlement européen condamne le putsch militaire et la « séquestration » de Bazoum

 
 
 
 5627 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 novembre 2023 - 08:59

Le CNSP au Niger



Le parlement européen a adopté une résolution condamnant le coup d’État militaire du 26 juillet 2023 qui a précipité le règne de deux ans du Président nigérien Mohamed Bazoum.


Réuni à Strasbourg, en France, le Parlement européen a validé à la quasi-majorité lors d’un vote 23 novembre 2023 une proposition de résolution condamnant le coup d’État au Niger ainsi que la séquestration de Mohamed Bazoum, président renversé le 26 juillet.


Le parlement européen « exige la réintégration immédiate de Mohamed Bazoum, démocratiquement élu, à la présidence du Niger et sa réintégration dans ses fonctions présidentielles » selon le communiqué final.


 

Tout en exhortant le CNSP au pouvoir à respecter les droits humains et à garantir la liberté d’expression et la liberté des médias, les députés souhaitent que les États membres mettent en œuvre des sanctions contre ses dirigeants.


L'organe européen a également critiqué l’arrestation des ministres de l’ancien régime par le CNSP et estime que le gouvernement de transition du Niger a refusé tous les efforts de médiation de la CEDEAO.


Le texte a été adopté par un vote à main levée.


Ce vote intervient au lendemain d’une déclaration commune des présidents ivoiriens et français qui indiquent que la libération du président Bazoum était le point de départ à toute négociation avec le CNSP.


 

A titre de rappel, le Niger est l’un des derniers alliés des pays occidentaux dans une région du Sahel ravagée par la violence jihadiste et dont deux voisins, le Mali et le Burkina Faso, sont des juntes militaires qui se sont tournées vers d’autres partenaires, dont la Russie. 


La France a été récemment poussée vers la sortie du Niger après des mois de bras de fer. Son retrait doit s'achever d'ici à la fin de l’année 2023.


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Niger-France : Le parlement européen condamne le putsch militaire et la « séquestration » de Bazoum
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Je cite : "Le parlement européen condamne le putsch militaire et la séquestration de Bazoum" -L'uranium nigérien était quasi-gratuit pour les européens. C'est normal qu'ils demandent la réinstallation de Bazoum pour que cela continue. Ils peuvent aller s'approvisionner maintenant au prix du MARCHÉ, au Canada ou Kazakhstan. -Sans ÉNERGIE, pas d'industrialisation donc pas de développement. Le Niger qui dispose d'une des matières 1ères pour l'énergie, est sans électricité. On a entendu que les européens proposent des coopérations avec le Kazakhstan pour leur construire des centrales nucléaires civiles, ... ce qui n'a jamais été proposé au Niger. Voilà le type de coopération que l'Afrique entretient avec les autres. -Après, on est surpris que nos docteurs, nos ingénieurs soient au chômage. Nos ingénieurs travaillent dans des bureaux après leurs diplômes, et ils perdent leurs connaissances au bout de quelques années. Je me demande quelquefois si c'est de l'eau qu'il y a dans nos crânes nous les nègres, ou si c'est de la sorcellerie ?? -Laisser le Niger tranquille !! C'est pas le seul pays où il y a eu coup d'état...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter