Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Bilan 2023 de la diplomatie togolaise, position par rapport aux coups d'Etat
 

Togo : Bilan 2023 de la diplomatie togolaise, position par rapport aux coups d'Etat

 
 
 
 2958 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 décembre 2023 - 17:26

Le Président Faure Gnassingbé et Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères (ph)


Le Togo s’est fait remarquer dans le concert des nations durant l’année 2023 et a pris des initiatives qui ont concouru à décrisper des situations tendues dans certains pays de la sous-région ouest africaine mais aussi à y maintenir la paix et la cohésion entre les peuples.


Ces initiatives sont quelques points parmi tant d’autres que le ministre togolais des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey, a énuméré lors d’un exercice consacré au bilan de l’année 2023 qui s’achève.


A la faveur d’une entrevue accordée à la presse nationale et rendue publique par la présidence togolaise, le ministre Dussey a salué le rôle que joue la presse dans le rayonnement de sa mission et n’a pas occulté la vision qu’imprime le Président Faure Gnassingbé à la politique extérieure du Togo.


Pour entrer dans le vif de son bilan, le chef de la diplomatie togolaise a déclaré qu’« en 2023, le Togo a renforcé son engagement pour la paix et la sécurité en Afrique et dans le monde et a œuvré pour l’avènement d’une Afrique émancipée capable de régler ses propres problèmes et qui participe à la gouvernance mondiale. Le renforcement de sa coopération avec des pays et institutions partenaires a été aussi au cœur de nos préoccupations durant l’année finissante ».


Dénouement de la crise diplomatique Côte d’Ivoire-Mali


A propos des actions entreprises par le Togo, le ministre Dussey a rappelé le dénouement de l’affaire qui a trait à la libération le 07 janvier 2023 des soldats ivoiriens qui ont été pendant de longs mois l’objet d’une crise diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Mali.


Décrispation au Burkina et au Niger, enjeux


 

Outre la crise diplomatique entre la Côte d’Ivoire et le Mali, le ministre togolais est revenu sur les implications du Togo dans la sortie de crise au Burkina-Faso où il a été reçu en audience le 25 janvier 2023 par le Capitaine Ibrahim Traore.


Soulignons pour le Burkina que le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba, qui a été éjecté du pouvoir, a été accueilli à Lomé « afin de contribuer à préserver la paix et la stabilité dans ce pays voisin ».


Après le coup d’Etat intervenu au Niger le 26 juillet 2023, lequel faisait planer « une période d’incertitude et de tension avec la communauté internationale… le Togo a opté pour la voie de la sagesse en privilégiant le dialogue et la concertation comme porte de sortie de crise ».


Suite aux différentes tractations menées, le ministre Dussey a rappelé que le 10 décembre dernier, la CEDEAO a désigné le Togo avec la Sierra pour servir de « facilitateur dans leurs efforts de dialogue avec la communauté internationale ».


Position du Togo par rapport aux coups d’Etat


Au regard de ses prises de positions après les coups d’Etat survenus dans l’espace CEDEAO, le ministre Dussey a fait une mise au point.


Pour la position que maintient le Togo face aux coups d’Etat, le ministre des Affaires Etrangères a précisé que « Le Togo condamne fermement toutes les formes inconstitutionnelles de prise de pouvoir. C’est le principe »


Sans se laisser figer en cas de fait accompli, il a ajouté que « Mais, que faisons-nous si malheureusement des coups d’Etat surviennent, surtout dans un contexte de fragilité institutionnelle et sécuritaire ? Devrions-nous rester impassibles au risque d’assister à un embrasement général de toute la région ? Le devoir de responsabilité nous impose d’accompagner ces pays en proie à ces soubresauts, qui sont en fait des bégaiements de l’histoire et des moments de refondation du pacte social, à renouer avec la régularité constitutionnelle. Nous n’avons pas à rougir de soutenir nos frères en difficulté et de les accompagner dans leurs efforts pour s’en sortir ».


 

Coopérations bilatérales et multilatérale


Dans le but de renforcer la coopération avec d’antre pays, le ministre Dussey a rappelé avoir effectué des visites de travail dans plusieurs pays notamment le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Côte d’Ivoire… pour discuter des questions d’intérêt commun notamment les relations de bon voisinage, la lutte contre le terrorisme et la préservation de la paix.


Il dit se réjouir du renforcement des liens de coopération du Togo avec un certain nombre de pays partenaires, entre autres, la France, l’Allemagne, la Serbie, la Corée du Sud, le Qatar, l’Arabie Saoudite etc…


L’échelle mondiale, le ministre Dussey a souligné que le Togo se bat, avec d’autres pays, pour une gouvernance juste et équitable du système multilatéral et remémoré que son message à la tribune de la 78ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Là, il a insisté sur la nécessité pour l’Afrique de rester elle-même et maître de son destin.


Prof Robert Dussey n’a pas manqué de révéler le désir du Togo d’adhérer aux BRICS, qui est le regroupement de principaux pays émergents et rassemble la plus grande portion de population du monde.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : Bilan 2023 de la diplomatie togolaise, position par rapport aux coups d'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter