Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Loi des finances, des entreprises rejettent en bloc l'annexe fiscale 2024 et expriment leur déception vis à vis des rencontres entre l'État et le secteur privé
 

Côte d'Ivoire : Loi des finances, des entreprises rejettent en bloc l'annexe fiscale 2024 et expriment leur déception vis à vis des rencontres entre l'État et le secteur privé

 
 
 
 7325 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 12 janvier 2024 - 08:02




Déception ! C'est le sentiment qui anime la Confédération Patronale Unique des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d'Ivoire (CPU-PME-CI), après examen de la loi de finance N°2023-1000 du 18 décembre 2023 portant budget de l’Etat année 2024 adoptée par le parlement et le sénat puis publié au journal officiel du 28 décembre 2023 et entrée en vigueur le 06 janvier 2024.


La plateforme des PME Ivoiriennes présidée par Dr Moussa Diomandé Élias Farakhan est d'autant plus déçue de cette loi des finances, que les propositions qu'elle a faites dans le cadre de l’élaboration de l’annexe fiscale 2024 n'ont été pris en compte qu'à hauteur de 2%. 


Sur l’instauration d’un prélèvement à la source de 4% sur les entreprises de transport public utilisant les plateformes de mise en relation en ligne, la CPU-PME-CI note que « le prélèvement n’est pas imputable à la patente, soit une augmentation du niveau des taxes. » Alors que le CPU PME avait proposé la possibilité d’imputer les retenues à la source effectuées sur les PME à leur contribution. 


 

De plus, avec la réinstauration de l’amende pour défaut de retenue à la source et la suppression du régime de faveur pour les grands investissements dans le secteur de l’habit, les PME en tant que sous-traitant des grandes entreprises craignent de perdre une part de marché dans ce secteur du fait de cette mesure.


S'agissant de la subordination de certaines procédures administratives à la production d’une attestation de régularité fiscale, la CPU-PME-CI relève que plusieurs PME rencontrent des difficultés pour s’identifier fiscalement. Cette mesure, sans avoir au préalable facilité l’immatriculation fiscale de tous les acteurs, va créer une lourdeur pour les TPE et PME Ivoiriennes.


En ce qui concerne la création d’une commission chargée de fixer les seuils minimums des valeurs à retenir pour la base taxable à l’impôt foncier, l'organisation patronale, présidée par Dr Moussa Diomandé Élias Farakhan, craint un risque d’implication sur le coût des loyers que les propriétaires vont définir aux locataires et le risque d’une augmentation probable des impôts fonciers au détriment des PME qui exercent dans ce secteur. 


Au regard de ces insuffisances, " la CPU PME- CI rejette cette annexe fiscale puisque l’impact sur les PME est plus négatif que positif et est loin de leur permettre d’être compétitives". 


Il est à noter que les dispositions de cette annexe fiscale ont été présentés par la filière CI Expertise de la CPU PME dirigée par Boni Franck, expert-comptable et Aimé Coulibaly -expert-comptable, directeur associé du cabinet d’expertise comptable, d’audit de commissariat aux comptes et de conseils AUDIMAF.


 

Wassimagnon 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Loi des finances, des entreprises rejettent en bloc l'annexe fiscale 2024 et expriment leur déception vis à vis des rencontres entre l'État et le secteur privé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
La loi est faite pour être appliquée dans tous les domaines, et pas seulement qu'en matière politique. Ce sont les politiquement "ultramajoritaires" qui ne font que mettre en pratique leur programme. Le RHDP a gagné "haut la main" toutes les élections. C'est le programme de l'homme au BILAN INATTAQUABLE. C'est en connaissance de cause que vous avez voté pour eux. Donc, on se tait et on applique la loi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter