Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fête de la Renaissance, à quelques jours de l'arrivée de Laurent Gbagbo à Agboville, les militants du PPA-CI et du PDCI expriment leur impatience
 

Côte d'Ivoire : Fête de la Renaissance, à quelques jours de l'arrivée de Laurent Gbagbo à Agboville, les militants du PPA-CI et du PDCI expriment leur impatience

 
 
 
 3381 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 01 avril 2024 - 18:23

Les cadres du PPA-CI sur le terrain à Agboville (Ph KOACI) 


La venue du président Laurent Gbagbo à Agboville prend de plus en plus une allure d'une « visite d'État » dans le département d'Agboville. 


De Grand-Morié à Attobrou, de Rubino à Azaguié en passant par Agboville ou encore dans l'ensemble des douze fédérations du département, ce sont des populations impatientes qui ont hâte de voir et toucher le président Laurent Gbagbo qui vous montrent leur ardent désir de voir l'ex-président ivoirien fouler le sol d'Agboville. 


« Notre défi, c'est de mobiliser plus de 5 millions de personnes à cette deuxième édition de la fête de la Renaissance. Et depuis l'annonce de la tenue de cette édition chez nous (ndlr: Agboville), nous ne cessons de multiplier les rencontres et mener autres activités. Et la visite d'une délégation de la haute direction conduite par le camarade Tchéidé Gervais, secrétaire général du PPA-CI, au mois de février dernier, pour porter l'information aux chefferies traditionnelle, coutumière, de quartiers et de communautés en est la parfaite illustration de l'effectivité de la présence du président Laurent Gbagbo à Agboville les 5 et 6 avril prochains », nous fait savoir Meney Michel Obodji, fédéral communal du PPA-CI d'Agboville. 


Non sans faire noter le dernier passage de Damana Adia Pickass, 2ᵉ vice-président du Conseil stratégique politique (CSP), le samedi 16 mars dernier où il a procédé au lancement à Laoguié, village communal, du tournoi de football de la cohésion sociale doté du trophée Laurent Gbagbo. 


« Ma joie est grande quand je constate qu'il y a des mouvements, des organisations et des réunions faits à l'initiative de certains groupes ethniques qui veulent prendre une part active dans la réussite de la célébration de la 2ᵉ édition de la fête de la Renaissance qui aura lieu sur le sol d'Agboville. Et cela, au-delà des considérations politiques. C'est le signe de la particularité du président Laurent Gbagbo qui, outre l'homme politique qu'il est, demeure un grand rassembleur », a fait noter Meney Michel Obodji, le fédéral communal du PPA-CI


À Grand-Morié, les premiers responsables du PPA-CI et leurs militants ne comptent pas se marginaliser. 

« Depuis l'annonce de cette bonne nouvelle, nous ne cessons de poser des actions pour les préparatifs de l'événement. D'ailleurs, dans ce même contexte, nous venons de recevoir le dimanche 17 mars dernier, une délégation conduite par Damana Adia Pickass, 2ᵉ vice-président du CSP, qui a sonné la mobilisation des militants qui sont impatients de voir et toucher le président Laurent Gbagbo. Et certains continuent de s'interroger sur la présence réelle de notre mentor. Et le meeting de ce jour animé par Damana Adia Pickass les a rassurés », a laissé entendre Kanga Boka Aimé, fédéral du PPA-CI de la sous-préfecture de Grand-Morié.


 

 Là aussi, un meeting de mobilisation a été fait à M'bérié, village de la sous-préfecture de Grand-Morié, le dimanche 24 mars dernier, par l'honorable M'Bolo Nando Martin, secrétaire général adjoint et coordonnateur régional de l'Agnéby-Tiassa, au cours de la rentrée politique de ladite section. Entouré par ses plus proches collaborateurs, le fédéral Boka Aimé a traduit les attentes de la population du canton Morié. 

« Nous sommes prêts à accueillir le président Laurent Gbagbo. Les militants et les différentes couches sociales attendent que le président Laurent Gbagbo les rassure sur sa candidature à la prochaine élection présidentielle d'octobre 2025 (...) Car nous sommes déterminés à le porter à nouveau au pouvoir », a martelé Kanga Boka Aimé. Qui n'a pas manqué de souligner que les évènements de casses et de destruction qui ont eu lieu à Adzopé quand le président Laurent Gbagbo devrait se rendre dans cette zone ne seront pas répétés à Agboville. 


Quant à Aka Paul, fédéral de Rubino, il dit avoir mené des activités de sensibilisation et de mobilisation dans tous les villages de la sous-préfecture de Rubino. 


« Il y a un réel engouement autour de la venue du président Laurent Gbagbo dans ma circonscription politique qui est une zone acquise à sa cause. Partout où nous sommes allés, lors des tournées de mobilisation que j'ai initiées à Allany, Amangbeu, Gouabo, Kamabroux, Adomokro ou même dans la ville de Rubino, les populations n'ont de cesse réclamé le président Laurent Gbagbo qu'elles veulent voir et toucher. Les militants et les populations disent entendre le message du président. C'est pour eux, ainsi qu'à toute la population d'Agboville, un honneur de recevoir ce grand homme d'État à qui ils réservent un accueil d'un paraxoyme inégalable», nous a lancé, au téléphone, le mercredi 20 mars dernier. Et pour une réussite totale de la mobilisation dans sa zone, Aka Paul, fédéral de Rubino, compte organiser une activité de mobilisation à l'endroit des femmes, le samedi 23 mars dernier, à Rubino au cours de laquelle militants et populations démontreront à nouveau leur grand attachement au président Laurent Gbagbo après, selon lui, son injuste incarcération et sa libération glorieuse des geôles de la prison de la Cour pénale internationale (CPI).


 Cette fête qui prend de plus en plus une allure d'une visite d'État est fortement attendue par les différentes couches sociales et les militants d'autres bords politiques tels que ceux du parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA). 


C'est le cas de Kouadio Atté dit Atté Django, membre du Grand conseil régional du PDCI-RDA et commandeur dans l'ordre du Bélier.


 « C'est une fierté pour nous. Car celui qui a été injustement emprisonné dont on ne prédisait pas son retour sera parmi nous. Et j'en suis particulièrement fier. Il faut savoir qu'Agboville, c'est Gbagbo et les Abbey sont plus Gbagboïstes que les Béthé. Et ce sera l'effervescence totale. Ce sera pour nous l'occasion de le toucher du doigt pour savoir si c'est vraiment lui. Ici (ndlr: Agboville), c'est chez lui. Depuis le multipartisme, il a noué une relation sincère avec le canton Morié où aux premières heures, il s'y était rendu le 15 juillet 1990 », rappelle Atté Django, le chargé des affaires culturelles de Grand-Morié. 


Même son de cloche chez Okou Lopez, membre du bureau de la jeunesse communale du PDCI-RDA d'Agboville.


 

 « La venue du président Laurent Gbagbo à Agboville est un motif de satisfaction pour nous. Il est vrai que le président Henri Konan Bédié n'est plus, mais le rapprochement entre le PDCI-RDA et le PPA-CI est une réalité avec le président Tidjane Thiam qui vient récemment de lui rendre une visite. Le réchauffement des relations entre les deux grands partis nous permet de prendre une part active à cette activité du PPA-CI. Après tout, c'est un ancien président de la République qui vient chez nous. Et il est beaucoup aimé dans la région. Nous l'attendons », affirme le membre de la jeunesse communale du PDCI-RDA.


À Azaguié, ce sont des militants galvanisés qui attendent avec joie l'ancien opposant du président Houphouët Boigny. « Je voudrais dire que depuis l'annonce de la venue du président Laurent Gbagbo à Agboville, nous ne dormons plus. Ce sont des réunions qui se succèdent dans toutes les bases du PPA-CI à Azaguié », fait savoir Koffi Euloge, le fédéral du PPA-CI d'Azaguié. 


Qui fait savoir que les populations des griots ne cessent d'informer les populations chaque soir de la tenue de la fête de la Renaissance les 5 et 6 avril prochains. 


« Le président Laurent Gbagbo est très attendu. Il nous aime et nous allons lui montrer aussi que nous l'aimons autant. Car, pour nous, rien n'a changé depuis son accession au pouvoir d'État jusqu'à sa déportation injuste à la CPI à la Haye, en Hollande. C'est le même élan d'amour qui perdure entre nous. Et les militants attendent qu'il vienne nous confirmer son intention de candidature présidentielle d'octobre 2025. C'est ce message-là que les militants veulent entendre de lui. Ils disent être prêts pour le porter à nouveau au pouvoir en réparation du tort que la communauté internationale lui a causé en 2011 », a conclu Koffi Euloge, fédéral du PPA-CI d'Azaguié.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fête de la Renaissance, à quelques jours de l'arrivée de Laurent Gbagbo à Agboville, les militants du PPA-CI et du PDCI expriment leur impatience
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter