Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Tengrela, des tensions palpables entre des familles pour ou contre l'exploitation de l'or à Doubasso
 

Côte d'Ivoire : Tengrela, des tensions palpables entre des familles pour ou contre l'exploitation de l'or à Doubasso

 
 
 
 9242 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 20 avril 2024 - 11:56


Des tensions sont palpables ces derniers jours entre des familles favorables ou opposées à l’exploitation de l’or dans le village de Doubasso par la société SACOTRA.


Selon les informations en notre possession, les deux parties risquent d’en venir aux mains si les autorités ne trouvent pas une solution à cette situation qui risque de fragiliser la cohésion sociale dans le village de Doubasso.


Pour en revenir aux faits, c’est mercredi 28 février 2024, que le village a été informé par l’autorité administrative de Papara que la SACOTRA avait obtenu un permis d’exploitation de l’or portant sur 75, 26 hectares des terres de Doubasso, rapporte une source locale.



« Il faut dire que le village de Doubasso dans la sous-préfecture de Papara est convoité depuis 2010 par les assoiffés de l'orpaillage. Ce problème a débuté ladite année par l'orpaillage clandestin que trois (03) des familles sur les onze que compte le village ont voulu vaille que vaille envoyer dans le village. Mais très vite, elles s'étaient heurtées à l'opposition des huit (08) autres familles non favorables à ces genres d'activités, car le village fait déjà parti des douze (12) villages du département impactés par la mine d'or de Sissengue qui, le temps venu, viendra exploiter les quelques hectares de terres qui lui sont réservées. Malgré ce qui précède, les trois familles continuant dans leur recherche effrénée du gain facile sont allés vers la société SACOTRA gérée pour une exploitation semi industrielle, qui au départ portait sur 98, 78 hectares de terres avant d'être réduite à 75, 26 hectares. Cette demande de la société SACOTRA, les huit (08) familles ont opposé un refus de non-recevoir pour plusieurs raisons », confie un ressortissant du village sous le sceau de l’anonymat. 


 

Il relève entre autres, la situation géographique du village fait que les terres sont beaucoup restrictives et entremêlées les unes dans les autres ; Les 11 familles installées dans le village


A en croire notre source, sur ces 11 familles, seulement 03 sont favorables à la demande formulée par la société SACOTRA  tandis que huit (08) sont contre.


Trois (03) des parcelles retenues pour cette exploitation semi-industrielle dont la demande a été formulée par la société SACOTRA n'appartiendraient pas aux trois (03) familles favorables au projet à Doubasso. Il s'agirait notamment de la parcelle dans laquelle le filon d'or aurait été découvert. 


Les contestataires disent agir en se référant aux résultats de l'enquête de commodo et incommodo qui avait été ouverte à cet effet.


« Cette opposition a été signifiée d'ailleurs dans une note écrite le 16 janvier 2023 par les huit (08) chefs terriens, chefs de familles et notables représentant les huit familles opposées ainsi que la majorité des populations de Doubasso. Ladite note a été déposée dans tous les services compétents depuis la date du 17 janvier 2023, non seulement au plan local mais également et surtout au plan national, notamment à la sous-préfecture de Papara auprès du commissaire enquêteur chargé alors de l'enquête de commodo et incommodo qui avait été ouverte à cet effet par le sous-préfet de Papara du 29 décembre 2022 au 27 janvier 2023 ainsi qu'à la préfecture du département de Tengrela, à la direction départementale des mines et à la Direction nationale des mines du pétrole et de l'énergie. Une décharge de chaque copie en avait été faite d'ailleurs », relève-t-on, avant de lancer un appel au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, afin qu’il se saisisse du dossier.

Pour terminer, les huit 08 familles disent ne pas être contre le fait que les trois (03) familles donnent leurs terres, seulement elles sont contre le fait que certains des trois familles viennent indexer la parcelle de tel ou tel des huit, comme étant la leur.


 

Elles exigent que les autorités administratives retirent des 75, 26 hectares, les parcelles des familles opposées au nom de la loi.


Affaire à suivre...



Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Tengrela, des tensions palpables entre des familles pour ou contre l'exploitation de l'or à Doubasso
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter