Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Face aux Sénateurs à Yamoussoukro, le Ministre Adama Coulibaly met fin au  débat sur la question du PPTE
 

Côte d'Ivoire : Face aux Sénateurs à Yamoussoukro, le Ministre Adama Coulibaly met fin au débat sur la question du PPTE

 
 
 
 2788 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mai 2024 - 08:47

Le Ministre Adama Coulibaly, mardi à Yakro (DR) 


La Commission des Affaires Économiques et Financières (CAEF), présidée par Monsieur Mamadou Cissé, a reçu M. Adama Coulibaly, Ministre des Finances et du Budget, pour l’examen du projet de loi portant politique nationale d'endettement et de gestion de la dette publique, le mardi 14 mai 2024 à Yamoussoukro.


Face aux Sénateurs de la CAEF, l’émissaire du Gouvernement a rappelé que l’Etat a entrepris, au cours de ces dernières années, des réformes juridiques, institutionnelles et opérationnelles visant à relever la gestion de la dette publique au niveau des standards internationaux.


Le présent projet de loi soumis à l’examen des Sénateurs répond à un besoin de proposer un texte unique couvrant l'ensemble des aspects liés à la politique d’endettement, à la stratégie de gestion de la dette, à la gouvernance et à l'évaluation de la politique d’endettement.


Ce texte vise à permettre à l’Etat de : répondre, de manière efficiente, à ses besoins de financement et de respecter ses obligations de paiement, en prenant en compte les limites définies par les seuils d'endettement ; minimiser les risques associés à l'instabilité des marchés financiers et à la volatilité des taux de change ; contribuer à la viabilité de la dette publique et à la durabilité des finances publiques ; faire de la politique d'endettement un véritable levier de développement.


Par ailleurs, le Ministre a saisi l’occasion de cette séance pour apporter des précisions sur le niveau d’endettement de la Côte d’Ivoire. 


 

Au terme des débats, le projet de loi portant politique nationale d'endettement et de gestion de la dette publique a été adopté à l’unanimité des membres de la CAEF.


Le Ministre Adama Coulibaly a clarifié les choses concernant cette affaire dite « La Côte d’Ivoire est redevenue un PPTE. »

« La Côte d’Ivoire n’est pas un pays pauvre très endetté ( PPTE) et elle n’a pas un problème de dette’’, a-t-il soutenu, avant de poursuivre.


« Je voudrais dire très clairement qu’il y a eu une mauvaise interprétation du texte qui a été adopté par le Conseil des ministres la semaine dernière (ndlr : le mercredi 8 mai 2024). À savoir la Facilité africaine de soutien juridique. Cette Facilité a été créée depuis bien longtemps, depuis 2008 et la Côte d’Ivoire avait déjà adhéré à cette facilité. Ce qui a été fait récemment, c'est la ratification de cela… Voilà ce que je voudrais dire, la Côte d’Ivoire n’est pas un pays pauvre, très endettée. Je ne sais pas pourquoi il y a. ces discussions, mais en réalité la Côte d’Ivoire n’a pas un problème de dette. Nous ne sommes pas un pays pauvre parce que nous sommes un pays à revenu intermédiaire. Et cela, vous pouvez le voir, vous pouvez le constater dans tous les rapports qui existent. Nous ne sommes pas non plus un pays très endetté parce que nous avons un risque d’endettement modéré. Et cela est visible dans tous les Rapports qui existent. La dernière mission du Fonds Monétaire International (FMI), assortie d’un communiqué, a montré très clairement que notre risque d’endettement est modéré. Donc tous ces débats qui ont lieu, à mon avis, ne devraient pas avoir lieu’’, a estimé le ministre ivoirien des Finances et du budget.


Selon le Ministre, la Côte d’Ivoire a adhéré à la facilité africaine de soutien juridique pour deux principales raisons.


La première raison, a-t-il expliqué, c’est de pouvoir participer aux instances de gouvernance du Fonds de cette Facilité.


Quant à la deuxième, c’est de faire en sorte que le pays puisse bénéficier plus facilement des services de cette Facilité et développer les nouveaux secteurs pour lesquels le pays a besoin d’une expertise juridique très claire.


 

« Ce qui s’est passé, c'est que la Banque Mondiale a mis à jour son rapport sur les pays pauvres très endettés. Quand ils ont mis à jour le Rapport, ils ont ajouté le dernier pays qui a adhéré à l’initiative PPTE, c’est la Somalie. Et donc le Rapport a été révisé pour ajouter la Somalie. Et en même temps, ils ont repris la liste des pays qui ont bénéficié de l’initiative PPTE. La Côte d’Ivoire, depuis 2012, n’est plus dans ces questions et donc on l’a mentionné simplement comme un pays ayant bénéficié de l’initiative PPTE. Ça ne veut pas dire que nous sommes aujourd’hui PPTE », a tranché le ministre des Finances et du budget devant les sénateurs à Yamoussoukro.


Une clarification qui devrait mettre fin au débat sur la question de l’endettement de la Côte d’Ivoire.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La dette ivoirienne notée BB+ par Standard and Poor's, douche froide pour l'opposition ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoir...
 
3106
Oui
73%  
 
1034
Non
24%  
 
141
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Face aux Sénateurs à Yamoussoukro, le Ministre Adama Coulibaly met fin au débat sur la question du PPTE
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Toutes les classifications qui ont permis a la Cote d Ivoire d etre classe PPTE et de beneficier de l initiative demeurrent, "low middle income" ( de 2000 a 2024 nous sommes toujours dans cette categorize), a qui seul l IDA au niveau des institutions de Bretton Woods pretent or l IDA ne prete qu au plus pauvres. Le ratio Dettes a produit Interieur est quasi le meme qu en 2000, des criteres enumeres par la Banque Mondiale etes vous PPTE oui ou non vue que rien n a change ou plutot que le pays soit retourne a la case depart, pauvre et tres endette?
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter