Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Délocalisation du marché de bétail à Adjamé, les embouteillages sur la voie expresse menant à Abobo deviennent intenables, les coûts du transport augmentent
 

Côte d'Ivoire : Délocalisation du marché de bétail à Adjamé, les embouteillages sur la voie expresse menant à Abobo deviennent intenables, les coûts du transport augmentent

 
 
 
 10567 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 juin 2024 - 12:17

Les marchés de bétail précédemment situés sur le site de l'abattoir dans la commune de Port-Bouët au sud d'Abidjan, ont été relocalisés dans la commune d’Adjamé dans le nord sur le site de l'ancienne casse, devant abriter une gare internationale, dont le démarrage des travaux n'a pas encore vu le jour.


Depuis que cette relocalisation s’est faite sur ce site, c’est la croix et la bannière pour les populations des communes d'Abobo et d'Anyama qui souhaitent rallier la commune d'Adjamé où les autres communes d'Abidjan dans le cadre de leurs activités quotidiennes.


En effet, depuis l’installation des vendeurs de bétail sur ce site provisoire, la fluidité de la circulation sur la voie expresse menant à Abobo a cessé. L'on assiste très tôt à des embouteillages durant tout le trajet quand bien même les commerçants n'occupent pas la chaussée.


Conséquence de ces embouteillages à n'en point finir, les transporteurs ont majoré le coût du transport que ce soit avec les mini-cars communément appelés gbaka ou les taxis interurbains (Wôrô-wôrô). Ainsi, pour rallier Adjamé puisque c'est dans ce sens que l'embouteillage crée des désagréments, les populations en provenance d’Abobo sont obligées de payer 100 FCFA voire 200 FCFA de plus qu’habituellement. C'est également le cas avec les wôrô-wôrô interurbains.


 

Les populations d'Abobo ne sont pas les seules à subir les conséquences désastreuses de cette relocalisation des marchés à bétail sur le site de l'ancienne casse d'Adjamé-Williamsville.


L'autoroute du nord dans le sens Adjamé-Yopougon connaît également des embouteillages. Tôt le matin, c’est une file de voitures au niveau d'Agban jusqu'au carrefour menant à Abobo à laquelle l’on assiste. Tous ces embouteillages sont liés à la présence des marchés à bétail sur l'ancien site de la casse d'Adjamé.


Notons qu'avant la relocalisation de ces vendeurs, pour rallier le Plateau à partir d'Abobo après l'ouverture de l'échangeur de Williamsville, la distance se faisait en moins de 15 minutes. Aujourd'hui, cette même distance se fait en une heure.


Il faut tout simplement espérer qu'après la fête de la Tabaski prévue le dimanche 16 juin 2024, ces embouteillages prennent fin et que la circulation soit à nouveau fluide comme par le passé.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Délocalisation du marché de bétail à Adjamé, les embouteillages sur la voie expresse menant à Abobo deviennent intenables, les coûts du transport augmentent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Projet de gare internationale avec maquette à l'appui présenté à tous ceux qui souhaitent à être appelé mouton…Aujourd’hui devient un parc à mouton international. C'est juste n'est ce pas?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Projet de gare internationale avec maquette à l'appui présenté à tous ceux qui souhaitent à être appelé mouton…Aujourd’hui devient un parc à mouton international. C’est juste n’est-ce pas?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter