Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  L'Armée fait un diagnostic du retrait des forces du Mali et du Niger et des rivalités entre puissances en Afrique
 

Nigeria : L'Armée fait un diagnostic du retrait des forces du Mali et du Niger et des rivalités entre puissances en Afrique

 
 
 
 3535 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 20 juin 2024 - 11:01

Le Maréchal de l'Air Hassan Abubakar (ph)


Le chef d'Etat-major de l’Armée de l'Air au Nigeria, le Maréchal de l'Air Hassan Abubakar, a déclaré que le retrait de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation (MINUSMA) et de 2 000 soldats tchadiens du Mali, ainsi que la Force multinationale mixte (MNJTF) du Niger constitue une menace pour la sécurité du Nigeria et de l’ensemble de la région du Sahel.


Le Maréchal de l'Air Abubakar a fait part de ses préoccupations le mercredi 19 juin 2024 à Abuja lors d’une réunion avec les chefs d’unité, les officiers commandants de l'Air, les directeurs et les commandants de l’Etat-major général des Forces Armées Nigérianes (NAF).


La réunion vise à revoir les objectifs fixés par les NAF conformément à la philosophie de commandement de l’Air et aux principaux catalyseurs, à discuter des performances et des réalisations et à identifier les défis.


Dans sa déclaration, le Maréchal de l'Air Abubakar a passé en revue les réalisations importantes de l’Armée au cours de l'année écoulée tout en réaffirmant son engagement à intensifier les efforts contre le terrorisme, l'insurrection et d'autres menaces à la sécurité.


Des retraits dans la CEDEAO et retombées


 

En ce qui concerne l’espace communautaire, le Maréchal de l'Air Abubakar a relevé que la recrudescence des coups d’État dans la sous-région ouest-africaine ainsi que le retrait de certaines pays de la CEDEAO ont des impacts négatifs sur l’architecture collective de sécurité régionale de la région.


Il a noté que les pouvoirs militaires au Mali, au Burkina-Faso et au Niger se sont tournés vers la Russie pour obtenir une assistance en matière de sécurité suite à l'échec de la CEDEAO à lutter contre la violence djihadistes sur leurs territoires.


Au regard des défis sécuritaires qui ont des impacts sur le Nigeria, le Haut officier militaire a annoncé en guise de prévention que « nous devons être proactifs et intensifier nos efforts pour répondre aux attentes du gouvernement fédéral et des nigérians en faveur de la réalisation rapide d’une nation pacifique, sûre et sécurisée pour que la prospérité puisse prospérer ».


En tout, il a déduit que la rivalité du pouvoir entre les États-Unis, la Russie et la Chine en Afrique, et le retrait des troupes du Niger de la Force multinationale mixte, ont amplifié les problèmes de sécurité dans la région du Sahel provoquant l’afflux d’armes et de terroristes supplémentaires au Nigeria.


Rivalités entre les puissances en Afrique


 

Sur les enjeux de l’heure et surtout la concurrence entre grandes puissances dans le monde, le chef d'Etat-major de l'Air a décelé que « les États-Unis, la Chine et la Russie sont activement impliqués en Afrique, cherchant à étendre leurs sphères d’influence et à garantir leurs intérêts stratégiques ».


Pour la nouvelle donne, il a fait observer que « la Russie a étendu son influence au-delà de ses frontières proches grâce à des interventions militaires et au déploiement de forces militaires privées en République centrafricaine, en Libye, au Burkina Faso, au Mali et récemment au Niger ».


Sur le plan national, le chef de l’Armée de l’Air a déclaré que la guerre entre la Russie et l'Ukraine a empêché les NAF de s'approvisionner en pièces de rechange pour les avions et d'entretenir les hélicoptères de la série Mi, qui sont cruciaux dans ses opérations de lutte contre le terrorisme et l'insurrection.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : L'Armée fait un diagnostic du retrait des forces du Mali et du Niger et des rivalités entre puissances en Afrique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter