Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, l'Institution présente ses solides acquis et bénéficie désormais de l'appui de la BAD et de la BADEA
 

Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, l'Institution présente ses solides acquis et bénéficie désormais de l'appui de la BAD et de la BADEA

 
 
 
 1172 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 juin 2024 - 20:33



Abidjan, capitale économique ivoirienne a abrité, vendredi 21 juin, la 3ème session ordinaire du Conseil des Gouverneurs du Fonds de Solidarité Africain (FSA). Cette session s'est déroulée en présence, des représentants des ministres de l'Economie du Royaume du Maroc et de la Sierra Leone, candidats à l’adhésion au Fonds de Solidarité Africain ainsi que les Autorités de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Arabe pour le Développement Economique de l’Afrique (BADEA), invitées d’honneur.


Cette session ordinaire du Conseil des Gouverneurs qui s’est tenue ce jour à Abidjan, a été une rencontre cruciale de réflexions sur la pérennité du fonds, en lien avec ses missions axées sur le développement économique et social de ses États membres régionaux.


Elle a été présidée par Nialé Kaba, présidente en exercice du Conseil des Gouverneurs du Fonds de Solidarité Africain (FSA), ministre de l'Economie, du Plan et du Développement de la République de Côte d'Ivoire. La ministre a exprimé sa gratitude pour la disponibilité et cette détermination des Etats membres à faire de cet outil d’intégration un véritable instrument pour le bonheur de leurs peuples.


La problématique du financement du développement se pose avec acuité en Afrique. Tous les secteurs d’activités sont concernés. Aussi, les différents plans et stratégies de développement à l’échelle continentale, voire mondiale, notamment l’Agenda 2063, la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLECAF), le Programme de développement durable à l’horizon 2030, intègrent-ils cette préoccupation majeure et s’efforcent d’y apporter des réponses.


Selon Nialé Kaba, ces réponses visent comme résultats la transformation structurelle des économies, la création d’emplois décents et la réduction de la pauvreté. Elles nécessitent des ressources financières importantes.


Dans un contexte de resserrement des conditions de financement, les acteurs tant privés que publics, ont besoin d’instruments et de mécanismes innovants, qui leur permettent de mobiliser des ressources conséquentes. D’où l’intérêt de redynamiser les actions du FSA dont l’une des missions est de faciliter l’accès au financement des projets de développement tout en minimisant les risques.


La ministre de l'Economie, du développement et du plan a exhorté ses pairs à consolider et pérenniser, le Fonds de Solidarité Africain qui constitue un véritable outil d’intégration africaine. Elle s'est réjouie des initiatives pertinentes prises par les organes sociaux pour susciter l’adhésion d’autres pays frères.


Tout en félicitant la Direction générale du FSA, elle l'a rassurée de l’appui indéfectible des plus Hautes Autorités de la Côte d’Ivoire dans le cadre du plaidoyer pour l’élargissement de la base actionnariale du Fonds, le renforcement de sa capacité d’intervention et son arrimage à l’Union Africaine.


 

«A mes Collègues du Royaume du Maroc et de la République de la Sierra Leone, je réitère ma profonde gratitude. L’adhésion de vos pays au FSA constitue, à n’en point douter, un acte de consolidation et de diversification des relations séculaires, d’amitié fraternelle et de solidarité active qui unissent nos pays », a ajouté, Nialé Kaba.


Le Fonds de Solidarité Africain enregistre, d’année en année, des résultats probants. Ces réalisations traduisent le dévouement et l’engagement des directeurs généraux qui se sont succédés, dont la synergie d’actions avec le Conseil d’Administration a été soulignée par le Président du Conseil d’Administration.  


La présidente a exprimé ses félicitations et encouragé l’actuelle Direction générale à poursuivre les chantiers en cours, afin d’exécuter le Plan New Frontier 2025 à la satisfaction de toutes les parties prenantes, en particulier, les actionnaires.


Au cours de cette 3ème session, les ministres de tutelle du FSA, ont approuvé principalement les comptes de l’Institution au titre de l’exercice 2023. Ces comptes ressortent provisoirement un résultat bénéficiaire de 2,2 milliards de FCFA pour un volume total d’opérations de 245,6 milliards de FCFA.


Outre l’approbation des comptes et l’affectation du résultat de l’exercice clos au 31 décembre 2023, ils ont pris des décisions pertinentes relatives à l’élargissement de la base actionnariale de leur Institution commune, statué sur l’état de mise en œuvre de la Décision prise à la Session Extraordinaire du Conseil des Gouverneurs, tenue le 22 mars 2023 (relative à l’appel de fonds du FSA).


La vision du Fonds de Solidarité Africain est celle de devenir à l'horizon 2025 « Une institution panafricaine forte et innovante, au service de la transformation structurelle des économies des Etats membres ». Conscientes des efforts inlassables accomplis par les Organes de gestion du Fonds pour la concrétisation de cette ambition, au travers des réalisations très appréciables dans divers domaines, les Hautes Autorités de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Banque Arabe pour le Développement Economique de l'Afrique (BADEA) ont décidé d'appuyer le FSA.


Le Président en exercice du Conseil d'Administration du Fonds de Solidarité Africain (FSA), Kobenan Tanoh s'est soumis au traditionnel exercice de reddition des comptes, à travers son rapport de gestion au titre de l'exercice 2023.


Il a signalé que la qualité de la gouvernance de l’Institution lui a valu plusieurs distinctions au cours de cet exercice sous revue. «En effet, l'Agence de notation internationale Moodys a attribué au FSA, le 17 novembre 2023, une première notation Baa1 (Investment Grade) assortie d'une perspective stable. Par ailleurs, l'Agence de notation GCR (première Agence de notation Africaine, filiale de Moodys) a attribué au FSA courant 2023, la note d'émetteur de long terme de 'AA+' avec perspective positive sur son échelle régionale. Le Fonds est également certifié à la norme ISO 9001, version 2015. Aussi, l'Association des Institutions Africaines de Financement du Développement (AIAFD) a-t-elle attribué au FSA la Note A, traduisant ainsi le fort degré de conformité du Fonds aux normes et dispositifs prudentiels de l'AIAFD de même que de son potentiel d'impact de développement », a expliqué, le PCA.  


En outre, les performances opérationnelles ont induit des revenus opérationnels substantiels ayant intégralement couvert les dépenses de fonctionnement et d'investissement tout en dégageant ainsi un surplus qui a contribué au renforcement de la trésorerie de l'Institution. Ces performances procèdent, à la fois, du maintien d'une dynamique opérationnelle et de la qualité du portefeuille diversifié, avec une bonne maîtrise du taux de sinistralité, en baisse par rapport à l'exercice précédent.


 

A titre illustratif, et sous réserve de l'approbation des comptes de l'exercice 2023 par le Conseil des Gouverneurs, M. Kobenan a mis en exergue quelques indicateurs clés. L'on note que le total bilan s'est accru de 74,72%, le résultat net a connu une croissance de 28,68%, le Produit Net Bancaire est en augmentation de 39,53%, le coefficient d'exploitation s'est amélioré en passant de 0,57 contre 0,49 ; et les fonds propres effectifs se sont renforcés de 15,67%.


«Bien d'autres performances ressortent dans le Rapport du Conseil d'Administration adressé au Conseil des Gouverneurs. Il s'agit non seulement du dynamisme et de la détermination de la Direction Générale, mais aussi la synergie d'actions entre le Conseil d'Administration et la Direction Générale. Ces résultats satisfaisants s’observent parfaitement dans tous les domaines fonctionnels de notre Institution commune. Le Conseil d’Administration peut se féliciter de la dynamique affirmative des potentialités du Fonds, perceptible d'année en année », a ajouté le PCA du FSA.


Il a annoncé qu'au cours de l'année 2023, la consolidation des acquis couplée aux initiatives fortes entreprises par la Direction Générale, sous la supervision du Conseil d'Administration du Fonds, ont permis de réaliser certaines actions subséquentes aux grands axes stratégiques du Plan New Frontier 2025, notamment, la transformation institutionnelle du Fonds pour en faire une Institution internationale de 1er rang sur le continent africain, l'accroissement de la contribution du Fonds à la création de valeur et d'emplois productifs dans ses Etats membres et l’augmentation de sa capacité d’intervention. 


Même si le chemin est encore long, le PCA est convaincu qu'il reste franchissable avec l’implication de tous les organes sociaux du Fonds, notamment le Conseil des Gouverneurs, dont les Membres, les Ministres de tutelle sont les principaux acteurs dans la mobilisation des ressources financières du FONDS à travers la libération du capital et l'abonnement du Fonds Spécial de Bonification. 


La BAD et la BADEA se sont engagés dans un processus avec le FSA qui reflète leur engagement pour le financement du développement de l'Afrique. Elles ont signé deux conventions avec le FSA qui contribueront, à n'en point douter, au renforcement des capacités de l'Institution, un outil incontournable dans l'écosystème financier. 


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, l'Institution présente ses solides acquis et bénéficie désormais de l'appui de la BAD et de la BADEA
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter