Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Marché de la livraison express, Glovo s'impose en quelques mois grâce à son modèle ultra-libéral
 

Côte d'Ivoire : Marché de la livraison express, Glovo s'impose en quelques mois grâce à son modèle ultra-libéral

 
 
 
 12288 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 13 septembre 2019 - 14:56

Livreurs Glovo chez Burger King ce vendredi au Plateau à Abidjan (ph KOACI)


En à peine 3 mois l’entreprise espagnole Glovo s’est rapidement imposée sur le marché local de la livraison rapide, comme constaté sur place à Abidjan par KOACI.


Clé du succès, un modèle ultra libéral associé à une technologie innovante le tout accompagné d’un marketing aussi agressif que réussi et des associations directes à des entreprises du système du type Burger King ou autres.


Côté pile, une application mobile à la pointe, côté face, des livreurs en relation avec cette dernière.


D’un côté une course facturée à 500 Fcfa (additionnée à votre achat, ndlr), de l’autre des collaborateurs (aucun des livreurs n’est salarié chez Glovo, ndlr) qui usent de leurs propres moyens pour effectuer les livraisons. En guise de rémunération, ils perçoivent 80 Fcfa par kilomètre parcouru.


 

Une formule ultra-libérale néanmoins regardée de près, selon nos informations, par les agents de la CNPS.


Sur l’autre rive, les locaux « chap ivoire sarl » ou « simat » à la peine. Bousculés essentiellement par un vent technologique. Ces derniers misent principalement sur des voie d’accès à leurs services plus rudimentaires (téléphone ou via les médias sociaux américains, ndlr).

Chez « chap chap », on vous contacte pour une livraison par téléphone ou via facebook. 


"Chap Ivoire Sarl" livraison

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Les livreurs perçoivent un salaire fixe net de 90 000 Fcfa par mois. Une moto, le carburant et un casque mis à leurs dispositions par l’entreprise.


Si Glovo, crée en 2015 à Barcelone, est le symbole d’un monde qui bouge, il n’en demeure pas moins qu’il bouscule les mécanismes de fonctionnement de l’Etat ivoirien sur le code du travail.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Marché de la livraison express, Glovo s'impose en quelques mois grâce à son modèle ultra-libéral
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
très très très intéressant, comme quoi tu peux vite réussir au pays, reste à savoir s'il gagnent véritablement de l'argent à la finale. Une chose est sûre ils outrepassent les codes et les lois du pays, exploiter les ivoiriens, est ce la formule pour réussir?
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@FMK mais tu vois quand on voit des fainéants ici en RCI voila un modelé d'Espagne la vie n'est pas tout rose a l'exterieur .personnellement je defend pas ce system mais y'a des gens en rci qui reve pour avoir de l'argent faut bara les greve sans queue ni tète c'est des mensonges de refondus fainéants a la fin c'est les ivoiriens qui payent.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
C'est super ça... Ca bouge fort aussi dans ce domaine en Amérique du nord et en Europe en ce moment... Sans blagues... Mes frères et soeurs Ivoiriens deviennent innovateurs et à la pointe des évolutions et tendances mondiales...Ça encore c'est l'effet des actions du boss bosseur Ouattara qui a libéré l'entreprenariat des Ivoiriens... On avance...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter