Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Présidentielle, l'opposition émet des réserves sur une publication rapide des résultats
 

Burkina Faso : Présidentielle, l'opposition émet des réserves sur une publication rapide des résultats

 
 
 
 3404 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 novembre 2020 - 18:15

Zephirin Diabré


Le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, Zephirin Diabré, candidat à la présidentielle du 22 novembre, a émis des réserves sur la capacité de la commission électorale indépendante à publier des résultats dès le lendemain du scrutin, appelant à éviter la précipitation.


Suite à des informations de la presse relayant des propos des responsables de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sur la possibilité de proclamer dès le 23 novembre, des résultats des élections couplées du 22novembre, le Chef de file de l'Opposition a tenu à faire part de ses réserves au Président de la CENI.


Pour l'Opposition, «il est important que toutes les précautions soient prises pour une confirmation des différents résultats avant toute proclamation ».


« Or, en tenant compte des délais de dépouillement dans les bureaux de vote, des délais de transmission de ces différents résultats au niveau des centres de compilation, et du travail de vérification, de sommation et de confirmation qui doit s'y dérouler, il parait irréaliste d'avoir des résultats fiables et acceptés par tous pour une proclamation des résultats dès le 23 novembre 2020 », estimé Zephirin Diabré.


 

Pour l'Opposition politique, le Burkina n'est pas tenu de battre des records de vitesse en matière de proclamation des résultats.


« La loi donne des délais qui vont largement au-delà du 23 novembre, et qui doivent être mis à profit pour une confirmation des résultats par l'ensemble des acteurs. Vouloir faire autrement, c'est courir le risque de faire des erreurs et de semer les graines d'une crise postélectorale », souligné M. Diabré.


Les inquiétudes de l'Opposition sont renforcées par le fait que cette fois-ci, contrairement aux fois passées, le système traditionnel de VSAT qui transmet les résultats est défaillant et sera remplacé par un opérateur privé.


Hormis les grands partis qui ont des représentations locales sur l'ensemble du territoire, la vérification et la confirmation par la majorité des partis sur les scores obtenus ici et là peuvent prendre plus d'une journée.


A cela s'ajoute le fait que des contestations des résultats des centres de compilation peuvent survenir, entrainant des vérifications supplémentaires avant la confirmation définitive.


 

Appelant à « prendre le temps de bien faire les choses », l’opposition politique burkinabè s’est dite « attachée à la plus grande transparence de ce scrutin ».


Souhaitant des élections apaisées, elle prévient qu’elle « n'acceptera pas que les résultats du 22 novembre soient traités dans la précipitation.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Présidentielle, l'opposition émet des réserves sur une publication rapide des résultats
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter