Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le Gouvernement remet 40 Gbaka neufs à des entreprises de transport, Amadou Koné annonce la tenue des états généraux du Transport terrestre dans la mois de février
 

Côte d'Ivoire : Le Gouvernement remet 40 Gbaka neufs à des entreprises de transport, Amadou Koné annonce la tenue des états généraux du Transport terrestre dans la mois de février

 
 
 
 10395 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 janvier 2023 - 19:36


Le Gouvernement, à travers le ministère des Transports a remis cet après-midi, 40 véhicules montés par l’industrie ivoirienne à travers SOTRA Industries, à usage de GBAKA, destinés à des entreprises de transport urbain basées pour cette phase pilote dans les communes de Yopougon et Abobo.


Cet acte s’inscrit dans le cadre du Projet de Renouvellement du Parc Automobile, un important acte additionnel d’amélioration des conditions de mobilité des populations. Selon Amadou Koné, ministre du Transport, ce début de rajeunissement du parc automobile, acté ce jour, contribue également à l’amélioration de l’offre de transport, à la lutte contre la pollution de l’environnement et l’insécurité routière, à la création d’emplois et de richesses.


« Mais il est aussi et surtout un début de réponse à l’appel de Son Excellence Monsieur le Président de la République à l’endroit des Ivoiriens et surtout des jeunes, l’année 2023 étant décrétée année de la jeunesse », a-t-il ajouté.


Amadou Koné a à l'occasion incité toutes les entreprises de transport à saisir les immenses opportunités offertes par le Gouvernement pour professionnaliser le secteur, puisque la liste des commandes est ouverte. Les entreprises désignées lauréates, par les services du ministère des Transports, l’ont été selon des critères de sélection, en vue de faciliter et d’améliorer la mobilité urbaine dans le grand Abidjan.


Amadou Koné ce jeudi à Abidjan

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Cet acte qui se présente comme une opération pilote devra réussir pour qu’elle s’étende à tous les transporteurs de la Côte d’Ivoire », a mentionné, le ministre des Transports.


En 2018, le parc automobile ivoirien était le plus vieux de l’espace CEDEAO, avec un âge moyen de 22 ans, et un marché de l’automobile neuf n’excédant pas 8 000 unités l’an de 1985 à 2018. Selon M. Koné grâce aux réformes entreprises depuis 2018, on enregistre un accroissement des ventes de véhicules neufs de 20 % l’an pour atteindre 26 % en 2020 en pleine année COVID et 56 % de croissance de mise en circulation de véhicules neufs en 2022 selon la direction générale de la douane.


« Toute cette politique de réformes, engagée par le Gouvernement, est traduite sur le terrain par le Ministère des Transports à travers des réformes profondes et ambitieuses dont les résultats commencent à être visibles en vue de l’amélioration de la qualité de service de transport. J’en veux pour preuve », a-t-il souligné.


 

Il reste entendu que les résultats projetés ne sauraient être atteints sans la mise en œuvre d’une parfaite synergie, impliquant, tous les acteurs du secteur du transport routier, pris dans tous leurs démembrements. Il s’agit, notamment, de l’Autorité organisatrice de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan (AMUGA), de l’Autorité de Régulation du Transport Intérieur (ARTI), du Fonds de Développement du Transport Routier (FDTR), des Entreprises de Transports, des Banques et Partenaires Financiers et des ministères techniques partenaires.


Amadou Koné a lancé un appel à l’endroit des entreprises bénéficiaires de véhicules minibus de type Gbaka, dans le cadre du Projet de Renouvellement du Parc Automobile ivoirien afin qu’elles intègrent, absolument et nécessairement, les méthodes de gestion rigoureuses et modernes, de suivi, de contrôle et de supervision de ces véhicules, afin de garantir le niveau de qualité exigé par les services du Ministère des Transports, en termes d’aspect générale des véhicules, d’accueil des clients, de respect du code de la route et de la réglementation en vigueur.


Les services du ministère des Transports ont ouvert une nouvelle session de renforcement de capacité des conducteurs de véhicules de transport routier de personnes à l’endroit de 2 000 auditeurs. Au terme de ces séries de formations, un diplôme appelé Certificat d’Aptitude à la Conduite Routière (CACR) sera délivré à ces auditeurs.


Dans les prochains jours, l’instauration du Permis à point sera une réalité, pour réduire les cas d’incivisme et de mortalité des conducteurs et des populations, liés aux accidents de la circulation. Le ministre des Transports a avoué que son objectif en introduisant le permis à point est de faire peur aux transporteurs. Selon lui, cet objectif est atteint puisqu'ils ont peurs.


Il a appelé au sens élevé d’une gestion rigoureuse, sérieuse, responsable, en conformité avec les dispositions légales et réglementaires, tant sur le plan technique de gestion et de suivi de ces véhicules que sur celui du respect de leurs engagements vis-à-vis des services des transports qui ont bien voulu contribuer à la mise en œuvre effective de cet important projet.


Les 40 véhicules seront mis en circulation dans quelques jours, parce qu'il reste des détails administratifs à régler. Le ministre des Transports a enfin annoncé la tenue le mois de février des états généraux du Transport terrestre, car il est important que le gouvernement et les transporteurs s'assaillent pour discuter vue les nombreux investissements consentis dans le secteur par l'Etat de Côte d'Ivoire.


Le10 janvier 2022, lors de l’inauguration de la chaîne de montage de ces Minibus Daily Ivoire entièrement montés par la SOTRA à travers sa filiale SOTRA INDUSTRIES, il était prévu une production importante de plus de 500 véhicules. Les effets collatéraux de la guerre en Ukraine ont freiné cette dynamique.


Selon Méité Bouaké, DG de la SOTRA, cela n’a aucunement entaché la volonté de l'entreprise publique, bien au contraire, l'engagement demeure le même en termes de production. Il a indiqué que la production de ces véhicules recevra un coup d’accélérateur à partir de fin février 2023.


 

Ces minibus de 18 à 26 places sont déclinables en plusieurs modèles. En dehors du modèle véhicule de transport en commun communément appelé « gbaka », ils peuvent être configurés en fourgon de police ou de gendarmerie, en ambulance, en camionnette, en camion frigorifique pour ne citer que ceux-là.


« Ces véhicules neufs et solides permettront aux transporteurs de Yopougon et d’Abobo, d'assurer la mobilité de la population, dans des conditions de confort et de sécurité tout en respectant le code de la route, afin de réduire les accidents de la circulation. Il convient, à ce stade de mon propos, de rassurer tous les récipiendaires et nos futurs clients, des dispositions prises par SOTRA INDUSTRIES et son partenaire IVECO pour assurer un service après-vente de qualité et fournir, subséquemment, les pièces de rechange nécessaires, disponibles auprès d’un représentant local », a-t-il conclu.


Au nom des heureux bénéficiaires du jour, Ibrahima Diaby, Président du Haut conseil patronat des entreprises de transport routier a indiqué que le rêve des chauffeurs d’être propriétaires de véhicules est désormais réalisé.


« Aujourd'hui ceux qui sont sans espoir qui n'ont pas d'argent qui n'ont d'accompagnement son pris en charge par la République. Nous ne cesserons jamais d'exprimer notre reconnaissance au ministre qui a apporté des réponses à nos inquiétudes. La prise en compte de la jeunesse dans le transport est effective et c'est une réalité », a-t-il déclaré.

Ibrahima Diaby a enfin donné des conseils aux bénéficiaires et leur a demandé de respecter leurs engagements vis-à-vis de l’Etat de Côte d'Ivoire en remboursant les prêts contractés.


« La République nous regarde, le ministre a engagé l'argent du contribuable ivoirien. Il faut tout mettre en œuvre pour que le remboursement soit une réalité. Nous nous engageons à lutter contre l'insécurité routière », a conclu, M. Diaby.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le Gouvernement remet 40 Gbaka neufs à des entreprises de transport, Amadou Koné annonce la tenue des états généraux du Transport terrestre dans la mois de février
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter