Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Chômage, modernisation de l'agriculture, réformes…, voici les défis du  gouvernement Dion Ngute
 

Cameroun : Chômage, modernisation de l'agriculture, réformes…, voici les défis du gouvernement Dion Ngute

 
 
 
 4320 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 janvier 2019 - 11:13

Joseph Dion Ngute, nouveau Premier ministre camerounais (Ph)


© Koaci.com- Mardi 8 Janvier 2019- Comme Hercule dans l’un de ses « douze travaux », qui nettoya les écuries d’Augias en y détournant un fleuve, le nouveau gouvernement du Premier ministre Joseph Dion Ngute va affronter une épreuve titanesque s’il s’en trouve, semblable à  bien des égards au rôle qui est échu au demi-dieu de la mythologie romaine.

Nommée le 4 janvier dernier, la nouvelle équipe gouvernementale qui a pris fonction 72 heures plus tard (7 janvier) soit quasiment deux mois après la prestation de serment du président Biya pour un mandat baptisé «septennat des grandes opportunités », se voit confier par le chef de l’Etat un agenda de défis à  relever.

Le septennat qui commence « devrait être décisif pour notre pays. Il pourrait même être l’un des moments les plus importants de notre histoire depuis notre indépendance », soulignait le président Biya dans son message à  la nation le 31 décembre dernier.


Le 6 novembre 2018, dans son discours d’investiture le chef de l’Etat camerounais avait déjà  fixé le cap et formulé les attentes de ses compatriotes, qui ont exprimé à  maintes reprises le « désir d’être mieux associés à  la gestion de leurs affaires locales » et souhaitent donc l’accélération du processus de décentralisation.

Défis

Aussi bien lors du discours d’investiture que du message à  la nation, le leader camerounais a exprimé son souhait de mettre un terme à  la crise anglophone qui secoue le pays depuis fin octobre 2016, de raffermir l’unité nationale, de « conforter » la croissance du Cameroun dont le taux est passé de 5,9% en 2014 à  4,5% en 2016, puis à  3,7% en 2017.

Au plan social le nouveau gouvernement devra s’atteler à  étendre le système éducatif de qualité multiplier les centres de santé, compléter le réseau d’hôpitaux de référence, financer le régime de sécurité sociale, résoudre le problème lancinant de l’habitat social et améliorer encore plus l’accès à  l’eau potable et à  l’électricité, y compris dans les zones rurales ;

Dans le même temps, Biya dit être préoccupé par le chômage des jeunes qui lui tient « à  cœur » et prescrit à  ses ministres d’y trouver des solutions. De promouvoir le rôle des femmes et de faire reculer la pauvreté « source d’exclusion », que subissent les camerounais qui vivent majoritairement dans des villes et localités insalubres.

Pour ce septennat, le chef d’Etat camerounais promet à  ses compatriotes une « révolution agricole » il invite son gouvernement à  accorder la priorité à  la modernisation de l’agriculture en « relevant ses objectifs de production et de diversification et en mettant à  sa disposition les moyens techniques nécessaires. »

Pour que se concrétise le rêve de l’émergence dont le cap est fixé à  l’horizon 2035, le leader camerounais promet la modernisation des infrastructures routières, ferroviaires, hospitalières et sportives.

Les questions de la sécurisation des frontières et la lutte contre l’insécurité galopante dans les grandes villes, le droit d’auteur et des droits voisins tout comme l’accès à  internet pour une meilleure éclosion de l’économie numérique devront également être les défis à  relever par le nouveau gouvernement.

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008