Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après le verdict de la CPI, Urbain Amoa à  Bédié et Ouattara : « Mais qui donc alors aura été le vrai adversaire de Gbagbo ? »
 

Côte d'Ivoire : Après le verdict de la CPI, Urbain Amoa à  Bédié et Ouattara : « Mais qui donc alors aura été le vrai adversaire de Gbagbo ? »

 
 
 
 27147 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 février 2019 - 10:50

Urbain Amoa-


© Koaci.com – Mardi 05 Février 2019 –Le professeur Urbain Amoa dans une lettre ouverte aux dirigeants politiques du monde, salue la libération sous conditions de Laurent Gbagbo.

L’homme qui a annoncé sa candidature à  la présidentielle de 2020, relève avec respect et félicite l'homme pour sa foi en la personne humaine et son intelligence de grand stratège.

« Pour son courage aussi, sans perdre de vue l'idée que tout jugement rendu par la personne humaine peut, loin des Palais de justice, de façon pernicieuse provoquer la mort de milliers d'innocents de par le monde. Que ne faut-il alors lire ou relire L'étranger de Albert Camus ou Le Procès de Kafka », indique le fondateur de l’université privée, Université Charles-Louis de ...Montesquieu.

Pour l’intellectuel, si le fondateur du Front populaire Ivoirien (FPI) est acquitté, et si une logique analytique aurait voulu que si l'un des protagonistes a raison, c'est la preuve que l'autre n'a pas forcément raison, Leurs Excellence Messieurs Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié , des alliés d'une époque et peut-être même d'aujourd'hui encore loin des regards des militants de base, peuvent ne pas être condamnés à  séjourner à  la Haye, et ce serait aussi cela l'illustration des valeurs de la vraie fraternité universelle .

« Mais qui donc alors aura été le vrai adversaire de S.E.M. Laurent Gbagbo ? », interroge-t-il, avant de conclure.

« Fières Ivoiriennes, Fiers Ivoiriens, à  nouveau le pays nous appelle et il nous faut sans cesse fredonner les vers sacrés de l'Abidjanaise pour en saisir les non- dits et les décoder dans l'intérêt de la Côte d'Ivoire, de ses filles et de ses fils, de ses amis et de ses bienfaiteurs. Puissent enfin, tous les Ivoiriens et tous les amis de la Côte d'Ivoire se mobiliser pour contribuer à  organiser et réussir, avec intelligence et sans parti pris et ce, dès à  présent, en guise de prévention de conflits éventuels, des Journées de concertation nationale avec la participation effective des Ivoiriennes et des Ivoiriens de la diaspora, afin que sonnent pour des générations et des générations l'ère et l'heure d'une Côte d'Ivoire nouvelle c'est-à -dire ma Côte d'Ivoire qui Ose et qui Gagne! », a conclu Urbain Amoa.

Donatien Kautcha , Abidjan

Ci-dessous l’intégralité de la Lettre ouverte aux dirigeants politiques du monde par Amoa Urbain…

Lettre ouverte aux dirigeants politiques du monde

"Si S.E.M. Laurent Gbagbo est acquitté, Leurs Excellences Messieurs Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié (ou X.) ne devraient-ils pas eux aussi "allés en villégiature" à  la Haye ?"
Qui sont- ce donc, à  présent, les personnalités pressenties pour être les futurs pensionnaires qui pourraient jouir des délices et des suspenses des feuilletons des jugements de la désormais très célèbre Cour Pénale Internationale pour Dirigeants Africains?

D'entrée de jeu, prenons conscience de cette contradiction principale et retenons que dans la gestion des peuples, point n'est besoin d'encourager la vendetta. La Côte d'Ivoire a déjà  trop souffert de ses propres querelles intestines pour que pareille éventuelle décision hante nos esprits déjà  envahis par des propos tantôt vulgaires tantôt incendiaires tantôt haineux.

Et puisqu'il faut saluer la libération de S.E.M. Laurent Gbagbo saluons-la avec respect et félicitons l'homme pour sa foi en la personne humaine et son intelligence de grand stratège. Pour son courage aussi, sans perdre de vue l'idée que tout jugement rendu par la personne humaine peut, loin des Palais de justice, de façon pernicieuse provoquer la mort de milliers d'innocents de par le monde. Que ne faut-il alors lire ou relire L'étranger de Albert Camus ou Le Procès de Kafka.

Et s'il fallait retenir que lorsque la Cité met en scène deux protagonistes ou deux personnes en situation de belligérance et que l'une est proclamée non coupable ou acquittée c'est que, sans doute, l'Autre ne saurait jouir de la même sanction. C'est pourquoi j'aurais ici souhaité que pour nous éviter une vendetta en cascades, il soit accordé à  chaque être- en- situation, quatre temps majeurs relevant aussi bien de la théorie du temps de réceptivité que de la théorie des quatre vérités que j'énonce à  partir des pratiques en vigueur dans les tribunaux dits coutumiers africains.

La première théorie, la théorie du temps de réceptivité a pour principe de quérir le meilleur des moments qui permette d'obtenir que les protagonistes parviennent à  un moment d'apaisement stratégique qui facilite et favorise des échanges en vue de la libération de soi par la parole qui, elle-même doit, loin de toute approche discursive susceptible de faire voler le locuteur à  basse altitude dans l'estime des citoyens et des citoyennes, être ponctuée d'élégance (théorie de l'élégance langagière).

Les récentes sorties de certaines personnalités du monde dit politique, et cela semble proliférer au vu et au su de tous les mécanismes de régulation et d'évaluation de nos systèmes éducatifs en déliquescence, n'autorisent pas à  entreprendre, dans la logique actuelle d'un dialogue de sourds qui se généralise, de prendre la parole au risque, sans effort de compréhension mutuelle de jeter, à  son insu, de l'huile sur le feu.

C'est ici que la Communauté dite internationale aurait pu agir avec honneur et dignité. Or, et cela est déplorable, dans la guerre dite ivoiro - ivoirienne, cette communauté s'est considérablement disqualifiée parce que n'ayant pu agir de façon impartiale. C'est ici aussi que la chefferie dite traditionnelle aurait pu faire un bon usage de la sagesse des Anciens. Là  aussi l'affaiblissement originelle d'une Chambre des Rois et chefs traditionnels qui cherche encore ses repères, et par conséquent, sans aucun pouvoir réel d'actions concertées efficaces par le fait de l'irrégularité qui aura marqué le choix des membres du directoire, ne peut qu'être instrumentalisée, réduisant ainsi la force et la puissance indispensables à  l'affirmation de sa notoriété, une notoriété suffisante susceptible de lui permettre d'être en position d'un arbitrage crédible.

Restent alors trois communautés qui pourraient venir à  la rescousse: la communauté universitaire, elle aussi, malheureusement fortement ébranlée, les leaders religieux et la société civile; non uniquement la société civile (O.NG, syndicats, associations...) de rattachement aux partis politiques mais un collège d'organisations et de personnalités marquées par le sceau de leaders d'opinion en association savante avec des représentants des partis politiques, des représentants du corps préfectoral et des élus représentant les grandes régions quelles que soient leurs tendances et familles politiques. Cette disposition prise, trois niveaux de concertation pourraient ponctuer la démarche sous forme de stratégie de quête de la paix (une application savante de la théorie de la diplomatie coutumière africaine).

Etape 1: Organisation des journées de concertation nationale sous forme de brainstorming (un prélude à  d'éventuels États généraux des politiques de développement de la Côte d'Ivoire: bilan ou état des lieux, études prospectives et stratégies): ce serait l'indispensable phase de libération intelligente de la parole ;

Etape 2: Journées de concertation nationale pour la pré - validation des hypothèses de consolidation de la paix ;

Etape 3: Présentation publique des résolutions par un collège d'experts nationaux connus et respectés dans leurs domaines de compétence, dans le dessein de parvenir à  des hypothèses de solutions consensuelles sur toutes les questions sensibles.

L'un des avantages de cette démarche est que beaucoup de concertations "dans la case" avec toutes les couches sociales auront permis de ralentir, freiner voire annihiler toute velléité de révolte populaire en gestation qui pourrait être assaisonnée hélas! de violences et ce, avant les joutes oratoires et éventuels amers pugilats qui pourraient préluder à  l'élection présidentielle de 2020.

Cette démarche aurait aussi l'avantage de voir l'actuel chef d'État entouré des Anciens chefs d'État et des Grandes figures de notre pays, pour réceptionner les Actes de ces concertations nationales.

Et si le couronnement de ces démarches (la rencontre des Chefs eux-mêmes entourés d'un Haut Conseil des Sages) devait, au cas où toutes les dispositions techniques et organisationnelles ne seraient pas prises à  temps, être une occasion propice de préparation à  la mise en place, dans le dessein d'œuvrer à  l'apaisement du climat social avant l'élection présidentielle de 2020, d'un gouvernement de transition pour la période annoncée comme une haute saison de grandes incertitudes, voire de turbulences pour nous-mêmes, pour nos enfants et pour les enfants de nos enfants. Avec Bernard B. Dadié, cet " Homme de tous les continents", relisons ensemble : "Afrique debout"!

Peuples de Côte d'Ivoire, unissons- nous, pour ne pas perdre le contrôle du navire "Ivoire". Et si ça aussi, s'appelle " Ivoirité" alors, ivoiriennes et ivoiriens d'ici et d'ailleurs, "défétichisons" ou "dédiabolisons" enfin et à  jamais ce "mot- baïonnette " si c'en est un, et assumons fièrement, avec hauteur et dans la dignité ce que nous sommes car être fier de dire "Je " n'empêche nullement que Tu sois Tu tout en étant en parfaite harmonie avec Je: ça aussi, ce me semble être un principe majeur du "Vivre ensemble ", c'est-à -dire un "Vivre ensemble " cohérent et harmonieux, un "Vivre ensemble "sans exclusion et sans vengeance, un "Vivre ensemble "à  visage davantage humain c'est-à -dire un mieux- vivre-ensemble de pardon, de partage, d'équité et de transcendance.

Que conclure? Que pour échapper à  une éventuelle vendetta en Côte d'Ivoire et construire une intelligence de cohésion sociale sinon permanente du moins durable, les ivoiriennes et les ivoiriens d'ici et de partout, doivent, après des années de conflits de leadership s'obliger à  s'asseoir en un même lieu (unité de lieu), à  un moment choisi par leurs leaders (unité de temps), pour une même cause ( unité d'action ) : se parler, s'écouter et accepter de se comprendre pour se mettre ensemble et construire un État de droit solide sur de nouvelles bases afin de parvenir à  un bien-être et à  un mieux- vivre pour tous et pour tous les à¢ges.

Donc si S.E.M. le Président Laurent Gbagbo est acquitté, et si une logique analytique aurait voulu que si l'un des protagonistes a raison, c'est la preuve que l'autre n'a pas forcément raison, Leurs Excellence Messieurs Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié , des alliés d'une époque et peut-être même d'aujourd'hui encore loin des regards des militants de base, peuvent ne pas être condamnés à  séjourner à  la Haye, et ce serait aussi cela l'illustration des valeurs de la vraie fraternité universelle . Mais qui donc alors aura été le vrai adversaire de S.E.M. Laurent Gbagbo ?

Fières Ivoiriennes, Fiers Ivoiriens, à  nouveau le pays nous appelle et il nous faut sans cesse fredonner les vers sacrés de l'Abidjanaise pour en saisir les non- dits et les décoder dans l'intérêt de la Côte d'Ivoire, de ses filles et de ses fils, de ses amis et de ses bienfaiteurs.

Puissent enfin, tous les Ivoiriens et tous les amis de la Côte d'Ivoire se mobiliser pour contribuer à  organiser et réussir, avec intelligence et sans parti pris et ce, dès à  présent, en guise de prévention de conflits éventuels, des Journées de concertation nationale avec la participation effective des Ivoiriennes et des Ivoiriens de la diaspora, afin que sonnent pour des générations et des générations l'ère et l'heure d'une Côte d'Ivoire nouvelle c'est-à -dire ma Côte d'Ivoire qui Ose et qui Gagne!

Urbain Amoa

amoa_lifep@yahoo.fr

Université Charles-Louis de ...Montesquieu

Abidjan - Côte d'Ivoire


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Soudan: Omar El Béchir condamné à deux ans de prison ferme pour corru...
 
 
Soudan: Omar El Béchir condamné à  deux ans de prison ferme pour corruption
Politique
 
Sénégal: La radiation de la fonction publique de Ousmane Sonko confirm...
 
 
Sénégal: La radiation de la fonction publique de Ousmane Sonko confirmée par la Cour suprême
Côte d'Ivoire: 2020, pour Babily, le peuple ne va jamais accepter un 3ème mandat de Ouattara, il réclame la retraite de Gbagbo, Soro et Bédié
Politique
Côte d'Ivoire: 2020, pour Babily, le peuple ne va jamais accepter...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
Ghana: Akufo-Addo face aux journalistes, questions brulantes et réponses
Politique
Ghana: Akufo-Addo face aux journalistes, questions brulantes et r...
Ghana il y a 22 heures
 
RDC: Au Parlement, Felix Tshisekedi défend  son budget de 10 milliards de dollars pour 2020
Politique
RDC: Au Parlement, Felix Tshisekedi défend son budget de 10 mill...
Congo (RDC) il y a 1 jour
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après le verdict de la CPI, Urbain Amoa à  Bédié et Ouattara : « Mais qui donc alors aura été le vrai adversaire de Gbagbo ? »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
pas mal cette copie de pagne Senoufo lo !!!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Toi amoa urbain attends là .. Ton voeu est pieu.. Ado a dit ici en filigrane que bédié, gbagbo et lui doivent se retirer du jeu politique. c'est ça la solution car tous 3 cristallisent les tensions. Bédiéïstes et gor ne veulent pas.. LLaisse ça.. Va te blanchir des audits des établissements supérieurs privés diligentés par l'État et qui ont révélé qu'à  l'instar de quasiment tous ces établissements, tu encaisses les frais de scolarité d'étudiants fictifs que tu fais payer par l'État..
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
#le_manchin_ou_quoi??? si tu croises ado à  l'une de vos réunions de mutuelle des fils & filles de Banfora (BF). faudrait demander prquoi a t'il fait sauter la limite d'à¢ge? même si gbagbo & hkb mouraient aujrd'hui, ado serait candidat en 2020... ya longtps c'était ds son plan.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
En effet si Gbagbo est innocent, c est que watra est coupable... Et, ce ne sont pas les preuves témoins et victimes qui manquent. S il a les c... qu il aille s assoire à  la cpi comme un WOODY.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
que peut cmprdre un #mouton_choqué, si le prof ne parle pas le charabia de son école coranique...??? je savais pas qué tu étais vendeur de pagne "sénoufo".....
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@A FREE CA tu es encore dans ces histoire Woody , homme fort etccc vraiment mon cher faut evoluer ton Woody etait ici a la CPI a chialer a genoux je suis malade je suis vieux je fais des cauchemards lol et tu viens nous raconter du borokodji lol bref tu as raison il est fort comme Hulk le gars tout Vert ce qui est certain pas assez pour se degager quand il etait en debardeur transpirant lol !!!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Pauvre professeur… Dans une cour de droit un tueur peut être libéré soit par INCOMPETENCE de l’accusation c’est à  dire du procureur qui pourrait mal ficeler son dossier, ou sur ERREUR technique dans le rassemblement des évidences. Cela arrive couramment. Il y’a pleins de godfathers et criminels tueurs qui ont été libérés par la justice en Europe, en Amérique du Nord (USA, Canada) pour des crimes commis. Donc, ce n’est pas parce qu’un individu n’est pas formellement condamné qu’il est innocent. Revoyez votre copie professeur. Nous voulons la paix, mais que l’on ne se moque des morts de ce batard ignare gbagba impénitent pour assouvir sa vengeance et soif de sang… On va avancer mais attention…
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Si si illusions et quand il a fait baisser l'à¢ge limite minimum à  35ans c'était pour que lui même Ado puisse se représenter??. n'importe quoi !! Quand Ado a demandé publiquement à  2reprises à  bédié, et passees en boucle via les médias notamment à  la télé, qu'ils se retirent tous 2 afin de confier le pays à  une jeune génération qu'ils vont superviser et coacher, toi tu étais où ?. Ou bien toi ta télé là  cest quelle marque ?
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
@exactement.... Mon Woody a survécu aux bombardements de l armée française, à  votre prison-mourroir de korogho, aux accusations mensongères de la cpi , et aussi à  vos diffamations sur les réseaux sociaux mais comme on dit mouton ne se fatigue pas... Donc continuez. C est pas comme l autre sauteur de clôture là  mais je vous dis qu on va electrifier les clôture avant les élections
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
Les vrais adversaires de la CI sont les puissances occidentales, Dont Ouattara n'est qu'un rouage. Néanmoins, les solutions qu'il propose sont intéressantes, c'est toujours mieux que le comportement ambiant.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
ma TV c'est du "adokaflê" une marque du Burkina, avec un écran qui semble être com la bouche tordue du mossi.... image tantôt à  gauche tantôt à  droite.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Sans aucune éducation, en Français on dit comparaison n'est pas raison!!!!. Qui plus est, quand on est né mantèrre émergent, que peut-on espérer d'un jugement face à  des juges bien dans leur tête, à  part ce verdict !!!!!. Si vous mentiez moins peut-être, certains prêteront écho à  vos demandes. Quand à  l'autre, le mantèrre en chef a fait ses deux mandats, et c'est la constitution qui lui interdit d'en faire un troisième. Dès que tu l'ouvres, c'est pour exprimer ta peur!!!!!. C'est à  vous les mantèrres émergents que votre chef donne des ordres, pas à  nous. Nous, nous respectons les lois du pays, alors que vous, vous vous croyez au dessus. Continuez ainsi, qu'est-ce qu'on a tellement peur de vous!!!!!!!!!, MMDDDRRRRRRRRR!!!!.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
wingod
De toutes les manieres la constitution ne permet pas á Monsieur allasane dramane de se presenter á nouveau. Bedié et Gbagbo sont libre de se presenter
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement