Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Sa tête mise à  prix,  Frankline Njume ne renonce pas au combat contre les sécessionnistes
 

Cameroun : Sa tête mise à  prix, Frankline Njume ne renonce pas au combat contre les sécessionnistes

 
 
 
 6830 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 février 2019 - 13:10

© koaci.com- Mercredi 6 Février 2019- Sa tête vient pourtant d’être mise à  prix par les sécessionnistes à  6 millions FCFA, pourtant Frankline Njume dit ne pas craindre pour sa vie. Frankline Njume, dénonce quotidiennement la terreur imposée par les séparatistes aux habitants des deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest majoritairement peuplées des camerounais d’expression anglaise.

Pour lui, les camerounais de ces deux régions n’obéissent pas aux mots d’ordre des sécessionnistes de leur plein gré. Ils y sont forcés.

Enseignant, Frankline Njume milite pour un Cameroun « UN » et Indivisible et vient de faire désarmer quelques sécessionnistes.

« Pour faire désarmer ces gars, je leur ai tenu le langage de la vérité je leur ai dit : Tenez ! Vous ne pouvez pas kidnapper les gens, recevoir des rançons en millions FCFA et continuer de vivre en forêt comme des animaux, dormir à  même le sol ou sur les feuilles. Vous n’avez même pas un matelas. C’est un combat perdu d’avance. Vos commanditaires vivent heureux avec leurs familles loin d’ici dans les pays étrangers» .

Il dit ne pas craindre pour sa vie, « ma tête vient d’être mise à  prix, mais rien à  cirer. Un jour ou l’autre chacun va mourir. Chacun d’entre nous mourra un jour. Je n’ai pas peur de mourir. Moi je me bats pour le Cameroun, nous tous nous allons mourir mais le Cameroun doit rester », lance Frankline Njume qui se dit farouchement opposé aux sécessionnistes.
Les sécessionnistes ont juré d’assassiner Frankline Njume qu’ils accusent de collaborer avec les autorités.

Pour Frankline Njume, le combat des sécessionnistes est perdu d’avance, « ils n’ont pas les moyens d’affronter l’armée et l’étau se resserre chaque jour davantage sur ces gangs armés auxquels se mêlent des bandits qui volent, menacent et pillent les habitants des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest »

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008