Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Suspicion de «financement politique»? Mise sous surveillance de comptes de certains fonctionnaires  domiciliés à  la BHCI
 

Côte d'Ivoire : Suspicion de «financement politique»? Mise sous surveillance de comptes de certains fonctionnaires domiciliés à  la BHCI

 
 
 
 21386 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 mars 2019 - 09:38

Le document et des professeurs en AG à  Bouaké en février dernier (ph KOACI)


© koaci.com – Lundi 04 Mars 2019 - Alors que, comme annoncé, le mot d'ordre de grève a été levé ce jour pour un mois et que la reprise au constat est lente, à  travers un document dont KOACI s’est procuré une copie, le secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du budget et du portefeuille de l’ Etat, demande à  la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI), la mise sous surveillance des comptes de certains fonctionnaires et agents de l’Etat domiciliés chez elle.


La correspondance adressée au Directeur General de l’établissement bancaire, porte à  la connaissance de ce dernier, qu’au terme du traitement de la rémunération du mois de février 2019 des fonctionnaires et agents de l’Etat, les fichiers de virement pour la paie des intéressés lui ont été transmis.

Toutefois, en raison de circonstances particulières liées à  la situation exceptionnelle du moment, il apparait, à  titre de mesures conservatoires, de prendre des dispositions idoines en vue de niveler les salaires de certains fonctionnaires et agents de l’Etat.

« Pour permettre la réalisation effective de cette opération, il devra instruire ses services à  l’effet de mettre sous surveillance, les comptes bancaires des fonctionnaires et agents de l’Etat dont la liste et le références de domiciliation sont jointes aux copies des correspondances respectives qui vous sont transmises en annexe », indique le document.

Alors que les autorités pourraient avoir suspecté des "financements politiques" de certains grévistes radicaux après avoir dénoncé une  «affaire politique», pour rappel, suite à  la grève des enseignants qui a duré plus d’un mois, des ponctions ont été faites sur les salaires des fonctionnaires. Certains ont constaté la suspension de leurs salaires pour le mois de février 2019.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : La célébration de la fête de génération du peuple « Eb...
 
 
Côte d'Ivoire : La célébration de la fête de génération du peuple « Ebrié » perturbe la circulation au  Plateau
Société
 
Côte d'Ivoire: Supposées photos de DJ Arafat publiées sur les médias s...
 
 
Côte d'Ivoire: Supposées photos de DJ Arafat publiées sur les médias sociaux, Ivosep porte plainte, la police sur les traces des auteurs
Côte d'Ivoire : Appelés pour secourir un vigile atteint d'une attaque, les pompiers déplorent la non-collaboration des témoins
Société
Côte d'Ivoire : Appelés pour secourir un vigile atteint d'une att...
Côte d'Ivoire il y a 11 heures
 
Côte d'Ivoire: A Biankouman, après des vives tensions suite à la mort brutale d'un admis au concours d'enseignants, retour au calme
Société
Côte d'Ivoire: A Biankouman, après des vives tensions suite à la...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Mali:  Cinq soldats périssent dans une embuscade jihadiste dans le centre
Société
Mali: Cinq soldats périssent dans une embuscade jihadiste dans l...
Mali il y a 14 heures
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Suspicion de «financement politique»? Mise sous surveillance de comptes de certains fonctionnaires domiciliés à  la BHCI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Onidas
Ce pouvoir ne joue pas et ne rigole pas, il veut voir clair dans tout. Il a raison, il en va de notre sécurité. Des personnes peuvent recevoir de l'argent de certains qui de l’extérieur n'ont hélas bien souvent qu'un seul souhait, que la situation au pays se gatte. Nous qui y vivons on ne le souhaite pas et nous ferons barrage à  tous ceux là . Onidas
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Un pouvoir de voleurs veut diriger sans qu'on l'embrouille. La gréve des enseignants à  montrer les limites et lacunes de ce pouvoir corrompu, détouneur de fonds publics, il veut sévir, il faut acculer les enseignants, sinon les vrais voleurs ce sont vous.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Toutes les libertés sont confisquées sous ce régime. Dans un pays normal,les comptes sont surveillés pour des raisons de sécurité nationale,quand on est soupçonnés de se faire financer pour terrorisme. Si moi qui vit à  l'extérieur je fais un virement à  un proche pour l'aider par rapport aux ponctions subies pour grève, mon apport sera aussi traité de financement politique. Allons,il ne faut pas prendre des gens pour des moutons. Le pouvoir veut juste faire taire tous les syndicalistes en les privant de quoi vivre.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Seplou1er
Pas de travail , pas de salaire.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sir Electra
Donc comme par magie, ces fonctionnaires suspectés de recevoir des "financements politiques" se trouvent être tous à  la BHCI. Qu'on arrête de nous distraire avec ces histoires à  dormir debout. Je parie qu'il y'a eu des soit transmis identiques à  toutes les banques sur le territoire. De surcroit, si vous savez déjà  qu'ils sont dans un tel réseau, à  quoi ça sert de surveiller leur compte . J'espère que ce n'est pas pour faire des virements illégaux et accuser nos pauvres parents ow!!! Juste mon avis.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
BAYRON ils veulent crucifier l'avenir déjà  hypothéqué des enfants depuis les années 90 avec la politisation et l'instrumentalisation de l'espace éducation-formation donc eux aussi ne s'en sortiront pas, voire même mangeront difficilement.. SIR ELECTRA y'a 28 banques et au moins 5 IMF..pas besoin de te dire que tous sont sous veille et c'est de bonne guerre..lol
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
tout travail merite salaire donc Pas de travail , pas de salaire. pian !!!! le reste l'imagination qui dérive de certain c'est leurs problème on avance !!!!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
C'est sur grève vous compter pour déstabiliser Ado..lol.. Bédié avait été affaibli avec la dissolution des czisdes noires(=Caistab, caisse de péréquation, café-cacao etc) et la suspension des appuis budgétaires.. Guéï c'est l'armée aidée des français socialistes au pouvoir en France qui l'a descendu, à  preuve Guy Laberti de dire:"on a déroulé le tapis rouge pour lui et il a pissé là -dessus"..Gbagbo a perdu le pouvoir le jour où on lui a retiré sa signature sur les comptes de la CI via la BCEAO..
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
C’est seulement dans les pays des nègres que ce genre de conneries ont lieu où des gens ne travaillent pas et sont payés. Non, il faut PONCTIONNER ces salaires et que cela soit clairs pour tous. Des vauriens payés à  ne rien faire. Vous verrez quand on touchera ces salaires, ils deviendront raisonnables et négocierons de bonne foi plutôt que de faire de la POLITIQUE d’aigris comme les sauvages frontistes du chenapan gbagba… On va avancer tchoco tchoco…
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Yako!!!!!!, mantèrre émergent yako!!!!!!!. Tellement il a peur que tout fonctionnaire est devenu pour lui un terroriste au point de mettre sous surveillance ses ou son compte à  la BHCI. Le plus drôle, c'est que c'est le Pr Gbagbo qui avait justement décidé d"ouvrir les comptes des fonctionnaires à  cette banque pour les mettre à  l'abri contre les blocages des comptes dans les autres banques qu'avait décide la France et son larbin l'émergent mantèrre en chef. Et voila que ce dernier s'attaque maintenant à  cette banque, montrant ainsi sa haine contre les Ivoiriens. Du courage, cher fonctionnaire, car ce sont là  les preuves successives d'un pouvoir qui tire sur sa faim, pour ne pas dire à  l'agonie. La discussion, comme le disait FHB, et pratiqué par le Pr GBagbo, est l'arme des forts. La Force est un aveu de faiblesse pour celui qui pense impressionné ou faire peur, car il y cache la trouille dans laquelle il vit.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008