Gambie Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gambie : Assemblée nationale, Barrow remplace un député révoqué sur fond de polémique
 

Gambie : Assemblée nationale, Barrow remplace un député révoqué sur fond de polémique

 
 
 
 6258 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 mars 2019 - 18:01

Adama Barrow et la décision de nomination (ph 1&2)

© koaci.com– Mardi 05 Mars 2019 – Le Président gambien Adama Barrow a nommé Foday Gassama, du parti United Democratic Party (UDP), au poste de nouveau député désigné à  l'Assemblée nationale, en remplacement de Ya Kumba Jaiteh.

Selon un communiqué de presse de la présidence, Barrow s'est fondé sur l'article 88 (1) b) de la Constitution gambienne pour procéder à  la nomination qui a pris effet à  le lundi 4 mars 2019. Ya Kumba Jaiteh, l'une des cinq députés nommés à  l'Assemblée nationale par le Président Adama Barrow a donc vu sa nomination révoquée.

Barrow a révoqué la nomination de Ya Kumba Jaiteh le 25 février 2019 sans donner de motif ni citer aucun article de la Constitution ou de toute autre loi.

La décision a suscité de nombreuses controverses, notamment sur la question de savoir si le Président a le pouvoir de révoquer un membre de l'Assemblée nationale qui a été nommé. Les membres de l’Assemblée nationale ont exprimé des opinions divergentes sur la révocation de Ya Kumba Jaiteh.

La décision de Barrow a été rejetée par 31 députés qui ont déclaré ne pas reconnaître pas le limogeage de leur collègue. Kebba K.Barrow, le chef de la majorité parlementaire a estimé que le Président n'a ni le pouvoir ni l'autorité de renvoyer un membre de l'Assemblée nationale et qu'il est contraire à  la Constitution et constitutionnelle de révoquer la nomination d'un membre de l'Assemblée nationale.

Cette affaire a donné naissance à  une polémique qui porte sur la séparation des pouvoirs. Eu égard à  cette polémique, il convient de rappeler que le Président Barrow a hérité d'une constitution qui lui permet de nommer cinq membres à  l'Assemblée nationale.

Dans des circonstances normales, conformément au principe de la séparation des pouvoirs, il ne devrait pas avoir le pouvoir de nommer ou de révoquer un membre de l'Assemblée nationale mais puisqu’il a hérité d’une constitution qui lui donne le droit, il ne fait qu’appliquer les textes.

L’Assemblée nationale gambienne est l’organe législatif et est composé de 53 membres élus au suffrage direct plus 5 autres membres nommés par le Président de la République.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008