Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Réflexion sur les heures complémentaires  à  l'origine des crises récurrentes dans les universités publiques
 

Côte d'Ivoire : Réflexion sur les heures complémentaires à  l'origine des crises récurrentes dans les universités publiques

 
 
 
 8753 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 15 mars 2019 - 10:29

Marche des enseignants à  Cocody en février dernier

© koaci.com – Vendredi 15 Mars 2019-Les heures complémentaires sont à  l’origine des crises récurrentes dans les universités publiques du pays.

La dernière grève des enseignants qui a abouti à  l’arrestation de deux membres de CNEC en est une illustration parfaite.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Albert Mabri Toikeusse a décidé de prendre ce problème à  bras le corps afin de mettre fin aux crises universitaires.

A cet effet, la tutelle organise depuis jeudi un atelier de réflexion sur l’une des principales revendications des syndicats d’enseignants du supérieur public, la question du paiement des heures complémentaires et d’encadrement aux enseignants-chercheurs et chercheurs.
Selon le ministre, il s’agit de s’accorder sur les taux horaires des heures complémentaires. Mais aussi de ceux des indemnités d’encadrement ; ainsi que des taux de décharges horaires liées aux responsabilités.

Trois commissions vont plancher sur différents points : la maîtrise des effectifs des étudiants, le taux des heures complémentaires et les indemnités d’encadrement et de décharge horaire.

Les résultats de ces réflexions seront consignés dans un projet de décret dont les arrêtés d’application devront permettre l’instauration d’un environnement apaisé sur les campus universitaires, préalable à  l’amélioration de la qualité de la formation dans les universités et grandes écoles, a-t-on appris.

Pour rappel, les obligations de service et les taux de rémunération des heures de vacation des enseignants-chercheurs, en fonction de leurs grades, sont régis par deux décrets de juin 1976.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Mali : « Attentats du Radisson Blu et de La Terrasse », le jihadiste I...
 
 
Mali : « Attentats du Radisson Blu et de La Terrasse », le jihadiste Ibrahim 10 comparaît à Bamako
Société
 
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble à Yopougon, un bébé de huit...
 
 
Côte d'Ivoire : Effondrement d'un immeuble à Yopougon, un bébé de huit mois parmi les victimes décédées
Nigeria :  L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et met en garde les fauteurs
Société
Nigeria : L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique...
Nigeria il y a 16 heures
 
Burkina Faso : Décès du  père du Président Roch Marc Christian Kaboré
Société
Burkina Faso : Décès du père du Président Roch Marc Christian Ka...
Burkina Faso il y a 16 heures
 
Guinée : Les violences post-électorales ont fait 21 morts en une semaine, selon le bilan officiel
Société
Guinée : Les violences post-électorales ont fait 21 morts en une...
Guinée il y a 19 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Réflexion sur les heures complémentaires à  l'origine des crises récurrentes dans les universités publiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
l'etat a embauché dans l'enseignement mais les mogo malo pas tous certains malo continue a presenter des heure supplémentaires nombreuse alors comment expliquer cela , c'est tout simplement du vol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Ce genre de reflexions sont à  saluer. Oui, c'est tous ensembles que nous devons chercher et trouver des solutions. Aussi longtemps que nous partons sur des bases de vouloir tous avancer, c'est un bon pas dans la bonne direction. La violence, les pratiques de microbes en soutanes déshonorent la cause et les enseignants. Ceci dit, les HC ne peuvent constituer un fonds de commerce pour des profs déjà  payés à  coups de millions pour si peu comme travail accompli. Les autres fonctionnaires n'ont pas ce luxe. Alors ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Mes chers Jordan et peace tel que révélé par le Prog Karamoko certains profs d'univ locaux presentent entre 2000 et 4000HC.. 2000HC à  raison de 8h/jour=250j/20j donc 12mois et demi..comment des HC peuvent tenir sur1an alors que lannée acacadrmique dans le LMD en vigueur dure 8-9mois? ils sont fort hein!! Sans oublier que ce ne sont que des HC qui font suite au Cours principaux..bref. En finance ici et on cherche "effet de levier"comme ça! Lol.. Et un mamadou koulibaly qu'on dit être agrégé d'économie dit de payer ça. qu'il explique ça d'abord..
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
En clair donc @LeMagotOuRien, c'est une escroquerie institutionnalisée du contribuable ivoirien. Ou encore, je dirais c'est du crime organisé comme une mafia - disons académique, pour coller à  l'environnement en question. Chaque Ivoirien doit dire "Enough!", le contribuable doit y voir clair et le gouvernement dans sa fonction régalienne de protection de ce dernier doit y mettre fin.... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
Comment les heures complementaires sont-elles calculées? Il faut le savoir avant de débiter des inepties.Ce n'est parce que dans le secondaire,la où un enseignant doit s'occuper de 25 élèves par classe on se retrouve à  100,et donc 4 classes dans une classe,que les profs d'uv doivent faire pareil. Ils refusent de se faire exploiter simplement.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Igwé on sen fout du mode des calculs des HC.. C'est l'illogisme des résultats ces des calculs qui intriguent..minan comme on nous l'a appris en philo, toute logique n'étant pas forcément ou obligatoirement vraie, que ces profs expliquent ces HC impossibles, comme l'a demandé le Président de l'Université le Prof, Karamoko, ce qui a déclenché la fronde de zamina , badé et de leurs camarades "philomanes"..
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement