Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : A Bayota, parti à  la chasse des escargots,  un jeune retrouvé mort criblé de balles
 

Côte d'Ivoire : A Bayota, parti à  la chasse des escargots, un jeune retrouvé mort criblé de balles

 
 
 
 16845 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 mars 2019 - 16:34

le corps de Michel Arnaud retrouvé mort à  Bayota (Ph KOACI)


©koaci.com – Mardi 26 mars 2019 – Véritable drame vécu dans le village de Tiegbahi.

Soustrait de sa famille dans le village de Tiegbahi, village situé à  un kilomètre de Bayota, Michel Arnaud Kouassi Brisson était parti à  la chasse des escargots.

C’est ce qu’il a dit à  ses parents avant de quitter le village le dimanche dernier, comme rapporté à  KOACI par des sources sur place.

Sorti depuis quelques jours de chez lui, Arnaud Michel n’a plus donné des nouvelles de lui.

Les jeunes de Tiegbahi inquiets ont le dimanche dernier aux environs de 7h30 TU organisé une battue pour rechercher leur ami.

Le corps de ce dernier sera retrouvé aux environs du dimanche 24 mars 2019 à  21 heures TU mort criblé de onze balles, trois dans la tête et huit dans le thorax selon nos sources.

Des sources sécuritaires nous informent que la gendarmerie nationale de Ouragahio sur place a procédé au constat d’usage.

Les infirmiers et les présidents de jeunes de Nekeide, Tiegbahi et de Bayota étaient également sur place pour constater les faits.

Le commandant de brigade de la gendarmerie a ouvert une enquête pour retrouver le coupable.

Notons que Michel Arnaud Brisson Kouassi à¢gé de 25 ans laisse derrière lui une femme et deux enfants.


Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : A Bayota, parti à  la chasse des escargots, un jeune retrouvé mort criblé de balles
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ILLUSIONS PERDUES
vu qlqué part. qd tu fais du copier coler... tu peux citer la source qd même.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE DEBOULONNEUR
Les dozos méchants, ingrats et sanguinaires ont encore fait parler leur soif insatiable de sang. Courage à  la famille, un jour ces sauvages rejoindrons misérables comme ils sont venus leur savane poussiéreuse.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement