Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : L'Inde met la pression sur  Dakar pour l'extradition du dangereux gangster Ravi Pujari qui dit être Burkinabé
 

Sénégal : L'Inde met la pression sur Dakar pour l'extradition du dangereux gangster Ravi Pujari qui dit être Burkinabé

 
 
 
 16419 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 11 mai 2019 - 12:57

Pujari'>Ravi Pujari

©koaci.com- Samedi 11 Mai 2019 – Arrêté à  Dakar au mois de janvier dernier, le dangereux gangster indien Pujari'>Ravi Pujari va peut-être retourner dans son pays très prochainement. Les autorités indiennes mettent la pression sur le Sénégal pour que Pujari'>Ravi Pujari soit rapatrié dans son pays, a appris KOACI.COM.

Mumbai veut, en effet, que ce bandit qui a fait beaucoup de mal au pays soit déporté et jugé par la justice indienne. Il sera sans doute lourdement condamné, le gangster n’est pas des plus aimés dans son pays.

Ainsi, dans le but d’obtenir la déportation du sieur Pujari , le ministère des Affaires extérieures indien a ouvert un dialogue avec les autorités sénégalaises par les voies diplomatiques.

«Le ministère des Affaires extérieures indien tente de convaincre les autorités sénégalaises que Pujari est un gangster indien notoire recherché pour plus de 100 infractions graves. Une fois qu'ils seront convaincus, il sera expulsé du jour au lendemain», a déclaré une autorité du ministère devant la presse locale. Celui-ci dira que son pays ne ménagera aucun effort pour faire revenir Pujari au pays.

Arrêté en janvier dernier à  Dakar par le Bureau central d’Interpol, avec l’appui de la Division des investigations criminelles (Dic), Pujari a été présenté à  un juge. Informées par leur ambassadeur à  Dakar, les autorités indiennes n’avaient pas tardé à  réagir. Un vol spécial avait été annoncé pour venir cueillir Pujari, qui a été placé sous écrou extraditionnel à  la Maison d’arrêt de Rebeuss.

Quelque temps après, il a contesté son extradition, affirmant qu'il était en réalité Anthony Fernandes, de nationalité burkinabé .

Mais si les autorités indiennes prennent cette affaire très au sérieux, c’est que Pujari n’est pas un Indien comme les autres. Plus de 100 infractions graves sont sur ses épaules. Il est poursuivi pour meurtre, fusillades, extorsion de fonds, enlèvement…

Ainsi, au pays de Narendra Modi , on craint que la déclaration faite par Pujari devant le juge sénégalais, disant être Burkinabé, mène à  une longue bataille juridique. Et pour éviter toutes sortes de complications dans le dossiers, les autorités indiennes ont déclenché un intense lobbying.

La police de Mumbai a envoyé aux autorités sénégalaises un dossier sur Pujari, répertoriant 49 infractions graves, notamment de meurtre, de fusillades, de menaces et d'extorsion.

Selon la police indienne, Pujari, parrainé par le gangster Chhota Rajan, est également recherché en Inde pour extorsion de fonds, enlèvement et d’autres délits. Il a commencé comme un petit criminel, a ensuite assassiné Bala Zalte, son rival, avant de rejoindre Chhota Rajan. Des personnalités de Bollywood, dont Mahesh Bhatt et Farah Khan, des hôteliers et des hommes d’affaires de Mumbai, du Gujarat et du Karnataka, sont comptés parmi ses victimes, a annoncé la police.

Sa dernière victime est une actrice du nom de Rakhi Sawant . Cette dernière avait refusé de céder au chantage de Pujari , qui a envoyé une équipe de tueurs aux trousses de sa famille.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement