Guinée Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée:   Modification de la loi sur le mariage,«Prendre plusieurs femmes ,uniquement avec le consentement de la première épouse»
 

Guinée: Modification de la loi sur le mariage,«Prendre plusieurs femmes ,uniquement avec le consentement de la première épouse»

 
 
 
 10014 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 mai 2019 - 13:54

© Koaci.com- Lundi 13 Mai 2019- Les hommes qui souhaitent convoler en juste noce avec plusieurs femmes , ne le feront qu' avec le consentement de leur première épouse , ainsi en a décidé le parlement guinéen qui vient de modifier la loi sur le mariage .

L'assemblée nationale avait adopté un nouveau code civil autorisant la polygamie , jusqu’ ici interdite, depuis la première république mais celui-ci a été modifié .

Jeudi , les députés guinéens se sont prononcés en faveur d'une modification de la loi qui inscrit la monogamie comme règle par défaut dans le Code civil.

Le nouveau texte stipule que le mariage est soumis au régime de la monogamie pour tous les citoyens guinéens. Cependant, le futur mari peut, au moment de la célébration du mariage, avec l'accord explicite de sa future épouse, déclarer qu'il opte pour la polygamie limitée à  deux, trois ou quatre femmes au maximum.

"Le futur mari peut, au moment de la célébration du mariage, en présence de sa future épouse et avec l'accord explicite de celle-ci, déclarer qu'il opte pour la polygamie limitée à  deux, trois ou quatre femmes au maximum", selon le texte . À défaut, "le mariage est placé de manière irrévocable sous le régime de la monogamie".

Sur les 111 députés qui siègent actuellement à  l'Assemblée nationale , quatre ont voté contre. Deux se sont abstenus.

Pour l' imam Cissé, de la mosquée Kébé, le code civil est contraire aux prescriptions de l'islam relatives au mariage car nul part, il est écrit que l'homme ne doit avoir l'avis de sa première femme pour en épouser une autre .

En décembre dernier, les députés avaient largement adopté un nouvel Code civil, dont l'article 281 affirmait que le mariage peut être conclu soit sous le régime de la monogamie, soit sous le régime de la polygamie limitée à  quatre femmes.

Mais le texte n'aurait pas été apprécié le vote de cette loi par le président Alpha Condé qui l'aurait renvoyé au Parlement.

A dominante musulmane , la Guinée est un pays où la polygamie reste toutefois possible.

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Guinée: Modification de la loi sur le mariage,«Prendre plusieurs femmes ,uniquement avec le consentement de la première épouse»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Quelle plaisanterie !!! Quel choix aura la première femme pour dire non sans se faire divorcer en premier lieu si le gars veut une autre femme ? Au fait, sur la photo, le gars tout souriant aura aura UNE lune de miel ou TROIS lunes de miel ? Riresss... Violente question !
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Rares sont les 1ere épouses qui diront NON... elles préfèrent toujours que les maîtresses(d'ailleur bien traitées) soient dans le foyer avec elles.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
des dépenses inutiles.... un seul sexe de femme suffit largement un homme serieux en milieu urbain... même si tu as trois femmes á la maison, tu auras surement d'autres maîtresses au dehors.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter