Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Sept faussaires interpellés par la police
 

Burkina Faso: Sept faussaires interpellés par la police

 
 
 
 3054 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 mai 2019 - 08:19

(Ph KOACI)


© koaci.com – Vendredi 17 Mai 2019 – Le service régional de police judiciaire, (SRPJ) de Wemtenga a mis hors d’état de nuire et présenté à  la presse sept délinquants spécialisés dans la falsification de divers documents en écritures publiques, en écritures de banques, ainsi que la contrefaçon de cachets et de plaques d’immatriculation de divers engins.


Composé de Sawadogo Sayouba (récidiviste), Sawadogo Issaka, Adeguedou Soumaila, Koama Francis Ibrahim, Sawadogo Inoussa, Saga Abdoul Aziz et Sorgho W Roma, le réseau s’adonnait la falsification de documents tels que les certificats de mise en circulation, les certificats servant à  l’immatriculation de véhicules, les attestations de capacité financière, les permis urbain d’habiter, les diplômes, les actes de naissance, actes de mariages, actes de décès et quittances de douanes.

Ce groupe était également spécialisé dans la contrefaçon de cachets et de plaques d’immatriculation de divers engins, après s’être procuré de certificats de mise en circulation (CMC) vierges et les cachets à  partir du Nigéria et du Ghana, selon le chef du SRPJ, le commissaire Sayibou Galbané.

Très habile, le groupe qui pratiquait la contrefaçon depuis deux ans, délivrait en moyenne 200 CMC tous les 6 mois. Le profit engrangé par les malfrats est estimé à  environ 16 millions de FCFA.

Selon le Commissaire Sayibou Galbané 134 victimes ont été identifiés pour le moment qui a décliné leur mode opératoire.

«Généralement lorsque les gens achètent une moto, ils n’ont pas souvent le temps pour l’établissement des documents. C’est en ce moment que ces individus entre en scène et propose d’établir rapidement les documents. Alors, ils entrent en contact avec leurs complices qui leurs procurent tous les documents et même jusque la plaque d’immatriculation. C’est lors des contrôles que le propriétaire de la moto s’aperçoit que son document est faux », a expliqué le commissaire Galbané.

Quatre autres membres de ce groupe de malfrats, en cavale, sont activement recherchés, tandis que les personnes déjà  appréhendées seront présentés devant la justice.


Boa correspondant permanent de KOACI au Burkina Faso


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement