Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Heurts à  Bin-Hounien, Agboville, N'Douci, Sipilou, Abengourou et Béoumi, le CNDH invite les populations à  cultiver la cohabitation pacifique
 

Côte d'Ivoire: Heurts à  Bin-Hounien, Agboville, N'Douci, Sipilou, Abengourou et Béoumi, le CNDH invite les populations à  cultiver la cohabitation pacifique

 
 
 
 15827 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 19 mai 2019 - 19:38

Mercredi à  Béoumi


© koaci.com – Dimanche 19 Mai 2019 – A force de trop miser sur l'économie et délaisser la vraie réconciliation le vivre ensemble ivoirien parait menacé comme ces derniers temps constaté à  travers des situations qui auraient été hier vite réglées à  l'ivoirienne mais qui aujourd’hui virent au drame et le sang coule à  nouveau.


Un constat inquiétant en vue de la présidentielle de 2020 face auquel la classe politique semble dépassée voire indifférente pour certains, qui n'est pas sans inquiéter le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).


A travers un communiqué transmis à  KOACI, il dit observer «avec regret, depuis plus d’un mois, des affrontements intercommunautaires et des actes d’incivisme à  Bin-Houyé, Agboville, Ndouci, Sipilou et Abengourou avec son corollaire de violations des droits de l’Homme.»


Sa présidente Namizata Sangaré y explique «Tout en se félicitant de l’ensemble des mesures prises par le Gouvernement pour mettre un terme à  ces violences intercommunautaires et actes d’incivisme, le CNDH condamne les atteintes à  la vie et à  l’intégrité physique, les entraves à  la liberté de circulation des biens et des personnes, la paralysie de services publics et privés et la fermeture des écoles suite à  ces évènements.»

A travers sa voix «le CNDH invite les populations à  cultiver la cohabitation pacifique et à  utiliser les voies de droit ainsi les mécanismes mis en place par l’Etat de Côte d’Ivoire pour protéger leurs droits.»


Rapport du CNDH


Le mercredi 15 mai 2019, à  Béoumi, suite à  un accident de la circulation entre un véhicule de transport en commun de voyageurs communément appelé « Massa » et une « moto-taxi », une vive altercation éclate entre les deux conducteurs de ces engins, après la destruction volontaire de certains accessoires de la « moto-taxi » par l’apprenti du chauffeur du « Massa ».

 
Cet acte va déclencher une bagarre rangée entre les conducteurs de « moto-taxi » et les apprentis de « Massa ». Le décès du conducteur de moto-taxi fait virer ladite altercation en un affrontement communautaire entre Malinké et Kôdê.

Le Préfet du département de Béoumi a institué le 16 mai 2019 un couvre-feu de 18h à  6h.


Le bilan (officiel, ndlr) fait état de neuf (09) morts et quatre-vingt-dix-neuf (99) blessés, de nombreuses populations déplacées et environ trois cents (300) personnes ont trouvé refuge à  l’hôpital général de Béoumi pendant les affrontements.

Outre Béoumi, des atteintes au droit à  la vie, à  l’intégrité physique ou au droit à  la propriété ont été observés dans les localités suivantes :

-Du 30 mars 2019 au 1er avril, à  Bin- Houyé (Département de Zouan -Hounien), un accident mortel soulève le courroux des populations qui mettent à  sac le marché de ladite localité avant de l’incendier.

 
- Le 12 avril 2019, à  Agboville, suite à  l’agression d’un jeune lycéen d’ethnie Abbey, Bedou Enoch, retrouvé la veille grièvement blessé devant le lycée Moderne d’Agboville, des affrontements entre jeunes Abbey et jeunes Malinké, font état de nombreuses personnes, non parties au conflit, victimes d’agressions physiques, de coups et blessures ainsi que des destructions de biens.

- Du 11 au 13 avril 2019, à  N’douci, un conflit oppose jeunes Abbey et jeunes Malinké au marché de la ville pour le contrôle de fumoirs.

- Le 14 mai 2019, à  Sipilou, suite à  une bavure policière ayant occasionné le décès d’un jeune conducteur de moto-taxi, les populations se soulèvent et saccagent des biens publics et privés.

- Le 18 mai 2019, à  Abengourou, un conflit foncier opposant deux tendances de la communauté musulmane vire à  l’affrontement faisant des blessés graves.


Amy Touré
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: Des députés français prennent part à un colloque du par...
 
 
Côte d'Ivoire: Des députés français prennent part à un colloque du parti de Gbagbo à Paris
Politique
 
Burundi-France: Un ancien ministre condamné à 2 ans de prison avec su...
 
 
Burundi-France: Un ancien ministre condamné à 2 ans de prison  avec sursis pour «  travail forcé »
Côte d'Ivoire: Ohouochi Clotilde : « Voici la différence entre la CMU et l'AMU »
Politique
Côte d'Ivoire: Ohouochi Clotilde : « Voici la différence entre la...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Sénégal: Malaise au sein du régime à propos du 3e mandat de Macky Sall
Politique
Sénégal: Malaise au sein du régime à propos du 3e mandat de Macky...
Sénégal il y a 3 heures
 
Ghana:  Rawlings révèle les menaces d'assassinat subies après sa passation de pouvoir à Liman en 1979
Politique
Ghana: Rawlings révèle les menaces d'assassinat subies après sa...
Ghana il y a 3 heures
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Heurts à  Bin-Hounien, Agboville, N'Douci, Sipilou, Abengourou et Béoumi, le CNDH invite les populations à  cultiver la cohabitation pacifique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Onidas
Les politiciens et la classe bourgeoise s'en foutent ils sont tous à  Assinie à  boire leur champagne. Il est vraiment temps d’arrêter de bavarder dans les salons et de vivre vos rêves, il est temps d'agir sur le terrain et de retrouver nos valeurs d'hier, le dialogue et la paix. Pays qui en arrive à  s'entretuer pour une affaire de taxi moto, vous mesurez l'urgence? Moi oui. Onidas
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
yavoedmond
Je comprends pas pourquoi l'État ne condamne pas de façon exemplaire les fautifs après une minitieuse enquête? C'est pour cela que ces memes prrsonnes écervelées se croient tout permis.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
À part le dernier cas cité qui ne nous interesse pas,les autres cas de conflits opposent différentes ethnies avec les djoula toujours.Et pourquoi toujours avec les mêmes djoula?Un jour les ivoiriens auront la paix et la quiétude grà¢ce à  DIEU et à  la vraie union entre les fils du centre,du sud,de l'est et ceux de l'ouest.C'est à  ce titre que le pays sera libéré.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Onidas tu es être éclairé. Tout ça c'est le résulutat de l'impérialiseme. Les imprérialiste n'ont rien n'a foutre des pauvres, c'est eux dabord, le reste on s'en fiche, c'est une doctrine animale qu'on veut forcement nous imposer conséquence, le mépris des pauvres. Voyons un président qui dit venir de Kong qui n'a jamais mis pied là bas, et cela coule douce entre paris et Assinie, oubliant, la précarité de concitoyens, et c'est celui que certaines vénère, vraiment les dieux nous sont tomber sur la tête.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Oh @Yavo, ce gouvernement moribond et dépassé est plus occupé a accueuillir leurs maîtrea venu chercher les valises de CFA plutôt que de ce préoccuper du bas peuple.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Tant que cette sale crapule mossi, ce pus voltaique, cette tumeur cancérigène continue de pourrir le muscle sain de la société ivoirienne, le pays ne sera pas en paix. Il faut nous en débarrasser par TOUS les $oyens nécessaires, comme Kadafi ou comme kabila
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Que @small winnie demande à  sa grand-mère sorcières comme lui combien de valises le sauvage gbagba et les ouailles braqueurs de banque centrale ont collecté comme valise remplie de CFA... Quel imbécile !!! On avance...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dmx
Mais pouquoi c est toujour avec les jeune malinke?A beoumi. Agboville .n douci. Je pense.pourquoi tjr eux?
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
Avec un gouvernement qui qualifie cet état de faite de plus que satifesant avec un indice de 1.1, cela veut dire le pays s'arrête a Cocody cité des ambassades. Qu'attendre d'eux ? Rien si ce n'est camoufler au maximum tous ces affrontements , ces intimidations, enlèvements ,"microbes"...... Quand le ministre dit ne pas vouloir revenir sur les causes Quand le commandant de la gendarmerie demande gentillement de venir déposer les armes, lesquels armes? On ne peut que compter sur soit même pour rester en vie.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mauvais LeMauvais
Situation conflictuelle créée par ce reste de " sphynx" de Daoukro. Houphouët n'aurait jamais laissé paraître ce terme d' "ivoirité" dont nous subissons les affres aujourd'hui. Au lieu d'accuser les dirigeants d'aujourd'hui, cherchez, les coupables ailleurs. Bedié pour avoir osé diviser les ivoiriens, gbagba, pour n'avoir rien fait et à  continuer sur les traces du bout d'homme.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
La crapule, l'immoral de mauvaislemauvais, être sans scrupule, vidé de l'éssence humain, que te restes-tu? Tu es une bête, un animal sauvage. Depuis ton mentor a mis pied dans ce pays, le calvaire des ivoiriens a commencé, depuis 1992, jusqu'aujourd'hui, il ne fait que traîner les morts, aux affaires comme à  l'opposition, il n'a que faire des morts. Reconnaissez que le diable c'est incarné en votre mentor Dramane. Le désastre c'est lui, soif monstrueuse du pouvoir nous conduit à  l'à¢bime.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tttt
CNDH, c'est qui même ?
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
@ mauvaislemauvais, tu peux mieux faire. Élève un peu le niveau.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
61%  
 
1712
Non
36%  
 
136
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement