Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Grogne à  la CNCE, des  agents veulent se faire entendre, réaction de la Direction
 

Côte d'Ivoire : Grogne à  la CNCE, des agents veulent se faire entendre, réaction de la Direction

 
 
 
 3792 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 mai 2019 - 09:10

Une agence CNCE Abidjan-

© koaci.com – Mercredi 22 Mai 2019 –Comme annoncée, l’Assemblée Générale Extraordinaire du SYNTRABCEP-CI s’est tenue à  l’Hôtel du District d’Abidjan ce vendredi 17 Mai 2019.

Cette rencontre avait pour thème : « Restructuration de la CNCE, quel avenir pour le personnel ? » a enregistré la présence de l'Avocat Conseil du SYNTRABCEP-CI et d'un expert de la CNPS.

Dans son introduction, le Secrétaire Général a tenu à  saluer l'engagement émérite des travailleurs venus nombreux à  cette rencontre, cette présence massive qui traduit leur confiance renouvelée au SYNTRABCEP-CI qui, depuis 2012 n'a cessé de défendre leurs intérêts.

Relativement au thème du jour, l'ensemble des travailleurs a dépeint à  l'unanimité leurs conditions de travail restées inchangées en dépit de la restructuration.

Face à  cet état de fait, les agents présents dans la salle ont recommandé au BureauBureau. 
Exécutif National(BEN) d'entamer dès la semaine prochaine, toutes les démarches légales pour se faire entendre comme en 2013.

Invitant la Direction de Générale de la CNCE de s'inspirer du FDFP (Structure Etatique), le Secrétaire Général a rendu un retentissant hommage au Ministre Joël N'GUESSAN (PCA). Ce dernier, soucieux du devenir de ses collaborateurs s'est engagé à  déloquer les avancements, mis en berne depuis longtemps. Ce coup de fouet apporte un souffle nouveau à  l'ensemble de ses collaborateurs.

Prenant acte de cette recommandation, le Secrétaire Général dans ses propos a promis faire le nécessaire à  cet effet et a par ailleurs fustigé les recrutements en cours. C'est avec un engagement plus que déterminé que le Secrétaire Général a invité à  l'union, à  la cohésion sans faille des uns et des autres pour des conditions de travail et des salaires justes et équitables.

Contacté par nos services dans le soucis de l’équilibre de l’information , la Direction Communication de la CNCE a indiqué que l’Etat de Côte d’Ivoire actionnaire unique s’est engagé au maintien et à  la restructuration de la CNCE afin de sauvegarder les emplois, de redonner espoir aux agents et redresser la banque. Engagé dans cette logique, le Directeur Général depuis 2017, date de sa prise de fonction, initie des rencontres régulières avec le syndicat afin d’échanger sur leurs revendications. Ainsi, malgré la situation financière difficile qu’a connue la CNCE, des actions concrètes ont été menées par la Direction Générale pour résoudre certaines revendications du syndicat à  savoir : le reclassement des agents admis aux examens des filières professionnelles ; le reversement de la quote-part employeur des cotisations sociales aux salariés à¢gés de plus de 55 ans inscrits au départ volontaire; la signature de partenariat avec une banque sur la place pour l’octroi de prêts scolaires aux agents.

En ce qui concerne les recrutements additionnels en cours dénoncés par le Syndicat, la Direction Communication de la CNCE explique que les coûts liés à  ces recrutements sont liés à  de nouvelles opportunités commerciales. La rentabilité de ces Actions Commerciales permet de couvrir les charges liées à  ces recrutements.

La Direction Communication de la CNCE rappelle que le Directeur Général ne cesse d’exhorter le Syndicat et l’ensemble des agents à  s’inscrire activement dans le processus de restructuration et à  consentir les sacrifices requis pour tous et qui permettront à  la banque de sortir du rouge à  partir de fin 2021.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Didier Drogba pèse-t-il assez dans le milieu du foot local pour prétendre à la présidence de la FIF?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Mauvaise gestion, vers une faillite de la BHCI?
 
2662
Oui
83%  
 
431
Non
13%  
 
126
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement