Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Formation du Bureau de l'Assemblée nationale, l'opposition se retire de la médiation mais annonce sa participation aux débats parlementaires
 

Côte d'Ivoire : Formation du Bureau de l'Assemblée nationale, l'opposition se retire de la médiation mais annonce sa participation aux débats parlementaires

 
 
 
 8868 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 mai 2019 - 15:11

PDCI-RDA, Rassemblement et Vox populi mardi à  Abidjan (ph KOACI)


© koaci.com - Mardi 27 Mai 2019 - Les Groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox populi ont fait connaître à  la presse ce jour, l’épilogue des consultations relatives à  la mise en place du Bureau de l’Assemblée nationale et donner leur position sur la situation que vit l’Institution actuellement.


Ils décident à  compter de ce jour mardi 28 mai 2019 de se retirer de la Médiation initiée par la Représente de l’Union Africaine à  la demande du Président de l’Assemblée nationale.


Ils ne veulent pas appartenir au Bureau de l’Assemblée nationale, « illégalement constitué, » ainsi qu’aux Bureaux des différentes commissions permanentes et annoncent qu’ils engagent dès ce jour, toutes les actions légales, au plan national et international, à  l’effet de corriger ce grave dysfonctionnement institutionnel.


Les groupes parlementaires de l’opposition veulent enfin exercer un recours juridictionnel dans les meilleurs délais.
«Prenant acte de la volonté manifeste et continue du Président de l’Assemblée nationale de violer la Constitution de notre Pays et le Règlement de notre Institution, les Députés de l’Opposition ont conclu à  l’échec de la médiation, malgré leurs concessions, » a expliqué, la porte-parole, l’Honorable Yasmina Ouegnin.

Bien que regrettant que l’exercice de leur mandat soit entravé par des « considérations politiciennes et partisanes, » les Députés, membres des Groupes parlementaires PDCI-RDA, RASSEMBLEMENT et VOX POPULI, qui entendent assurer la meilleure représentation possible des intérêts des populations ivoiriennes qui les ont élus, s’engagent à  participer aux travaux parlementaires.


«En effet, de nombreuses préoccupations d’intérêt national, telles que la crise de l’éducation nationale, les questions sécuritaires et la résurgence des différends intercommunautaires notamment, méritent d’être examinées avec célérité par la Représentation nationale, » se justifient les députés des trois groupes parlementaires de l’opposition.


 

Pour rappel, à  la demande du Président de l’Assemblée nationale, la Représentante de l’Union Africaine en Côte d’Ivoire a entamé une médiation en vue de trouver une solution consensuelle pour la mise en place effective du Bureau de l’Assemblée nationale.


Dans ce cadre, les Groupes parlementaires ont accepté d’échanger le mercredi 15 mai 2019 avec la Médiatrice pour lui faire connaître leur proposition commune.


Tout en encourageant la Représentante de l’UA en Côte d’Ivoire à  poursuivre avec diligence la résolution de cette situation, les 3 groupes parlementaires d’opposition ont exhorté le Président de l’Assemblée nationale à  créer et à  maintenir au sein de l’Institution parlementaire un climat apaisé, propice à  l’exercice du mandat parlementaire dans l’intérêt supérieur des populations ivoiriennes.


Selon Yasmina Ouégnin, le lundi 27 mai 2019, soit plus de 10 jours après le début de la Médiation, et malgré de nombreux échanges, le Président de l’Assemblée nationale refuse avec obstination d’accéder à  la nouvelle proposition faite par les groupes parlementaires de l’opposition de se délester de 3 postes (un (1) Vice-président et de deux (2) secrétaires) sur les onze (11) qui leur reviennent de droit.


Les députés de l’opposition ont décidé de rompre les discussions avec la médiatrice parce que l’attitude de Amadou Soumahoro est en contradiction avec l’esprit de dialogue et d’ouverture dont il se proclame ces derniers temps.

Il faut souligner enfin qu’après son élection le 07 mars 2019, à  la Présidence de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro a entrepris de procéder au renouvellement annuel du Bureau de l’Institution. Il a reçu les Groupes parlementaires de l’opposition les 17 et 23 avril derniers pour leur faire des propositions ; propositions qui ont été rejetées par les trois groupes parlementaires de l’opposition parce qu’elles ne garantissaient pas les droits de l’opposition parlementaire.


S’appuyant donc sur les règles écrites ainsi que sur les usages parlementaires constatés depuis le retour au multipartisme dans le Pays, les trois groupes parlementaires d’opposition ont invité le Président de l’Assemblée nationale à  revoir ses propositions et à  poursuivre les négociations.


 

Quelques réglés écrites


1. « L’opposition parlementaire dispose de droits lui garantissant une représentativité adéquate et effective dans toutes les instances du Parlement. » Article 100 de la Constitution ;
2. Le Bureau de l’Assemblée nationale doit refléter la configuration politique de l’Assemblée nationale (Article 6 du Règlement de l’Assemblée nationale) ;
3. Les autres membres du Bureau sont élus pour un an renouvelable, sur proposition du Président de l’Assemblée nationale, après consultation des Groupes Parlementaires
(Article 6 du Règlement de l’Assemblée nationale) ;

3. Les autres membres du Bureau sont élus pour un an renouvelable, sur proposition du Président de l’Assemblée nationale, après consultation des Groupes Parlementaires (Article 8 du Règlement de l’Assemblée nationale).


Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Tunisie: Présidentielle, un candidat indépendant en tête avec 19 % de...
 
 
Tunisie: Présidentielle, un candidat indépendant en tête avec  19 % des voix, selon les résultats préliminaires
Politique
 
Somalie: 12 soldats burundais tués dans une embuscade des shebabs au...
 
 
Somalie:   12 soldats burundais tués dans une embuscade des shebabs au nord de Mogadiscio
Côte d'Ivoire: 2020, après le meeting de l'opposition, dans le Cavally, Ouloto s'interroge «qu'est-ce que nous devons continuer à faire pour toujours imposer notre force ? »
Politique
Côte d'Ivoire: 2020, après le meeting de l'opposition, dans le Ca...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire: Depuis Yopougon, des partisans   de Soro annoncent son retour au pays pour le mois d'octobre
Politique
Côte d'Ivoire: Depuis Yopougon, des partisans de Soro annoncent...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire: Présidentielles 2020, les mouvements des jeunes proches de Soro créent un Forum
Politique
Côte d'Ivoire: Présidentielles 2020, les mouvements des jeunes pr...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Formation du Bureau de l'Assemblée nationale, l'opposition se retire de la médiation mais annonce sa participation aux débats parlementaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Romzabagana
Le nouveau propriétaire du tabouret ne s'en sort pas bien apparemment. Mais gérer vous labas nous on gagne rien.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
Une assemblée rempli de poucaves et de corrompues avec de ces prises de tête là  ðŸ˜
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Oui, revenons aux débats. Voila pourquoi le peuple vous a élus... Faites votre boulot... Ah le bété Guikahué cacahuète... Toujours heureux avec les dents dehors dans les photos comme son cousin en exil... Mais bon, bétéiquement parlant... 🙈🙊🙉...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
Le retrait est mieux que se rendre complice d'un parlement devenu entreprise familiale.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008