Bénin Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Bénin :   Violences post-électorales, 64 manifestants renvoyés en prison
 

Bénin : Violences post-électorales, 64 manifestants renvoyés en prison

 
 
 
 4751 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 mai 2019 - 12:12

© Koaci.com- Jeudi 30 Mai 2019- 64 manifestants , interpellés par la police lors des violences post-électorales ont été renvoyés devant le juge d'instruction pour participation à  un attroupement armé et révolte.

Le procès des personnes interpellées lors des manifestations meurtrières du 1er et du 2 mai dernier à  Cotonou s'est déroulé mercredi devant un tribunal de première instance .

Mais le juge qui s'est déclaré incompétent , a renvoyé les prévenus devant le juge d'instruction .

"Le dossier sera renvoyé dans un cabinet d’instruction avec désignation d’un juge d’instruction pour mieux fouiller davantage” vu que le juge s’est déclaré incompétent" a déclaré l'un des avocats de la défense , Max d'Almeida

Les prévenus ont été inculpés des chefs de violences et voies de fait, participation à  un attroupement armé, incitation directe à  un attroupement armé et entrave à  une enquête de police.

Parmi eux , figure Philippe Aboumon, un proche parent de l'ancien président Thomas Boni Yayi, poursuivi pour "incitation à  la haine et à  la violence sur les réseaux sociaux"

L'avocat a regretté que ses clients “innocents” croupissent en prison pendant le temps de l'instruction.

Pour rappel , une soixantaine de personnes avait été arrêtées à  la suite des manifestations d'opposants qui ont éclaté après les élections législatives controversées du 28 avril au Bénin

Faute de certificats , les partis de l' opposition exclus , avaient appelé au boycott d'une élection législative à  laquelle seuls deux partis proches du pouvoir ont été autorisés à  participer;

La répression d'une manifestation autour du domicile de l'ancien président Boni Yayi avait fait au moins 4 quatre morts par balle , selon l'ONG Amnesty International (sept selon l'opposition) .

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Insécurité dans le centre, un jeune homme abattu par...
 
 
Côte d'Ivoire:  Insécurité dans le centre,  un jeune homme abattu par des inconnus  à son domicile
Société
 
Côte d'Ivoire: Ministère de l'enseignement supérieur, grève illimitée...
 
 
Côte d'Ivoire: Ministère de l'enseignement supérieur, grève illimitée aux conséquences désastreuses de toutes les Directions centrales à compter de ce mercredi
Côte d'Ivoire: Drame, à Man, le corps d'un jeune enseignant retrouvé mort, pendu dans sa chambre
Abonnés
Côte d'Ivoire: Drame, à Man, le corps d'un jeune enseignant retro...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Cameroun: Des  conducteurs de motos taxis en colère ont paralysé une partie de Yaoundé  ce mardi
Société
Cameroun: Des conducteurs de motos taxis en colère ont paralysé...
Cameroun il y a 13 heures
 
Cote d'Ivoire: Des personnes handicapées veulent magnifier, plus de 2000 personnes attendues à la 27ème  journée internationale
Société
Cote d'Ivoire: Des personnes handicapées veulent magnifier, plus...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Bénin : Violences post-électorales, 64 manifestants renvoyés en prison
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Cerveau
Non il n'ya pas de violences post-électorale au benin parce que gouverner avec la rage et la colère ne sert absolument à  rien si l'opinion public est mitigé. Il faut savoir qu'une nouvelle tempête arraisonné du système des objets et porteuse d'un autre regard est entrain de naître du fin fond des difficultés de la vie des populations martyrisées par des tyrans et qui risque fort d'être entraîner dans leurs propres spiral . voilà  !
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
L'empereur Patrice Talon 1er a fait régresser le Bénin sur le plan démocratique. Dommage!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement